les médecines alternatives ; en 40 pages

À propos






Extrait
La question des médecines non-conventionnelles (MNC) est une vraie question de société, tant en termes de recours de plus en plus fréquent par les individus ou d'équilibre des comptes sociaux. Le sujet est vaste et complexe, que ce soit du fait du nombre d'approches et de techniques revendiquant l'appartenance au domaine ou de celui de leur rare organisation, de leur rare structuration « rationnelle ».
Il est, de ce fait, difficile de prétendre à la moindre exhaustivité que ce soit en termes de connaissance de l'existence même des approches que dans celui de la prétention à évoquer, de façon compétente, leur contenu. Mais heureusement, le présent ouvrage n'a pas cette prétention d'exhaustivité, de bible référentielle complète.
La « désorganisation », la difficulté à ordonner la connaissance des approches étudiées, du fait de leur rare structuration, obligent quant à elles à faire des choix et à définir et appliquer des critères pour ces choix. Et comme toujours, dans ces situations, ils paraitront sans doute à certains comme « insuffisants » et de ce fait insatisfaisants.
Je considère la nécessité de critères comme majeure car le domaine des médecines non-conventionnelles, concerne justement la « médecine », c'est-à-dire la prise en charge (certes différente de celle de la médecine officielle), de personnes en souffrance et/ou en fragilité. Il n'est donc pas question, pour moi, d'être dans l'approximatif, le flou ou dans l'exercice d'une quelconque démonstration de supériorité d'une vision par rapport à une autre.
Deux garde-fous m'ont semblé, de ce fait, judicieux à prendre en compte, à savoir tout d'abord la question du temps et de l'ancienneté référentielle de la pratique et ensuite l'avis et l'expertise d'un collège de spécialistes du domaine. C'est pourquoi je me suis appuyé sur le texte de la résolution Lannoye/Collins, adopté en mai 1997 par la Commission Européenne. Certaines « médecines non-conventionnelles » déclarées particulièrement dignes d'intérêt y sont nommément citées (voir plus loin). Elles sont au nombre de 8 et me semblent réunir les deux critères précités. J'ajouterai une 9ème MNC car, bien que non-directement citée par la résolution européenne, elle respecte totalement les critères choisis. Nous allons « découvrir » ces MNC à travers trois angles éclairant :
o Ce qu'elles sont sur le plan « technique » et historique,
o Ce qu'elles revendiquent sur le plan référentiel et thérapeutique
o Les précautions et critères de recherches d'un praticien.
L'ordre choisi pour leur présentation est purement alphabétique et par conséquent ne signe, ni n'établit aucune prévalence.

Rayons : Sciences & Techniques > Médecine > Santé > Médecines douces (pratique)

  • EAN

    9782371680050

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    40 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    687 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Michel Odoul

Michel Odoul est le fondateur de l'Institut Français
de Shiatsu et l'auteur de plusieurs ouvrages parus
chez Albin Michel : Dis-moi où tu as mal, je te dirai
pourquoi ; Dis-moi QUAND tu as mal, je te dirai
pourquoi ; La Phyto-énergétique (avec Elske Miles) ;
L'Harmonie des énergies ; Aux sources de la
maladie ; Shiatsu fondamental. Il est également
conférencier et formateur.

empty