oeuvres complètes t.2

À propos

Ce second volume des OEuvres d'Ismail Kadaré, tout comme le suivant, englobe ce que la critique a appelé la " période impériale " de l'oeuvre du grand écrivain albanais.
L'Empire ottoman, l'un des plus implacables et lourds de tragédies de l'histoire de l'humanité, est indissociable du destin de l'ensemble des peuples des Balkans qu'il a dominés pendant cinq siècles. Les Balkaniques et, parmi eux, surtout les Albanais ont donné à cet Empire nombre de hauts dignitaires, tout comme celui-ci a fourni à Kadaré nombre de personnages de première grandeur. Souvent eux-mêmes natifs de la péninsule, mais hissés aux sommets par les rouages monstrueux du pouvoir, ils apparaissent lointains et étrangers à leurs compatriotes, comme remontés des régions de l'enfer.
Ces zones enténébrées de l'enfer qui ont si souvent inspiré la littérature universelle, Ismail Kadaré les a précisément trouvées dans le cadre de l'Empire turc, enfer multiséculaire de l'occupation des peuples sous le joug, mais aussi et surtout prototype de l'Etat totalitaire tel qu'il a pesé non seulement sur l'ensemble des Balkans, mais sur près de la moitié du continent européen, pendant la glaciation communiste, jusqu'à la fin de ce second millénaire.
Le lecteur trouvera réunis dans ce volume les versions définitives des Tambours de la pluie, de la Niche de la honte, du Porte-malheur, ainsi que deux récits inédits, Notes de la Capitainerie du port et L'Eglise Sainte-Sophie.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782213660011

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    640 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Ismaïl Kadaré

Ismail Kadaré est né en 1936 à Gjirokastër, dans le sud de l'Albanie. En 1960, alors qu'il étudie les lettres à Moscou, la rupture avec
l'Union soviétique l'oblige à revenir à Tirana, où il entame une carrière de journaliste. En 1963, la publication de son premier roman, Le
Général de l'armée morte, lui apporte la renommée, d'abord en Albanie, puis à l'étranger. Depuis, son œuvre, composée de romans, de
nouvelles, d'essais, de poésies et de pièces de théâtre a été traduite dans plus de trente langues. Prix mondial Cino del Duca en 1992 et
en 2005, lauréat du premier prix Man Booker International et du prix Prince des Asturies des Lettres 2009, il est considéré comme l'un
des plus grands écrivains contemporains, régulièrement cité pour le Nobel de littérature.

empty