Richard Flanagan

  • La fureur et l'ennui Nouv.

    Dans la société traumatisée post-11 Septembre, une jeune femme, Gina, rencontre un jeune homme, Tariq. Au matin, Tariq a disparu, et les médias sont en alerte : cinq bombes ont été retrouvées dans Sydney, et des images des deux amoureux d'un soir tournent en boucle. Commence une traque dans laquelle les suspects sont tout désignés. Gina va alors s'enfoncer dans un monde où la présomption d'innocence n'existe plus, et subir ce que la peur fait de plus terrible aux humains : la fureur collective.

  • Dans cette magistrale fresque hantée par la question du mal, Richard Flanagan déploie l'histoire d'une passion incandescente sur fond de guerre et de captivité, épisode inoubliable dans la vie d'un médecin militaire affecté à la construction de la "voie ferrée de la mort" (la ligne Siam-Birmanie, 1943) et devenu héros de guerre malgré lui.

  • Aljaz Cosini, guide de rivière, se noie sous les yeux du groupe de clients qu'il était censé encadrer sur un parcours de rafting, en plein coeur de la Tasmanie. À mesure qu'il sombre vers le fond et juste avant que son cerveau ne s'éteigne tout à fait, les souvenirs remontent à la surface, comme autant de visions terribles et merveilleuses. Ce roman puissant, considéré comme un classique de la littérature australienne, est le premier de Richard Flanagan (Man Booker Prize 2014 pour La Route étroite pour le Nord lointain).

  • Aspirant écrivain sans le sou, Kif Kehlmann a six semaines pour rédiger les mémoires de Siegfried Heidl, le plus célèbre escroc de l'histoire australienne. Mais voilà, ce dernier, paranoïaque et manipulateur, ne semble pas disposé à livrer la moindre information. Tandis que les jours passent et que le projet reste au point mort, Kif voit s'éloigner la promesse de la rémunération et sent progressivement la haine le gagner. Cherchant à percer le mystère de l'homme qui lui fait face, Kif en vient à se demander qui il est lui-même. Heidl ne serait-il pas en train de le corrompre, de réécrire sa vie, son destin ?

  •  0500 En quelques mois, Mathinna devient la coqueluche de la colonie, avant de connaître un destin tragique...

    Des années plus tard, Londres bruit du scandale entourant la disparition de Sir Franklin, accusé de cannibalisme lors de sa dernière expédition. Désireuse de laver la mémoire de son mari, Lady Jane se tourne vers Charles Dickens, alors au sommet de sa gloire.
    De cette rencontre naît une pièce de théâtre qui va prendre une singulière résonance sur l´existence du grand écrivain, en proie à une grave crise conjugale...0300Tout à la fois roman d´aventures, pastiche victorien, fresque sociale, dénonciation radicale des ravages de la colonisation, le nouveau chef-d´oeuvre d´un des plus grands écrivains australiens. Inspirée de faits réels, portée par une écriture étincelante de finesse et d´esprit, une oeuvre virtuose et sensuelle, une méditation troublante sur la lutte entre le désir et la raison.
    Cette petite fille, c´est Mathinna, dont vont s´enticher sir John Franklin, explorateur, gouverneur de Tasmanie, et son épouse, lady Jane, qui ne peut pas avoir d´enfant. Le couple décide de l´adopter. Tout, de la première paire de chaussures de la fillette à son apprentissage appliqué de l´écriture, sera l´illustration du triomphe de la civilisation sur l´état sauvage. Mais devenue un objet d´amusement exotique pour la colonie anglaise, Mathinna obsède sir Franklin. Jusqu´à un bal masqué où ce dernier, déguisé en cygne noir, finit par violer l´enfant...
    L´expérience civilisatrice tournera au désastre.

    Des années plus tard, lorsque Londres bruira du scandale entourant la disparition de Sir Franklin, accusé de cannibalisme lors de son dernier voyage dans l´océan arctique, c´est vers Charles Dickens, au sommet de sa gloire, père de dix enfants, en plein déboires conjugaux, que se tournera Lady Jane pour laver la mémoire de son mari. Il en naîtra une pièce de théâtre qui prendra une singulière résonance sur l´existence du grand écrivain...0600 Philippe Chevilley,Les Echos « D´un raffinement extrême, bouleversante d´émotion, une méditation virtuose sur le désir de l´autre dans toutes ses formes ? compassion, curiosité, attention, convoitise, envie, attirance ? sentiments qui peuvent maladroitement être ramenés à un seul, le plus périlleux de tous : l´amour. À la fin, cette histoire, c´est surtout celle de Mathinna, silhouette gracile qui s´échappe des pages du livre, petite figure dansante à la robe rouge et aux pieds nus. » The Los Angeles Times « Quand elle est tenue entre des mains expertes et assurées, la fiction peut libérer le passé... Richard Flanagan est un cas exemplaire. À travers sa fiction, des individus prennent vie dont on ne connaissait que le portrait plat et conformiste, de nouveaux témoins apportent un éclairage inédit sur le passé, leur voix brisant les silences de Tasmanie. » William Boyd,New York Times «Désirernous arrache à notre torpeur, nous éveille à l´histoire. Il n´est pas d´auteur plus passionné, plus libre que Flanagan. » Sydney Morning Herald «Désirerest un de ces romans dont on voudrait qu´il ne finisse jamais. Pour un lecteur, c´est le plus grand des compliments. » Canberra Times « Richard Flanagan est un magnifique auteur etDésirerest la plus magnifique addition à ses chef-d´oeuvres. » The Age Rencontre à la librairie Le Bateau Livre à Cournon d'Auvergne (63) dans le cadre des "Grands Espaces littéraires" Voir la video

  • Robert Wagner was New York City's true New Deal mayor, killed Tammany Hall. The world Wagner shaped delivers municipal services efficiently at the cost of local democracy. The story of Wagner's mayoralty will be of interest to anyone who cares about New York City, local democracy and the debate about the legacy of the City's important leaders.

empty