Les nouveautés d'Actes Sud

  • Lune de papier Nouv.

    Plus qu'un personnage de roman possédant les caractéristiques du polar, plus qu'une Madame Bovary japonaise du début du XXIe siècle, Rika est une sorte d'héroïne hollywoodienne, (on pense à Bonnie and Clyde, à Thelma et Louise) mais cette femme est typiquement japonaise, et nullement marginale. Dans un style parfois lapidaire, l'éclairage sur la société japonaise est au fil de ce livre toujours plus intense. Tout y est subtil et efficace, sensible et angoissant, voire effrayant, toujours sous tension. Et tout conduit à la question du féminin aujourd'hui, au Japon comme dans le monde entier.

  • La verticale du fleuve Nouv.

    Dans une vallée isolée d'Amérique centrale, peu après l'assassinat de leur mère, militante de la cause des indiens lenchuas, trois soeurs se trouvent confrontées à l'édification d'un barrage qui impose à la terre de leurs ancêtres les enjeux politiques et les aléas écosystémiques d'une modernité "verte".

  • Les iconophages ; une histoire de l'ingestion des images Nouv.

    Ce livre propose pour la première fois de retracer l'histoire de l'iconophagie depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours selon une approche pluridisciplinaire mêlant histoire de l'art, anthropologie, histoire culturelle et matérielle, histoire du corps et histoire des sens. En effet, les images n'ont pas toujours été vouées à la vue, elles ont également pu être incorporées, bues ou mangées pour se protéger, se soigner, entrer en relation avec le divin ou encore constituer des communautés. Songeons, entre autres exemples, à cette hostie portant une représentation du Christ et des Apôtres, à cette Vierge allaitant en pain d'épices, à cette statue de Marie qui, pourvue d'un tuyau au niveau de la poitrine, pouvait "miraculeusement" faire couler du lait et abreuver le fidèle, ou encore à toutes ces représentations nous montrant des hommes, des femmes ou des enfants absorbant ou mangeant à pleines dents des images sacrées comme sucrées.
    Fidèle aux principes de la collection "Les apparences", Jérémie Koering propose d'analyser les enjeux culturels et les imaginaires qui traversent l'ingestion de ces images. Tout en s'inscrivant dans le champ de l'histoire de l'art et de l'anthropologie, cet ouvrage ouvre un pan encore inexploré de l'histoire de l'art. Cette étude inédite n'a, par conséquent, aucun équivalent éditorial en sciences humaines.

  • Grande soeur Nouv.

    Le détective Varg Veum reçoit une visite inattendue à son bureau, celle d'une inconnue qui se présente comme sa demi-soeur. Elle a une mission pour lui. Sa filleule, une jeune étudiante de dix-neuf ans, a disparu depuis deux semaines et la police ne prend pas l'affaire au sérieux. Se lançant dans l'enquête, Veum se retrouve rapidement confronté à un club de motards extrêmement violents et à une affaire jamais résolue : un viol particulièrement atroce perpétré plus de trente ans plus tôt. Pour le détective norvégien, la rencontre avec sa grande soeur va faire ressurgir des choses insoupçonnées de son passé, dont certaines qu'il aurait préféré ignorer. Mais surtout, il est encore loin de se douter des dangers qui l'attendent. Il aurait peut-être dû écouter ce qu'on n'avait de cesse de lui répéter - privé ou pas, certaines choses ne le regardent pas.

  • Ensemble pour mieux se nourrir ; enquête sur les projets solidaires et durables pour sortir de la précarité alimentaire Nouv.

    Se nourrir propose un tour de France des acteurs de l'aide alimentaire, où l'on peut découvrir les ressorts d'une solidarité à toute épreuve, mais aussi d'un véritable business pour certains. Ces rencontres sont relatées avec une profonde humanité sous la plume d'Alexis Jenni et elles sont étroitement mêlées aux analyses percutantes et très documentées de Frédéric Denhez. Bienvenue dans les coulisses, parfois sordides, souvent lumineuses, de l'aide alimentaire en France.

  • Le baiser des muses ; entretiens avec Bertrand Dermoncourt Nouv.

    Nikolaus Harnoncourt, chef d'orchestre autrichien, est l'un des artistes essentiels du XXe siècle. L'homme par qui la rhétorique est revenue au coeur des débats esthétiques a passé sa vie à secouer les traditions, porté par un esprit critique toujours en éveil, un élan vital des plus authentiques. Cet ouvrage fait renaître sa parole et son message. Ces entretiens, où il revient sur son parcours de chef d'orchestre, justifie ses choix et explique les raisons de sa quête permanente, sont en partie inédits. Ils ont été retravaillés et annotés pour l'occasion, dans le but de présenter au lecteur un ensemble cohérent et un portrait d'Harnoncourt tel qu'en lui-même, passionné et vibrant.

  • La fureur et l'ennui Nouv.

    Dans la société traumatisée post-11 Septembre, une jeune femme, Gina, rencontre un jeune homme, Tariq. Au matin, Tariq a disparu, et les médias sont en alerte : cinq bombes ont été retrouvées dans Sydney, et des images des deux amoureux d'un soir tournent en boucle. Commence une traque dans laquelle les suspects sont tout désignés. Gina va alors s'enfoncer dans un monde où la présomption d'innocence n'existe plus, et subir ce que la peur fait de plus terrible aux humains : la fureur collective.

  • Le livre des deux chemins Nouv.

    N°1 sur la liste des best-sellers du New York Times. L'auteure de Mille petits riens et d'Une étincelle de vie livre un roman "puissant" (The Washington Post) sur ces choix qui modifient le cours de nos vies. Dawn Edelstein voit sa vie basculer en quelques minutes. Elle est assise à bord d'un avion lorsqu'une annonce retentit dans la cabine : l'appareil doit se poser de toute urgence. Tandis que Dawn se prépare au pire, les pensées virevoltent dans sa tête et contre toute attente, ce n'est pas à son mari qu'elle songe mais à un homme qu'elle n'a pas revu depuis quinze ans... Sortie miraculeusement indemne, elle devra faire face aux questions qu'elle ne s'est jamais réellement posées : à quoi ressemble une vie bien vécue ? Que laissons-nous derrière nous quand nous quittons cette terre ? Faisons-nous des choix... ou bien est-ce nos choix qui font de nous ce que nous sommes ? Et qui serions-nous si nous n'étions pas devenus la personne que nous sommes aujourd'hui ?

  • Autobiographie d'un poulpe et autres récits d'anticipation Nouv.

    Ce récit d'anticipation nous plonge au coeur des débats scientifiques d'un futur indéterminé. Quelque part entre faits scientifiques et affabulations poétiques se dessine un horizon troublant : et si les araignées, les wombats et les poulpes nous adressaient des messages codés à travers leurs comportements ? Par cette étonnante expérience de pensée nourrie des plus récentes découvertes scientifiques, Vinciane Despret ouvre la voie à un décentrement de la condition humaine sur Terre.

  • Ce qu'il y a entre le ciel et les montagnes Nouv.

    À l'occasion d'une sortie scolaire, Elie découvre un parc aquatique abandonné, fermé au public. Elle apprend qu'on y donnait jusqu'à leur interdiction des spectacles avec des orques. L'idée lui paraît farfelue, aussi farfelue que la personnalité de son grand-père qui - autre découverte - avait connu ces bêtes-là et savait leur parler. Alors Elie est décidée : elle va aider son Grandpa à retrouver ses amies perdues. Toute la petite famille embarque à bord d'un vieux combi Volkswagen pour une aventure inattendue, à travers les montagnes, direction l'océan Pacifique ! Un road trip dans l'Ouest canadien, fait de rencontres improbables, avec un vieil Indien au pouvoir divinatoire, un grizzli ou une communauté de hobos hors-la-loi... Un ton plein de fantaisie et de tendresse, des personnages hauts en couleurs, comme un air de Little Miss Sunshine.

  • Le réseau pourpre Nouv.

    Par une journée d'été caniculaire, l'inspectrice Blanco fait irruption dans la villa d'une famille madrilène de la classe moyenne pour se ruer dans la chambre du fils. La scène diffusée en direct sur l'écran d'ordinateur de l'adolescent dépasse l'entendement. Une implacable incursion dans l'univers du dark web et de ses snuff movies, ces films trash dans lesquels les victimes ne sont pas des acteurs... 

  • Fleurs Nouv.

    L'écrivain-jardinier Marco Martella, auteur du Jardin perdu et de Jardins en temps de guerre, ouvre de nouveaux espaces, fragiles et accueillants, empreints de "la poésie des fleurs". Narcisses, campanules, zagare (fleurs de citronniers), églantines ou berces du Caucase, les fleurs ici cueillies exhalent le souvenir nostalgique de l'enfance, d'une rencontre, d'un éblouissement, comme autant de concentrés de vie.

  • Le silence Nouv.

    Par un dimanche soir de 2022 où doit se jouer le Super Bowl, cinq amis se sont réunis pour l'occasion alors qu'une catastrophe semble avoir frappé le monde autour d'eux. Toutes les connexions numériques viennent d'être coupées et, dans le huis clos de l'appartement de Manhattan, les mots se mettent à tourner à vide. La vie s'échappe, mais où ? Et le silence s'installe. Jusqu'à quand ? Un roman percutant qui tombe à point nommé et prend la forme d'une saisissante conversation sur notre humanité, orchestrée par l'une des voix les plus éblouissantes et essentielles de la littérature américaine.

  • Le palais de minuit Nouv.

    Après la côte anglaise disparaissant sous la brume, Carlos Ruiz Zafón nous entraîne cette fois dans la moiteur des nuits de Calcutta, sur les pas de deux adolescents que la vie menace et prêts à tout pour découvrir le grand secret resté enfermé dans les ruines d'une gare majestueuse, partie en cendres avant même d'avoir existé.

  • Chambres, antichambres Nouv.

    Une jeune femme dans son bain s'immerge volontairement et ne sort le visage de l'eau qu'au dernier moment. Niña Weijers pose les deux questions fondatrices du livre : "Que savons-nous de cette femme ? Que sait-elle d'elle-même ?" Dans une succession d'événements juxtaposés que relie une forme de quête de soi, Chambres, antichambres pose la question de la frontière poreuse entre l'écriture et la vie. L'une des grandes révélations littéraires des années 2010 avec son premier roman, Les Conséquences, Niña Weijers réussit à surprendre avec un texte intelligent et captivant qui rompt avec les formes traditionnelles, mais aussi un livre très intime, où la romancière se dévoile avec audace.

  • Ainsi nous leur faisons la guerre Nouv.

    Un chien à Londres en 1903, un singe à Riverside en 1985, une vache et son veau à Charleville-Mézières en 2014 sont les protagonistes de cette fresque en trois panneaux qui évoque les rapports entre animaux et humains à l'ère industrielle, ou plus précisément l'assujettissement d'êtres vivants doués de sensibilité à d'autres êtres vivants doués de sensibilité mais également dotés d'une froide rationalité.

  • Au loin le ciel du sud Nouv.

    L'auteur part à la recherche des traces du jeune Hô Chi Minh à l'époque où il s'appelait Nguyên Ai Quôc et où il habitait Paris, ce temps où il affûtait les armes idéologiques de la révolution qu'il allait mener en "Indochine" avant d'être pris par les logiques propres au pouvoir. Une marche aux allures de méditation sur ce qui fait la grandeur des modestes et sur le caractère indépassable de la révolte.

  • Tchernobyl par la preuve ; vivre avec le désastre et après Nouv.

    Après dix ans de fouilles intenses dans les archives - en ex-URSS, en Europe et aux Etats-Unis -, d'entretiens et d'enquêtes de terrain - en Russie, en Ukraine et en Biélorussie, et ce jusque dans la zone d'exclusion -, l'historienne américaine Kate Brown nous révèle l'ampleur non seulement de la catastrophe, mais aussi des actions entreprises pour dissimuler la vérité et convaincre la communauté internationale et l'opinion publique de l'innocuité des retombées radioactives. Ses découvertes mettent en lumière les conséquences irréversibles de la radioactivité anthropique sur le vivant, et nous confrontent, jusqu'à la sidération, à ce que nous ont légué des décennies d'accidents et d'essais nucléaires en tout genre. Premier grand travail scientifique sur Tchernobyl. Un ouvrage sans équivalent.

  • Recherche parents parfaits Nouv.

    Quel enfant n'a jamais rêvé de parents parfaits ? Sam, ado en famille d'accueil, lance un casting sauvage pour trouver sa famille idéale. Le roman drôle et sensible d'une nouvelle voix en littérature jeunesse, qui parvient à aborder des sujets aussi intimistes qu'universels tout en ajoutant la parfaite dose d'humour.

  • Le marabout, la perruche et le singe : un tour du monde animalier Nouv.

    Un tour du monde animalier sur les traces de Pierre Loti, qui fut l'ami des animaux, leur frère, leur défenseur. Des textes rares où se mêlent la pitié, la colère, l'humour et qui donnent à lire un aspect méconnu et attachant de son oeuvre.

  • Moi, étoile filante Nouv.

    Autobiographie imaginaire d'un artiste-peintre, Chehab al-Chamandar (1958-2018) qui, à soixante ans, juste avant sa mort, se décide à raconter son itinéraire depuis son enfance dans une famille au passé politique glorieux. Défile ainsi sous nos yeux, en une trentaine de séquences portant chacune le titre d'un de ses tableaux, la vie tumultueuse d'un homme avide de tous les plaisirs, la sensibilité à fleur de peau, avec ses enthousiasmes, ses doutes, ses innombrables aventures amoureuses et surtout sa passion dévorante pour l'art moderne. Fort différent de Taxi ou de L'Arche de Noé, tant par le milieu social qu'il explore que par sa construction et son style, ce roman foisonnant sur les affres de la création artistique est probablement le seul du genre - ou l'un des très rares - dans la littérature arabe.

  • Ne me cherche pas demain Nouv.

    Carrickfergus, près de Belfast, septembre 1983, en plein conflit nord-irlandais. L'inspecteur Sean Duffy, l'un des rares catholiques au sein du RUC, la police royale d'Ulster, est radié sur la base de fausses accusations. Au même moment, Dermot McCann, un habile poseur de bombes et ancien camarade de classe de Duffy, s'évade de prison et devient la cible principale des services de renseignement britanniques. Le MI5 extirpe Duffy de sa retraite alcoolisée afin que ce dernier les aide à traquer McCann. Mais pour obtenir des informations sur la cachette du fugitif, l'ex-inspecteur doit d'abord résoudre un meurtre en chambre close. Sa quête va finalement le conduire à Brighton où se trame une tentative d'assassinat sur le Premier Ministre Britannique, Margaret Thatcher.

  • Un samouraï au chômage (ou selon une terminologie plus romantique un "samouraï sans maître") sabre en pleine rue un pauvre vieillard pèlerin qui ne lui avait rien fait accompagné de sa fille aveugle. Un autre samouraï, dûment appointé par le seigneur du lieu, lui, lui demande ce qui lui prend. Le samouraï sans maître improvise alors le récit d'un complot délirant, organisé par une secte très très mystérieuse des "secoueurs de ventre" dont l'idéologie du salut par l'excrétion des fidèles hors du ténia-monde mettrait en danger l'ordre social et politique. Contre toute attente, son coup de poker est pris au sérieux. Sur sa lancée, il se dit qu'il peut monnayer ses connaissances sur ce complot contre rétribution auprès du seigneur. Il se retrouve ainsi consultant pour sauver le pouvoir d'un seigneur borné et lâche. Quand soudain, dans une contamination très borgésienne de la réalité par la fiction, la secte et son complot commencent à montrer des signes d'existence... Un roman épique et fantastique, entre Don Quichotte et Calvino.

  • Cry-Baby avec Johnny Depp dans un de ses premiers rôles ? C'est lui. Serial Mother mettant en scène une Kathleen Turner en mère tueuse sur fond pastel ? Lui encore. Pink Flamingos avec l'iconique drag-queen Divine ? Vous avez deviné, c'est lui aussi. À 74 ans, John Waters, le "Pape du trash", revient avec un récit à mi-chemin entre mémoires et livre de conseils dévoyés regorgeant d'anecdotes de tournage et d'expériences personnelles, d'hommages et d'exercices d'admiration (Warhol ; Pasolini ; Tina Turner ; Patty Hearst...), d'humour irrévérencieux et de punchlines ravageuses.

empty