Olivier Le Naire

  • Engrais chimiques, pesticides, soufre, métaux lourds, ammoniac, colle de poisson, sang de cheval, tannins en poudre, conservateurs, arômes artificiels et acides en tous genres... Si les viticulteurs étaient obligés d'expliquer sur leurs étiquettes comment ils font leurs vins, beaucoup, y compris parmi les plus fameux, auraient déjà fait faillite.
    Se mettre aux vins bio ou nature, c'est rechercher des vins moins technologiques ou standardisés, souvent meilleurs au goût et pour notre santé. C'est aussi peser sur un choix de société majeur, quand le vignoble français est en grand péril du fait de l'usage abusif de la chimie et du clonage. C'est enfin défendre une vision humaniste de notre rapport à la terre et à une tradition viticole plus que millénaire.


  • L'histoire mouvementée d'une ancienne église transformée en symbole de l'idéal républicain

    Eglise monarchique devenue temple républicain, le Panthéon a vécu une histoire mouvementée fourmillant d'anecdotes qu'Olivier Le Naire raconte de manière vivante et colorée. De son édification sous Louis XV au transfert en mai 2015 de quatre grandes figures de la Seconde Guerre mondiale (Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay), voici un portrait vivant de ce symbole de l'idée républicaine, qui a connu bien des variations au fil du temps. Où l'on apprend que Mirabeau, premier à y être entré, en fut le premier expulsé, que le pendule de Foucault y fut testé en 1851. Une foule d'histoires et de curiosités qui rendent passionnant ce voyage dans le passé de ce monument légendaire.

  • Professeur à AgroParisTech et expert sur des missions de terrain aux quatre coins du monde, Marc Dufumier est  l'un des spécialistes les plus reconnus dans le domaine de l'agroécologie. Alliant rigueur scientifique et engagement, il explique dans ces entretiens avec le journaliste Olivier Le Naire, pourquoi la révolution agroécologique est une réponse concrète, réalisable et globale à beaucoup des maux de notre monde moderne. 
    Concrète, vivante, optimiste et à la portée de tous, cette conversation redonnera espoir à toutes celles et ceux qui seraient tentés de baisser les bras.

  • Le revenu pour tous est-il une utopie ou une solution contre la précarité ? En sept points, sans parti pris idéologique, les auteurs poussent à une profonde réflexion sur ce concept qui pourrait tout changer.

  • Semeur d'espoirs

    ,

    lu par Mathurin Voltz; Pauline Huruguen

    C'est au cours de cet entretien avec Olivier Le Naire que Pierre Rabhi s'adresse aux autres, mais aussi à lui-même, comme il ne l'avait jamais fait jusqu'à présent. Il évoque au fil des pages son parcours et son action, ses plus belles rencontres ainsi que ses émerveillements, le tout à travers un regard rétrospectif voire autocritique. Les thèmes abordés sont aussi divers que la religion, l'amour, la vieillesse, le désarroi des jeunes, le sens de l'histoire, la non-violence, le travail, l'éducation, le statut de la femme, le mariage homosexuel, la procréation médicalement assistée, le nucléaire, la politique... et bien sûr l'écologie.  © 2016 Actes Sud (P) 

  • « Sans véritable ambition culturelle, toute entreprise de réforme de la société française et de lutte contre la violence, y compris terroriste, est promise à l?échec. Or sous le dernier quinquennat, la culture a été sacrifiée. Une très grave erreur quand notre pays aurait avant tout besoin de retrouver des valeurs communes, des rêves collectifs, du lien social. Et de vraies réponses aux défis du numérique ou de la mondialisation. Il est grand temps de se réveiller ! »
    Dans ce livre d?entretiens tonique, François de Mazières s?attaque, exemples et anecdotes à l?appui, aux sujets qui fâchent : budgets sabrés, intermittents et création fragilisés, éducation artistique malmenée, patrimoine bradé, audiovisuel déboussolé... à la fois élu de terrain et spécialiste, il délivre son ordonnance en dix propositions. Et rappelle que jamais la France n?est aussi forte que lorsqu?elle est dirigée par d?ardents défenseurs de la culture.

empty