Francine Sarrasin

  • Au sommaire du numéro printemps-été de la revue Lurelu, retrouvez des entrevues avec des artistes de tous les horizons. En commençant par celle de Mario Brassard, récipiendaire du Prix littéraire du Gouverneur général 2018, volet livre jeunesse. Entretien aussi avec l'écrivain François Gravel, à qui l'on a remis cet hiver le prix Raymond-Plante, un honneur convoité en littérature québécoise pour la jeunesse, de même qu'avec l'auteure Audrée Archambault, récipiendaire l'automne dernier du Cécile-Gagnon, le prix de la relève dans le domaine. Les illustrateurs ne sont pas en reste : entrevue avec le tandem (et couple) qui signe «Bellebrute» : Marianne Chevalier et Vincent Gagnon. Se sont aussi prêtées au questionnaire ludique «Créateurs d'ici» les illustratrices Sophie Casson et Orbie. Pour ce qui est des arts de la scène, Lurelu retrouve L'illusion, Théâtre de marionnettes, et découvre le travail des Avaleurs d'étoiles, un trio de conteuses multidisciplinaires actives en Estrie.

  • Pluriethnicité dans la littérature jeunesse : est-ce que la production actuelle destinée aux enfants de 12 ans et moins reflète cette réalité qui est de plus en plus présente au Québec ? Deux collaboratrices de Lurelu ont mené leur enquête et nous en livre les détails. Ce numéro aborde un autre sujet souvent porteur de lourds clichés, celui de l'itinérance. Les romans jeunesse ayant ce thème pour sujet semblent miser sur la déconstruction des préjugés. Ailleurs dans la revue, Raymond Bertin fait le point sur le projet du Cube, un centre international de recherche et de création en théâtre pour l'enfance et la jeunesse qui sera construit à Montréal, un entretien avec la nouvelle direction à La courte échelle et les coups de coeur de l'équipe de Lurelu.

  • Chez Lurelu, l'automne est la saison des coups de coeur. Parmi ceux des collaborateurs de cette édition, un livre se distingue : Le lion et l'oiseau de Marianne Dubuc. Cette illustratrice de talent fait aussi l'objet d'une entrevue avec Isabelle Crépeau et ses oeuvres sont étudiées dans la chronique « Des livres à exploiter ». D'autres articles intéressants se bousculent au sommaire, notamment celui sur les plus récentes adaptations de romans jeunesse au cinéma, ou celui sur les auteurs « pour adultes » qui s'aventurent du côté du livre jeunesse. De plus, sous la plume de Raymond Bertin, nous découvrons le parcours et le talent multiforme de Marilyn Perreault qui se dit inquiète pour l'avenir du théâtre jeunes publics.

empty