Sciences humaines & sociales

  • Partout dans le monde, depuis une quinzaine d'années, des citoyens-reporters, des bloggeurs, de nouveaux médias et des journalistes se font désormais le relais des initiatives qui peuvent nous inspirer à agir. Sans tomber dans le travers d'un journalisme de "bonnes nouvelles" qui traiteraient l'information de façon naïve, ils s'engagent à nous raconter le monde, à le décrypter en racontant ce qui ne va pas, mais également les efforts qui sont faits pour améliorer la situation.
    En alliant une approche constructive des problèmes et des solutions, à la demande de participation des citoyens et à une plus grande écoute de la part des journalistes, les médias peuvent trouver un nouvel élan, et les citoyens retrouver le goût de l'engagement.

  • Eternel optimiste, Stéphane Hessel croit la nature «riche en ruses multiples» et invite les jeunes générations à s'indigner et à résister contre les choses scandaleuses qui les entourent. Un entretien vif, profond et passionnant.

  • "J'aimais Stéphane Hessel. J'aimais l'élégance de ce grand homme, costume trois-pièces impeccable, danseur diabolique, sourire d'enfant nonagénaire, cabotinant avec plaisir sur les nombreuses scènes où il était invité et acceptait toujours de parler. J'aimais la gauche qu'il incarnait Stéphane Hessel, forgée par la guerre, trempée dans les principes du Conseil national de la Résistance et l'esprit fondateur de l'ONU. (...) J'aimais Stéphane Hessel parce qu'il considérait que le trait d'union de toutes ses vies était l'amour." Nicolas Demorand, Libération"Après Indignez-vous !, Stéphane Hessel passe à la vitesse supérieure avec un nouvel ouvrage, Engagez-vous !" L'Express"La richesse d'un échange où flottent le goût de la transmission et le désir d'un partage. D'un combat à l'autre, d'une génération à l'autre, Engagez-vous ! élargit le cadre d'une injonction théorique à la consignation des luttes concrètes actuelles." Les Inrockuptibles"Avec ce nouveau "petit" livre, Hessel ravira plus encore ceux qu'il a déjà séduits, et hérissera sans doute davantage ceux qu'il hérissait déjà." Le Soir

empty