Archipoche

  • " Deux ou trois fois Elinor usa doucement de ses droits de soeur aînée et d'amie pour adresser quelques tendres exhortations à Marianne et lui faire sentir la nécessité de prendre de l'empire sur elle-même. Mais Marianne détestait, abhorrait la dissimulation ; elle la regardait comme une fausseté impardonnable, et cacher des sentiments qui n'avaient rien en eux-mêmes de condamnables lui paraissait non seulement un effort inutile, mais une ridicule prétention de la raison. Willoughby pensait de même, et leur conduite à tous égards montrait clairement leur opinion. Quand il était présent, elle n'avait d'yeux que pour lui ; tout ce qu'il faisait était juste ; tout ce qu'il disait était charmant. Si dans la soirée on jouait aux cartes, il trichait pour la favoriser ; si l'on dansait, il était son cavalier la moitié du temps. Une telle conduite excitait, comme on le comprend, les railleries de la société, mais ils s'en embarrassaient fort peu et cherchaient plutôt à les provoquer. "

  • Mr et Mrs Bennett ont cinq filles à marier. À l'arrivée d'un nouveau et riche voisin, la famille espère que l'une d'entre elles pourra lui plaire... Au-delà des aventures sentimentales des cinq filles Bennett, Jane Austen dépeint les rigidités de la société anglaise au tournant du XIXe siècle. Le comportement et les réflexions d'Elizabeth Bennett, son personnage principal, révèlent les problèmes auxquels sont confrontées les femmes de la gentry campagnarde pour s'assurer sécurité financière et statut social : la solution passe en effet par le mariage.Drôle et romanesque, ce chef-d'oeuvre de Jane Austen continue à jouir d'une vive popularité et a donné lieu à de nombreuses adaptations.

  • Mrs Dalloway

    Virginia Woolf

    Clarissa Dalloway est sortie acheter des fleurs. En chemin, elle repense à son mariage. Eut-elle épousé Peter Walsh, il lui aurait fallu renoncer au confort et se mettre en péril. Mais, si son couple dure depuis trente ans, c'est qu'elle l'a protégé derrière une digue de non-dits, de silences et de rêves sacrifiés.
    Épouse, mère, hôtesse : comme cette Londonienne de la haute société semble conventionnelle... Son existence se borne à la sphère domestique. Or quel être peut se résumer à la simplicité d'une apparence, d'un milieu, ou aux moeurs de son temps ? Et que dire de la multitude d'émotions et d'intuitions à jamais informulées ? C'est cette autre Clarissa que révèle chacun des petits événements dont sa journée est tissée, chacune des pensées dont ce roman s'attache à restituer les moindres inflexions.
    Virginia Woolf, qui a lu Proust et Joyce, démontre que rien une course en ville, l'organisation d'un dîner n'est trop ordinaire aux yeux d'un écrivain. En fouillant la conscience et l'inconscient de Clarissa, en exposant la richesse de sa vie intérieure, elle nous invite à mieux considérer la femme superficielle qu'elle paraît être.
    Une page du roman britannique se tourne avec Mrs Dalloway, au rythme des heures égrenées par l'horloge de Big Ben.

  • 1894. Terreur sur Terre : des météores venus de Mars se rapprochent dangereusement. Le comté de Surrey, en Angleterre, est le premier touché. Les badauds s'attroupent autour d'un énorme objet cylindrique de près de 30 mètres émergeant d'un cratère... lorsqu'un puissant " rayon ardent " projeté par l'engin pulvérise les humains alentour !D'autres " ovnis " s'écrasent sur le reste du pays. À l'intérieur, des machines contrôlées par d'étranges créatures tentaculaires. Ces tripodes sèment la panique et la désolation sur leur passage, désintégrant tout ce qui pourrait entraver leur désir de conquête.Prêtes à lutter, les populations sont incapables de rivaliser contre ces envahisseurs qui aspirent le sang humain et laissent dans leur sillage un monde ravagé, où plus aucune vie n'est possible. Les dernières heures des Terriens sont-elles arrivées ?Premier roman de science-fiction faisant cas d'une invasion martienne, le chef-d'oeuvre de Wells laissera un héritage considérable à la littérature d'anticipation, jusqu'à inspirer le cinéma, puisque le roman sera adapté une nouvelle fois en 2005 par Steven Spielberg, avec Tom Cruise.

  • Salué par la critique comme un ''miracle littéraire'', La chartreuse de Parme roman improvisé en 52 jours, est considéré aujourd'hui comme l'un des plus grands romans de la littérature française.La duchesse Gina de Sanseverina est prise d'une passion dévorante non partagée pour son jeune neveu, Fabrice. Parti à Waterloo pour combattre aux côtés de Napoléon, il est désormais considéré comme un traître. Pour épargner Fabrice et arriver à ses fins, Gina devient la maîtresse du Premier ministre Mosca, éperdu d'amour pour elle. Fabrice souhaite quant à lui oublier l'amour interdit de sa tante en enchaînant aventure sur aventure, jusqu'à la rencontre... L'action a pour cadre les enjeux du pouvoir dans les États italiens dominés par l'Autriche.

  • Jane Eyre

    Charlotte Bronte

    Jane Eyre, orpheline à dix ans, est maltraitée par les Reed chez qui elle a été placée. Envoyée à Lowood, une institution rigide, elle y souffre de privations et de nouvelles brimades. Elle s'y fait une amie, Helen Burns, emportée par une tuberculose due aux mauvaises conditions sanitaires de l'internat - tout comme Maria Brontë, morte en bas âge à Cowan Bridge.Jane saura pourtant s'adapter et - tout comme Charlotte Brontë - devient professeur après six ans d'études. Une annonce passée dans un journal lui permet de devenir gouvernante : la voilà chargée de l'éducation d'Adèle, la protégée de Mr Rochester, riche propriétaire du château de Thornfield-Hall... dont elle s'éprend sans savoir qu'il est mariée à une folle enfermée au grenier. Elle l'apprendra le jour même de leurs noces...Hors de toute geste héroïque, Jane Eyre se révolte à sa manière contre la fatalité de sa condition et, dans une certaine mesure, contre l'ordre social. Charlotte Brontë ne s'est jamais cachée d'avoir emprunté à sa propre vie dans ce roman (1847) dont le sous-titre français - Mémoires d'une institutrice - est éloquent.

  • Alors que Netflix diffuse une série inspirée des aventures d'Arsène Lupin, avec Omar Sy pour interpréter le personnage créé par Maurice Leblanc, Archipoche publie, dans une élégante édition collector, les meilleures aventures du gentleman cambrioleur.
    Monocle, haut-de-forme, fleur à la boutonnière et revolver en poche : depuis son apparition en 1905, la silhouette d'Arsène Lupin a effrayé et diverti des générations de lecteurs. Dandy et bagarreur, scélérat et charmeur, ce gentleman a sévi dans plus d'une vingtaine d'oeuvres, nées de l'imagination de Maurice Leblanc (1864-1941).
    En 1923, Arsène Lupin a délaissé son costume de cambrioleur pour celui de détective. Mais est-ce bien lui, ou le prince Rénine, qui s'éprend de la jeune Hortense ? Et qui, pour la séduire, promet de résoudre huit énigmes sanglantes - comme autant de coups d'horloge ?
    Six ans plus tard, il mène cette fois l'enquête sur l'enlèvement d'une chanteuse, prisonnière d'un mystérieux châtelain et dépouillée de ses diamants avant d'être relâchée. Un scénario qui ne va pas tarder à se répéter...

  • Oliver Twist

    Charles Dickens

    Pour les 150 ans de la disparition de Charles Dickens, les éditions Archipoche rééditent 6 de ses plus grands romans dans nouvelles couvertures modernes et stylisées.
    Exploité plutôt qu'élevé dans un orphelinat, Oliver endure les privations et les brimades. Au comble du désespoir, il choisit de s'enfuir dans les bas-fonds de Londres et trouve refuge parmi une bande de jeunes pickpockets agissant pour le compte du vieux Fagin. À cette école du crime et du vice, Oliver apprend toutes les ruses pour fausser compagnie à la misère.
    Présumé coupable d'un vol qu'il n'a pas commis, il est recueilli comme son propre fils par le vieux Mr Brownlow. Mais la bande de Fagin le retrouve et le force à participer à un cambriolage...
    Tableau saisissant de la condition des enfants abandonnés dans l'Angleterre victorienne, Olivier Twist (1839) est un des romans les plus populaires de Dickens, hanté par ses propres terreurs d'enfant.

  • Alors que Netflix diffuse une série inspirée des aventures d'Arsène Lupin, avec Omar Sy pour interpréter le personnage créé par Maurice Leblanc, Archipoche publie, dans une élégante édition collector, les meilleures aventures du gentleman cambrioleur. Opération " 2 achetés = Les Milliards d'Arsène Lupin offert ".
    Monocle, haut-de-forme, fleur à la boutonnière et revolver en poche : depuis son apparition en 1905, la silhouette d'Arsène Lupin a effrayé et diverti des générations de lecteurs. Dandy et bagarreur, scélérat et charmeur, ce gentleman a sévi dans plus d'une vingtaine d'oeuvres, nées de l'imagination de Maurice Leblanc (1864-1941).
    L'Île aux trente cercueils (1919) mêle intrigue policière, fantastique et horreur. Venue retrouver son fils après quatorze ans d'absence, Véronique d'Hergemont prend la mer jusqu'à l'île bretonne de Sarek, défendue par trente récifs redoutés des marins. La jeune femme va apprendre à ses dépens que la malédiction attachée à cette terre n'est pas une légende. Quant à Lupin, il lui faudra arracher Véronique aux griffes de l'infâme comte Vorski. Mais saura-t-il empêcher que sa raison ne vacille ?

  • Alors que Netflix diffuse une série inspirée des aventures d'Arsène Lupin, avec Omar Sy pour interpréter le personnage créé par Maurice Leblanc, Archipoche publie, dans une élégante édition collector, les meilleures aventures du gentleman cambrioleur.
    Monocle, haut-de-forme, fleur à la boutonnière et revolver en poche : depuis son apparition en 1905, la silhouette d'Arsène Lupin a effrayé et diverti des générations de lecteurs. Dandy et bagarreur, scélérat et charmeur, ce gentleman a sévi dans plus d'une vingtaine d'oeuvres, nées de l'imagination de Maurice Leblanc (1864-1941).
    Le Bouchon de cristal (1912) le met aux prises avec le député Daubrecq, maître-chanteur sans vergogne, détenteur d'un document explosif. La tête d'un innocent en dépend... mais que contenait le bouchon égaré dans sa fuite ?
    Quinze ans plus tard, nous le retrouvons dans les rues de Paris, sur les traces d'un homme élégant qui lui- même suit une blonde Anglaise aux yeux verts. Sous le nom d'emprunt de " Raoul ", Lupin court cette fois le risque... de tomber amoureux.

  • Alors que Netflix diffuse une série inspirée des aventures d'Arsène Lupin, avec Omar Sy pour interpréter le personnage créé par Maurice Leblanc, Archipoche publie, dans une élégante édition collector, les meilleures aventures du gentleman cambrioleur.
    Monocle, haut-de-forme, fleur à la boutonnière et revolver en poche : depuis son apparition en 1905, la silhouette d'Arsène Lupin a effrayé et diverti des générations de lecteurs. Dandy et bagarreur, scélérat et charmeur, ce gentleman a sévi dans plus d'une vingtaine d'oeuvres, nées de l'imagination de Maurice Leblanc (1864-1941).
    C'est toutefois un autre Lupin que l'on découvre dans 813 : plus sombre, presque effrayant. Confronté au machiavélique et invisible L. M., il lui faudra s'innocenter d'unmeurtrecrapuleux:celuidumilliardaireKesselbach. Et, pour cela, retrouver un lot de lettres au contenu politique explosif et décrypter la signification de ce " 813 ", dont la clef pourrait avoir de profondes répercussions sur l'Europe tout entière, sur fond de rivalités franco-allemandes...

  • Alors que Netflix diffuse une série inspirée des aventures d'Arsène Lupin, avec Omar Sy dans le rôle-titre, Archipoche publie, dans une élégante édition collector, les plus célèbres aventures du gentleman cambrioleur.
    Monocle, haut-de-forme, fleur à la boutonnière et revolver en poche : depuis son apparition en 1905, la silhouette d'Arsène Lupin a effrayé et diverti des générations de lecteurs. Dandy et bagarreur, scélérat et charmeur, ce gentleman a sévi dans plus d'une vingtaine d'oeuvres, nées de l'imagination de Maurice Leblanc (1864-1941).
    Accusé de deux cambriolages et d'une escroquerie, il doit faire face en 1908 au redoutable détective Herlock Sholmès, venu d'outre-Manche faire la lumière sur ces affaires... au risque de causer sa perte !
    Dans L'Aiguille creuse, l'année suivante, il est cette fois confronté à la sagacité d'un jeune étudiant, Isidore Beautrelet, sur la piste du trésor des anciens rois de France. Une quête qui les mènera tous deux sur les falaises d'Étretat chères à Leblanc.

  • Alors que Netflix s'apprête à diffuser une série inspirée des aventures d'Arsène Lupin, avec Omar Sy dans le rôle-titre, Archipoche publie, dans une élégante édition collector, les plus célèbres aventures du gentleman cambrioleur. Opération " 2 achetés = Les Milliards d'Arsène Lupin offert ".
    Monocle, haut-de-forme, fleur à la boutonnière et revolver en poche : depuis son apparition en 1905, la silhouette d'Arsène Lupin a effrayé et diverti des générations de lecteurs. Dandy et bagarreur, scélérat et charmeur, ce gentleman a sévi dans plus d'une vingtaine d'oeuvres, nées de l'imagination de Maurice Leblanc (1864-1941).
    Paru en 1907, Arsène Lupin, gentleman cambrioleur regroupe les sept premières aventures de l'homme aux mille apparences, déjà aux prises avec son ennemi juré, l'inspecteur Ganimard.
    /> Jamais là où on l'attend, ce justicier en frac réapparaît en 1911 pour livrer ses premières confidences et résoudre les énigmes les plus coriaces... sans renoncer à son penchant pour le beau sexe. " Ce que c'est que d'être joli garcon ! "

  • Contrepoint du mythique La Case de l'Oncle Tom, Dred aborde la question de l'esclavage du point de vue des esclaves, en décrivant le quotidien d'une plantation du Sud des États-Unis, gagnée par la révolte. Un roman en forme de pamphlet antiesclavagiste, indisponible en français depuis... cent soixante ans.
    L'autre chef-d'oeuvre de l'autrice de La Case de l'Oncle TomLa mort du colonel Gordon a placé Nina, sa fille, à la tête de la plantation de Canema, en Caroline du Nord. Une gestion hasardeuse conduirait l'exploitation à la faillite si Harry, un mulâtre dont elle ignore qu'il est son demi-frère, ne la tenait à bout de bras.
    L'amour d'Edward Clayton, avocat et planteur, partisan d'une abolition progressive de l'esclavage, lui ouvre peu à peu les yeux. Trop lentement pour Harry, qu'un sentiment de révolte pousse à prendre la fuite. Il rejoint dans le " grand marais maudit " un esclave insoumis qui s'y est réfugié pour organiser un réseau d'évasion et fomenter des rébellions : Dred.
    La Case de l'oncle Tom (1852) avait subi le feu croisé de l'oligarchie sudiste, attaquée dans ses privilèges, et des abolitionnistes les plus radicaux, jugeant ce roman trop indulgent pour les propriétaires blancs. Avec
    Dred (1856), Harriet Beecher Stowe renonce aux bons sentiments pour camper d'authentiques héros noirs. Ils sont à ses yeux les vrais héritiers de la Révolution américaine, dressés contre l'infamie d'un système qui n'a plus que quelques années à vivre.
    " Un grand roman, un génie rare par son intensité et l'étendue de son pouvoir ", selon
    George Eliot.

  • Emma

    Jane Austen

    Emma Woodhouse vit avec son père veuf. D'une grande beauté et pleine d'assurance, elle évolue en toute indépendance à Highbury, sans aucun souci financier et entourée d'amis fidèles. Mais le mariage de son ancienne gouvernante avec M. Weston la ramène à sa solitude. Pour se distraire, elle décide de s'occuper du mariage des autres, persuadée d'avoir des talents d'entremetteuse. Elle se consacre à sa nouvelle protégée, la très jolie Harriet Smith, qu'elle destine à M. Elton, le vicaire de Highbury. Les plans de la jeune fille semblent en bonne voie, mais ses certitudes vacillent lorsque les événements prennent un tour inattendu : ses propres émotions amoureuses lui vaudront bien des déconvenues...

  • Préface d'Elie Barnavi
    Si tout le monde a en tête les formules célèbres : " Un rideau de fer s'est abattu sur le continent européen " (Churchill, 1946), " Je vous ai compris " (de Gaulle, 1958), " Ich bin ein Berliner " (Kennedy, 1963), moins connus sont les discours dont elles sont issues et le contexte historique dans lequel elles s'inscrivaient.
    " Un siècle et demi de quant-à-soi diplomatique où un petit nombre de pays dotés d'immenses empires coloniaux participaient à un "concert européen' garant d'un équilibre savamment accordé vient brutalement de s'achever ", souligne Elie Barnavi. " Désormais, les États-Unis et l'Union soviétique, puissances hégémoniques et concurrentes, inaugurent un chapitre inédit de l'Histoire universelle : la division planétaire en blocs antagoniques. "
    Cette anthologie se propose d'aller au-delà de ces " phrases choc " en resituant ces différents discours dans leur époque. Chacun de ces textes est précédé d'une introduction qui le contextualise dans le moment historique et permet d'en mesurer l'impact international. Des renvois permettent au lecteur de suivre l'évolution d'une même problématique à travers le temps : guerre froide, décolonisation, détente, dénucléarisation, etc.

  • Préface d'Elie Barnavi.
    Jean Jaurès, Rosa Luxemburg, Léon Blum, Hitler, Gandhi, Franklin D. Roosevelt... Derrière ces grandes fi ures du XXe siècle, autant de prises de parole inspirées qui ont changé l'Histoire. Ce fl orilège restitue ces diff érents discours, en les replaçant dans leur époque.
    S'inscrivant dans la démarche d'Eric J. Hobsbawm, les politologues et historiens mobilisés pour le présent ouvrage retracent l'histoire du XXe siècle à travers le prisme des grands discours qui l'ont marqué. Chacune de ces allocutions est précédée d'une introduction qui la contextualise dans le moment historique et donne la mesure de son impact international. Des renvois permettent au lecteur de suivre l'évolution d'une même problématique à travers le temps : colonisation, construction du multilatéralisme, communisme, nazisme, etc.
    On peut, explique Elie Barnavi, lire ces discours comme autant d'" actes politiques, destinés à infl uer dans l'immédiat sur le cours des événements ", mais aussi " comme des morceaux de rhétorique, illustratifs de types diff érents de charisme politique ", formant une histoire du XXe siècle par le discours.

  • Persuasion

    Jane Austen

    Anne est la seconde fille de l'honorable Sir Elliot de Kellynch. Persuadée par son amie Lady Russel, elle a dû rompre ses fiançailles avec le jeune Frederick Wentworth, un officier de marine pauvre, car il ne présentait pas les assurances d'un bon parti. Huit ans plus tard, sa famille connaît des revers de fortune. Son père décide alors de louer le château familial à l'amiral Croft, qui se trouve être le beau-frère de Frederick. Anne appréhende de revoir celui qui est resté son grand amour. Alors que s'achève la guerre avec la France, le capitaine Wentworth, fortune faite, revient avec le désir de se marier pour fonder un foyer. Il a conservé du refus d'Anne la conviction que la jeune fille manquait de caractère et se laissait trop aisément persuader...Dernier roman complet de Jane Austen, achevé en août 1816, un an avant sa mort, Persuasion offre la satire d'une société engoncée dans ses principes, ainsi qu'une galerie de personnages croqués sans aménité : un père futile qui ne pense qu'à son apparence, un soeur cadette égoïste et hypocondriaque, un cousin arriviste, une veuve manipulatrice... Comme dans Northanger Abbey, la vie mondaine et superficielle de Bath sert d'arrière-plan.Publié à titre posthume en 1818, Persuasion est aussi le seul roman de Jane Austen écrit pendant la période où l'action se situe : il est entrepris le 8 août 1815, le jour même où la population britannique apprend l'exil de Napoléon à l'île d'Elbe. En toile de fond, on trouve donc la défaite, l'abdication et l'exil de l'Empereur.

  • Pour les 150 ans de la disparition de Charles Dickens, les éditions Archipoche rééditent 6 de ses plus grands romans dans nouvelles couvertures modernes et stylisées.
    David menait une enfance heureuse auprès de sa mère, avant que celle-ci se remarie avec un homme cruel et tyrannique, Mr Murdstone. N'écoutant que son coeur rebelle, il décide de s'enfuir pour retrouver une grand-tante qui pourrait bien s'occuper de lui...
    C'est le début d'un voyage tragi-comique vers l'âge adulte, entre amitiés et trahisons, au cours duquel le jeune garcon fera la connaissance de personnages hauts en couleur, issus pour la plupart de milieux populaires.
    Récit de jeunesse et roman d'apprentissage, l'oeuvre la plus autobiographique de Dickens (1850) était aussi son " enfant préféré ". L'un des chefs-d'oeuvre de la littérature anglaise, qui offre une fresque foisonnante de la société londonienne de son temps.

  • Mistress Branican

    Jules Verne

    Roman clé pour tout amateur de Jules Verne, Mistress Branican suit les aventures d'une jeune femme partie à la recherche de son mari, navigateur au long cours, jusque dans les steppes arides de l'Australie. Un roman préfacé par l'arrière-petit-fils de l'auteur. Trois mois ont passé depuis le départ du Franklin, le navire du capitaine John Branican, et son épouse Dolly est sans nouvelle de l'expédition. Convaincue qu'il n'a pu périr en mer, mue par la force invincible de l'amour, la jeune femme décide de partir à sa recherche à bord d'un rafiot avec son fils unique, le petit Walter.
    Mais un drame survient : l'enfant se noie, et sa mère, dont la raison vacille, est séquestrée par son propre cousin, qui compte sur un mirobolant héritage. Une foi inébranlable, une détermination hors du commun la conduiront pourtant, au-delà des mers, jusqu'au coeur du bush australien...

  • " Il commença par la blouse, il arracha les agrafes métalliques du col, coupa les boutons des manches ainsi que ceux qui fermaient le devant de la blouse, puis il fendit entièrement les boutonnières, ensuite de quoi Camus fit sauter ce vêtement inutile ; les boutons du tricot et les boutonnières subirent un sort pareil ; les bretelles n'échappèrent point, on fit sauter le tricot. Ce fut ensuite le tour de la chemise : du col au plastron et aux manches, pas un bouton ni une boutonnière n'échappa... T'as pas de caleçon ? Non ! repris Lebrac, en vérifiant l'intérieur de la culotte qui dégringolait sur les jarrets. Eh bien, maintenant, fous le camp ! "Deux bandes d'enfants de deux villages rivaux, Longeverne et Velrans, dans la campagne française à la fin du dix-neuvième siècle, s'affrontent : coups de pied et de poings, jets de cailloux et de bâtons, dans le but de couper les boutons qui retiennent leurs vêtements. L'humiliation est inévitable pour ceux qui tombent aux mains de l'ennemi. En outre, ils risquent une correction des parents s'ils reviennent dépenaillés.

  • La jeune et crédule Catherine Morland, férue de romans gothiques, découvre la ville de Bath, dans le Somerset. Elle y rencontre Henry Tilney, qui l'invite à séjourner à Northanger Abbey, propriété de son père. Lieu au nom évocateur, que son imagination présage étrange et inquiétant...
    Las : cette abbaye fort peu sinistre est en réalité pourvue de tout le confort moderne ! Une nuit passée dans une chambre isolée apportera-t-elle à l'impressionnable héroine son lot de délicieuses terreurs, comme promis par Henry ?
    Entrepris en 1798, Northanger Abbey est une parodie pleine d'esprit, publiée quelques mois après la mort de Jane Austen, en 1817. L'auteur d'Orgueil et Préjugés n'y ménage pas son ironie, visant ici les hommes, leurs chevaux et leurs rodomontades, là les femmes et leur passion des toilettes et des romans. Tous les ridicules, toutes les frivolités sont la cible de la romancière, qui bâtit l'une de ses subtiles comédies amoureuses, pleine d'humour et de bon sens.

  • Grand Prix RTL et Prix Femina 1981, Catherine Hermary-Vieille dessine le portrait sensible et flamboyant de Jeanne de Castille, mère de Charles Quint : une femme désespérément amoureuse, mais trahie par ses proches, aux premiers rayons du Siècle d'Or espagnol.
    En 1509, à trente ans, Jeanne de Castille, fille d'Isabelle la Catholique et de Ferdinand d'Aragon, héritière du plus grand empire au monde, est enfermée dans la sombre citadelle de Tordesillas : elle y restera quarante-six ans au secret absolu.
    Veuve de Philippe le Beau, souverain des Flandres, elle l'a aimé d'un amour fou. Qu'a-t-elle fait pour mériter ce châtiment ? Pourquoi son fils Charles Quint la surveille-t-il si étroitement ? On la dit démente : un prétexte pour la tenir éloignée du pouvoir ?
    Catherine Hermary-Vieille s'est penchée sur le destin de cette reine d'Espagne, au temps de sa splendeur. Une multitude d'indices lui ont permis de donner une réponse à " l'énigme de Tordesillas ", un sens à l'existence de cette femme solitaire, amoureuse, abandonnée par son père, trompée par son mari et trahie par son fils en un siècle raffiné et violent : celui de l'Inquisition, de la colonisation des Amériques et de la Reconquista.

  • " Colleen McCullough, à sa manière, plaide pour la cause des femmes : même quand on est pauvre, le bonheur peut passer à notre porte, il suffit de savoir le saisir. " Sylvie Genevoix, Jours de FranceSans beauté ni fortune, Missy, 33 ans, mène une vie terne auprès de sa mère, de sa tante et de leurs travaux d'aiguille, tout en rêvant du grand amour...
    ... lorsqu'une chance s'offre à elle, la dernière peut-être. Il s'appelle John Smith et c'est l'homme le plus séduisant que l'on ait vu en ville depuis longtemps. On prétend qu'il serait un ancien forçat.
    Missy, jusqu'ici si soumise, n'entend pas laisser échapper ce clin d'oeil du destin...

empty