Philippe Aymond

  • Lorsque Uhuru Lomumbo, colonel mawalite, est soumis à un mandat d'arrêt international pour des soupçons d'exécutions sauvages dans la province du Bohuri, en Afrique, il trouve refuge à Paris dans l'ambassade de son pays. Intouchable tant qu'il sera à l'intérieur des murs diplomatiques, il ne craint rien de la justice, d'autant qu'il bénéficie du soutien de son président, Ernest Batanko. Rien, sauf Shania Rivkas qui, dans le cadre d'une mission locale pour Action 19, a la ferme intention de le livrer à la Cour de justice européenne. La voici donc en train d'organiser une opération d'infiltration pour sortir le colonel de son ambassade : une mission à hauts risques, qui ne se déroule pas sans de douloureux revers. Surtout que les motivations de la CIA ne sont pas des plus limpides - il semblerait même qu'elle ait quelque intérêt à renvoyer Lomumbo au Mawali...Après "Rapport de forces", Philippe Aymond continue de mener la vie dure à Lady S, en la plaçant face aux dérives diplomatiques et à des intérêts criminels plus sournois que jamais. Dans "Crime de guerre", l'auteur dresse une parabole criante de vérité sur les privilèges des hautes sphères qu'il fustige à travers le regard acéré de son héroïne.

  • Quelque part au nord-est du Mexique, au coeur du village de Montecuervo, un motard est victime d'un accident alors qu'il fuyait vers une destination inconnue. Dans son bagage, d'étranges fioles dont le contenu s'est déversé... provoquant une épidémie que la C.I.A. s'empresse aussitôt de couvrir par une mise en quarantaine.

    De son côté, Conrad se réveille du coma à l'hôpital de La Casa, au Nouveau-Mexique. Il est approché par Helena Chambers, de la C.I.A., qui en profite pour organiser une entrevue avec Shania Rivkas dans le but d'une collaboration ; les compétences de cette dernière ont en effet été remarquées et ses talents pourraient tout à fait servir à l'agence américaine. Mais lorsque la jeune femme quitte le chevet de Conrad, elle ne se doute pas qu'elle deviendra la cible d'un duo armé n'ayant pas hésité à kidnapper Chase, le fils de Helena, afin de revendiquer ses intentions.
    Ces deux événements seraient-ils donc liés ?

    Philippe Aymond s'offre une escapade dans les paysages arides du Mexique pour ce douzième tome de Lady S. L'occasion de dresser un rapport de forces aux enjeux politiques essentiels, grâce à cette nouvelle enquête lourde en décisions.

  • Les soucis ne sont pas terminés pour Lady S ! Alors qu'elle assiste, avec son ONG Action 19, au Conseil des droits de l'homme, Shania va se retrouver malgré elle au coeur d'une opération d'envergure.

    Après avoir passé la nuit avec son ami Conrad, un agent de la CIA, elle assiste dès le lendemain à l'arrestation, par les équipes de son nouvel amant, d'un homme au visage très familier...

    Immédiatement déporté à Guantánamo, ce mystérieux prisonnier est accusé de tentative d'attentat et semble répondre au nom de Tchersaiev. Shania décide de faire appel au célèbre avocat Melvin Lawson et, sous couvert de servir d'interprète, de faire le voyage jusqu'à Cuba.

    Quels mystères peuvent bien se cacher dans cette base américaine si surveillée ? Comment Shania pourra-t-elle démêler le vrai du faux ? Et surtout, qui est ce mystérieux ami qu'elle essaie de sauver à tout prix ? Une nouvelle affaire à résoudre pour la jeune espionne, dans les dédales les plus sombres de la diplomatie internationale.

  • Shania, alias Lady S, a décidé de tourner la page et d'avoir, enfin, la vie normale à laquelle elle aspire. Pour rejoindre son père aux États-Unis, elle doit prouver par test ADN qu'elle est bien sa fille. Rien de plus simple en apparence : il lui suffit de le rejoindre à Berlin, où il séjourne le temps d'un colloque scientifique.

    Mais une révélation inattendue vient compliquer ses projets. Rattrapés une fois de plus par leur passé, Shania et Abel Rivkas vont se trouver au coeur d'une lutte secrète entre les services secrets américains et allemands. Ce nouvel opus des aventures de Lady S est pour la première fois intégralement scénarisé par Philippe Aymond, qui assure le dessin de la série depuis ses débuts. Un récit parfaitement maîtrisé, qui s'inscrit dans la droite ligne des aventures de l'espionne imaginée par Jean Van Hamme, cette fois confrontée au secret de ses origines.

  • Le Portrait d'Amelia, 1er tome d'Highlands, un diptyque signé Aymond, s'ouvre sur le retour du peintre écossais Joseph Callander sur ses terres natales ; ce dernier, bien loin des rivalités qui opposent Anglais et Écossais, aspire à une existence tranquille, vouée à son art... Highlands, résumé du 1er épisode. Août 1743, le duc de Plaxton, un riche Écossais qui a choisi de s'allier aux Anglais, prend le peintre Joseph Callander à son service. Le duc ne se doute pas que cet acte aura de tragiques conséquences pour son fils, William, hostile à ses engagements politiques, et, surtout, pour sa fille, Amelia. Malgré sa prudence, Joseph est victime d'un piège et se trouve accusé d'avoir dissimulé des dessins dévoilant un détail intime d'Amelia... Arrêté, puis gravement blessé, il parvient à s'enfuir et à se réfugier dans les Highlands, bien décidé alors à retrouver son honneur et sa liberté ! Avec ce premier volet d'Highlands, une bande dessinée d'aventures tout public, Aymond signe pour la première fois un récit complet.

  • Lady S. t.15 ; dans la gueule du tigre Nouv.

    En vacances sur l'île de Java avec sa tante frappée d'Alzheimer, Shania Rivkas, alias Lady S, en profite pour rendre visite à Doug Adams, un vieil ami diplomate américain. Hébergée sous son toit, elle découvre avec stupéfaction que Doug s'apprête à vendre des documents confidentiels aux services secrets chinois... Lady S décide de voler ces documents pour empêcher la transaction. Mais elle ignore encore qu'elle va ainsi se jeter dans les griffes du Tigre, un dangereux et mystérieux agent chinois...

  • Fille adoptive et principale collaboratrice de James Fitzroy, ambassadeur itinérant, envoyé spécial du secrétaire d'État américain en Europe, Suzan est une jeune femme intelligente et multilingue, épanouie et parfaitement heureuse auprès d'un père attentionné.Mais ce bonheur trop parfait cache bien des failles, bien des douleurs et bien des mystères. Rattrapée par son passé, Suzan n'aura désormais d'autre choix que de jouer le rôle le plus dangereux de sa vie, pourtant déjà riche en événements, celui de Lady S, espionne de haut vol dans les milieux diplomatiques.

  • À l'heure de la toute puissance d'Internet, des milliers de kilomètres de câbles sous-marins permettent la circulation d'une masse colossale d'informations numériques depuis un continent jusqu'à un autre. Ces réseaux câblés sont aussi utilisés par des grandes puissances pour communiquer en secret ; en effet, les ingénieurs de l'OTAN expérimentent un drone capable de se coller sur ces câbles et d'en aspirer les informations. Il a pour nom de code "Vampiir". Mais au cours du lancement du prototype près des côtes estoniennes, l'appareil échappe au contrôle des opérateurs et disparaît mystérieusement dans la mer Baltique. L'OTAN soupçonne un détournement. Les services secrets russes n'y seraient pas étrangers, mais le drone semble également leur avoir échappé...

  • Son passé la hantera-t-elle à jamais? Lady S se remémore son arrivée inopinée chez les Fitzroy pour leur restituer les bijoux volés il y a quelques années. Pour seul bagage, elle n'avait que ses18 ans et un énorme poids sur la conscience : le suicide d'une femme qu'on avait accusée à tort, qu'on avait accusée à sa place... Shania avait décidé de stopper net cette vie de misérable... Un conte de fée a suivi : Shania, devenue Suzan, travaille à présent avec son père adoptif, un haut diplomate américain. Mais tôt ou tard, les passés trop lourds ressurgissent pour ceux qui souhaiteraient les oublier... Suzan est dans l'obligation de dérober des papiers importants, mis au coffre à l'ambassade de Turquie en Belgique. Son complice est Anton, son vieux copain de galère quand ils étaient enfants. Un mystérieux individu les fait à présent chanter. Qui est-il? Et dans quel but? Compromettre la Turquie pour son entrée dans l'Union Européenne?!Tout en conservant élégance, charme, dynamisme, et sans trahir sa fierté, Lady S contredit, de façon toute moderne, les stéréotypes sur l'espionne froide, fatale, et super entraînée !

    Et si Shaniouchka, dans ce deuxième opus, vit une nouvelle naissance presque idyllique celle-là sous le nom de Suzan, il semble bien que c'est pour mieux laisser l'enfer s'ouvrir à ses pieds...

  • Un passé de plus en plus lourd à porter...
    C'est l'hiver à Stockholm. Suzan y séjourne avec son père adoptif, ambassadeur itinérant en mission de remplacement de quelques semaines dans la capitale suédoise. Suzan y trouve le temps long ; mise à part la toute prochaine cérémonie des Nobel, les distractions y sont inexistantes et les nuits interminables.
    Mais très vite, de vieilles connaissances viennent se rappeler à son (mauvais) souvenir. Orion d'abord, représentant d'une mystérieuse agence de lutte contre le terrorisme. Anton Grivenko ensuite, celui-là même qui avait été son compagnon de larcins dans un passé encore brûlant. Orion impose aux deux jeunes gens une mission qui consiste à dérober dans la chambre d'un richissime pakistanais des documents qui permettraient de le compromettre. L'opération est menée à bien - non sans mal - et s'avère pour le moins fructueuse : les documents mettent à jour un plan totalement ahurissant d'enlèvement des prix Nobel !...

  • Les Américains s'étant donné pour mission de protéger le monde libre, ils entendent tout savoir sur tout. Aussi la C.I.A. est-elle colère de ne pas en savoir davantage sur le C.I.R.C.A.T., un centre européen qui tenterait de déjouer les menaces terroristes sur le Vieux Continent. Croyant savoir que Lady S est une recrue occasionnelle du mystérieux centre, la C.I.A. décide de faire enlever son père adoptif, dans l'espoir que la jeune héroïne appelle le C.I.R.C.A.T. à son secours et partant, permette l'identification de certains de ses agents. Et voilà Suzan embringuée contre son gré dans une nouvelle aventure, dans un road movie survitaminé à travers la France...Le puzzle se reconstruit...

    Dans les premiers tomes de "Lady S", la dernière-née des séries de Jean Van Hamme, l'auteur a pris un malin plaisir à jeter en l'air les pièces d'un puzzle et à les laisser retomber au gré de sa fantaisie. Avec Jeu de dupes, tome 4 de la série, le puzzle commence à se reconstruire. Ainsi, par exemple, en apprend-on un peu plus sur le passé tourmenté de Suzan. Ainsi également la jeune femme met-elle enfin des noms et des visages sur ceux qui la manipulent depuis trop longtemps. Sans doute viendra l'heure où Suzan pourra décider de son présent et de son avenir sans que son passé ne lui revienne à la figure...

  • Lady S et Anton vivent cachés dans un cottage, en Angleterre. Repérés par leurs poursuivants, ils sont de nouveau obligés de fuir. Traqués par les services secrets français, des mafieux russes et le redoutable Colonel, ils sont conduits par les services secrets anglais dans les îles Scilly, au large des côtes britanniques. Ils trouvent refuge dans le château de Lord Whippendale, ancien patron du SIS. Mais ce refuge s'avère tout relatif : c'est là en effet que les services secrets anglais ont décidé de monter une souricière pour éliminer le Colonel et les mafieux russes. Et l'appât n'est autre que Lady S, cible de toutes les haines. L'assaut contre le château s'annonce rude. Cette nuit sera, pour Lady S, celle de tous les dangers.

  • Piégée dans les filets du Colonel, Lady S va tout perdre... jusqu'à son existence légale.Jetée en prison à l'issue de la désastreuse mission que lui avait imposée le Colonel, Lady S attend son procès pour mettre en cause les vrais coupables du drame. Le "sort" en décide autrement : à la stupéfaction de tous, Lady S se tue à la veille de comparaître. Officiellement morte, elle se réveille pourtant en un lieu inconnu... Un piège terrible s'est refermé sur elle. Parviendra-t-elle à le briser ?

    Ce nouvel album confirme le virage plus sombre opéré dans le précédent opus. L'ombre du Colonel, patron d'un service occulte de l'État, se précise au point qu'il devient un des personnages-clé du destin de Lady S.

  • Piégée par la police française, Lady S accepte la mission que lui impose l'énigmatique Colonel en échange de sa liberté, quitte à risquer sa vie et celle d'Anton. En se faisant passer pour Liouba Dobrovna, une tueuse de la mafia russe chargée de porter une mallette de diamants à l'un des parrains de la mafia corse, Lady S met le doigt dans un engrenage dont elle ne sortira pas indemne.

    Rattrapée par la vie de dangers qui est la sienne, elle réalise brutalement combien elle a à perdre, elle qui pensait avoir déjà tout perdu. Les aventures de Lady S prennent un tournant plus sombre avec ce septième tome, qui introduit également un nouveau personnage avec le Colonel, patron d'un service occulte de l'État, prêt à tout sacrifier pour atteindre ses objectifs.

  • Scandale à la Maison Blanche !Washington DC, en pleine course à l'investiture pour la présidentielle américaine. Un dossier top secret estampillé par le bureau ovale est retrouvé près du corps sans vie du chauffeur de l'ambassade de Russie. À quelques jours d'un sommet américano-russe, la présence dudit dossier à cet endroit incongru laisse penser qu'une taupe s'est infiltrée à la Maison Blanche. Il n'en faut pas plus pour que le passé de tous les proches collaborateurs de la Présidente soit fouillé par le F.B.I., y compris celui de James Fitzroy, le secret amant de Madame la Présidente, mais aussi - et ce n'est peut-être pas anodin - le père adoptif de Suzan, alias Shania, alias Lady S. Le futur est sombre pour notre héroïne au passé trouble !

  • Une nouvelle aventure de Lady S. rythmée et documentée, qui plonge ses racines dans les arcanes de la géopolitique contemporaineLady S., alias Shania, mène la vie sans histoire d'une interprète estonienne au Parlement de Strasbourg. Un imprévu l'oblige à partir à Lisbonne, sur ordre de la CIA. Une surprise de taille l'y attend. Mais ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'en quittant Strasbourg, elle a emporté un CD-Rom aux données explosives, qui met à ses trousses de dangereux terroristes islamistes. De retour en Europe, Lady S. va devoir déjouer les plans de terroristes issus de la mouvance Al Quaïda... et affronter de nouveau son passé, d'une manière pour le moins inattendue.

  • Lady S est une grande série d'aventures à suspense, où l'action côtoie le thriller géopolitique dans des scénarios soigneusement ficelés et brillamment illustrés. Ce deuxième cycle comprend les albums 6 à 9 de la série. Ultimes épisodes scénarisés par Van Hamme, ils amorcent un tournant dans la série tout en introduisant les services secrets français ainsi que la figure centrale du « Colonel ».

  • Lady S, espionne malgré elle, s'est enfin libérée de l'emprise des agences de renseignements qui l'employaient. Elle décide de rejoindre son père, réfugié politique aux États-Unis. Pour cela, il lui reste une dernière chose à faire : prouver qu'elle est bien sa fille en passant un test ADN. Mais rien n'est simple pour Lady S, et la CIA compte bien sur ses talents...

  • Aujourd'hui éditée en intégrale, Lady S est une grande série d'aventures à suspense, où l'action côtoie le thriller géopolitique dans des scénarios soigneusement ficelés et brillamment illustrés. Ce premier cycle comprend les cinq premiers albums de la série. Au centre de l'intrigue : le CIRCAT, une mystérieuse agence européenne qui lutte contre le terrorisme.

  • By publicly attacking his former Russian captor after his daughter had arranged for him to be declared dead, Shania's father gets her in deep trouble. Soon, she and Anton are blackmailed into work for French Intelligence. Their mission: impersonate a woman, envoy of the Russian mafia to a Corsican syndicate boss, and find out what the two are planning together. A job that will bring about an unexpected reunion...

  • Mai 2009. Hannak Osternik travaille pour le très sélect Courrier Européen. Comment cette jeune et distinguée journaliste se retrouve-t-elle, affolée, dans les toilettes d'un aéroport sénégalais, tentant désespérément de détruire une disquette informatique tandis qu'à l'extérieur, le top des commandos locaux s'explique avec une cohorte de monstres belliqueux ? Jacob Kandahar possède une mémoire totale. Il est capable de jouer et de remporter 30 parties d'échecs en simultanées, les yeux bandés. Comment cet homme, réputé pour être le plus intelligent du monde peut-il se retrouver en haut d'une colline boisée à admirer le château de Versailles en pleine construction à la fin du XVIe siècle ? John O'Brien, physique à la Tarass Boulba, n'a pas son pareil pour se libérer d'une dizaine de mètres de chaînes cadenassées qui le retiennent dans une malle reposant par trente mètres de fond. Le tout en moins de sept minutes chrono. Comment réagira-t-il en découvrant, au fond de la mer une merveilleuse cité et un être venu d'ailleurs lui tendant la main ? C'est à une rencontre du 3e type époustouflante que nous convie Couleurs Spectrales, premier épisode d'ApocalypseMania. Cette fois, ce ne sont pas des vaisseaux majestueux qui descendent du ciel, mais quatre rayons lumineux. Que cachent-ils ? Qu'annoncent-ils ? Quel destin attend les humains qui osent pénétrer dans leur lumière ? Laurent-Frédéric Bollée, scénariste et journaliste sportif, Philippe Aymond, dessinateur de la série 4x4 imaginée par Christin, montrent qu'ils savent parfaitement mener une aventure le pied au plancher et la tête dans les étoiles.

  • Quatre rayons. Quatre rayons de lumière qui frappent la Terre. Une menace ? Un avertissement ? Une promesse ? De la Turquie au lac Michigan, du Groenland au Sénégal, qui sont les lieux où sont apparues ces colonnes lumineuses, c'est l'affolement. Les gouvernements décident malgré tout de pénétrer au coeur de ces éblouissantes lumières... Dans le même temps, des monstres surgissant du néant provoquent des carnages. Monstres qui à la dissection apparaissent humains, étrangement humains...

    Alors que l'ONU tient séminaire sur séminaire, un scientifique surdoué, considéré comme l'homme le plus intelligent de la planète, tente d'élucider ce mystère. Jacob Kanhadar sera aidé dans sa quête par Hannak Osternik, une jeune journaliste qui a assisté à la première tuerie, celle du Sénégal. Depuis son esprit flotte aux lisières d'une folie pas ordinaire...

    Mené à un train d'enfer, à coup de séquences rapides et percutantes, ApocalypseMania montre une humanité confrontée à ce qu'elle ne comprend pas. Le lecteur est emporté par un tourbillon démentiel, symbolisé par une immense fresque comportant 9 millions de dominos...

    Aux manettes de cette rencontre du 3e type on trouve Laurent-Frédéric Bollée, scénariste et également journaliste, et Philippe Aymond, qui débuta dans la BD en participant à Canal-Choc, au début des années 90. Cette série devrait permettre à ces jeunes talents de s'affirmer. C'est réussi ! Jean-Claude Mézières, dessinateur de Valérian, préface ce nouvel album...

    À noter : le deuxième tome de cette série paraît sept mois seulement après le premier et le tome 3 est déjà annoncé en juin prochain !

  • Captivant. Le scénario imaginé par Bollée, illustré par un Aymond transcendé, arrive à son terme, du moins à la fin du premier cycle bouclé en moins de quatre ans. Jacob Kandahar, devenu presque aveugle à la fin du quatrième tome, est confronté à la vérité. Celle qui explique la signification des quatre rayons. Quel est leur message, pourquoi sont-ils apparus, quelle menace ultime se cache derrière cette apparition qui a bouleversé l'équilibre mondial ? La découverte de la vérité sera lourde de conséquences pour Jacob et son assistant ainsi que pour la journaliste Hannah (qui a un rôle inattendu dans cet album !). Un hallucinant voyage à travers le temps et l'espace, un scénario digne d'un Stanley Kubrick (2001 Odyssée de l'espace). "Une des meilleures séries de SF de ces dix dernières années" selon le réseau des libraires Canal-BD.

  • Cet album démarre le nouveau cycle de 3 tomes d' ApocalypseMania qui placera Jacob Kandahar face à une mission simple : sauver le monde! Mais cela implique un incroyable voyage dans le temps (cette fois nous sommes en 1735) et l'espace avec l'obligation pour Jacob de trouver des réponses... Une histoire absolument captivante dessinée par Aymond (déjà dessinateur de Lady S. chez Dupuis) et toujours scénarisée par Bollée.

empty