La France en miettes

À propos

Philippe Bilger s'attache ici à montrer comment Nicolas Sarkozy a détruit consciencieusement les fondements honorables de la droite, de sorte que, pour la reconstruire, un travail de Titan républicain va être nécessaire, à supposer qu'il puisse être accompli.
Pour se convaincre de ce désastre, il suffit de constater l'impasse dans laquelle les leaders de la droite et du centre se trouvent aujourd'hui, incapables à la fois de susciter l'espoir chez leurs concitoyens et de leur proposer une alternative qui leur donne envie de se détourner du socialisme qui a gagné de justesse en 2012. Non pas parce qu'il aurait été convaincant, mais à cause de la détestation suscitée par Nicolas Sarkozy. Le pouvoir socialiste, lui-même coincé entre un jusqu'auboutisme facile et des écologistes peu solidaires et irresponsables, s'oriente vers une lucidité politique qui le rapproche du réalisme de droite en lui faisant perdre l'aura de la métamorphose sociale.
Devant ce gâchis démocratique, le citoyen est perdu. Il se méfie de la politique et des politiciens non par simple anarchisme, mais désillusion, qui donne toute sa place aux extrêmes et rend la France semblable à un grand corps malade.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique française > Hommes / Femmes politiques

  • EAN

    9782213676876

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    200 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Philippe Bilger

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Né en 1943 à Metz, Philippe Bilger entame sa carrière dans la magistrature en 1970. Aujourd'hui magistrat honoraire et conseil en stratégie et psychologie judiciaire, il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la cour d'assises de Paris. Il a été amené à requérir dans un certain nombre d'affaires à fort retentissement médiatique : Christian Didier (assassin de Bousquet), Bob Denard, Émile Louis, Maxime Brunerie (tentative d'assassinat de Jacques Chirac), François Besse, Youssouf Fofana (gang des barbares)... Il a pris personnellement position en faveur du maintien des « peines plancher » et de la suppression du juge d'instruction afin de « sortir d'une justice d'autorité pour entrer dans une justice de contradiction et d'explication ». Il est l'auteur de plusieurs romans et essais, dont Pour l'honneur de la justice (Flammarion, 2006), J'ai le droit de tout dire (Rocher, 2007), Vingt minutes pour la mort : Brasillach, le procès expédié (Rocher, 2011), La France en miettes (Fayard, 2013). Il tient un blog et publie des articles dans Causeur et Service littéraire.

empty