Dargaud Benelux

  • Dans L'Indien blanc, Sid Beauchamp était chargé par Joséphine Barclay de retrouver la dépouille de son fils, Caleb, réduit en esclavage par les Apaches et enterré au coeur des terres interdites d'Arizona. Pour mener à bien cette mission, il a fait appel à Jonas Crow, son ami de jeunesse devenu croque-mort. Ce qu'il ne lui a pas dit, c'est qu'il a lui-même empoisonné Caleb. Et que celui-ci, marié à une Indienne nommée Salvaje, avait embrassé la cause du peuple Apache sous le nom de guerre d'Indien Blanc. De retour avec le cadavre de Caleb, Salvaje et Chato, l'enfant né de leur union, Beauchamp savoure son triomphe. Il va enfin pouvoir épouser Joséphine, la femme la plus riche de Tucson. À condition que Jonas Crow s'en tienne à la version officielle et ne révèle à personne que Sid est responsable de la mort du jeune homme. Mais Salvaje, avec l'aide de Jonas, est bien décidée à venger la mémoire de l'Indien Blanc... Ce sixième tome de la série, servi par la maestria graphique de Ralph Meyer, associé pour les couleurs au talent de Caroline Delabie, et l'imagination puissante de Xavier Dorison, confirme la place d'Undertaker au sommet du western en bande dessinée.

  • Washington, 1937. John Clark, journaliste photoreporter de 22 ans, est engagé par la Farm Security Administration, l'organisme gouvernemental chargé d'aider les fermiers victimes de la Grande Dépression. Sa mission : témoigner de la situation dramatique des agriculteurs du Dust Bowl. Située à cheval sur l'Oklahoma, le Kansas et le Texas, cette région est frappée par la sécheresse et les tempêtes de sable plongent les habitants dans la misère. En Oklahoma, John tente de se faire accepter par la population. Au cours de son séjour, qui prend la forme d'un voyage initiatique, il devient ami avec une jeune femme, Betty. Grâce à elle, il prend conscience du drame humain provoqué par la crise économique. Mais il remet en question son rôle social et son travail de photographe... Après Le Retour de la bondrée (Prix Saint-Michel du meilleur album) et L'Obsolescence programmée de nos sentiments (en collaboration avec Zidrou, Prix d'argent du Japan International Manga Award), Aimée de Jongh signe un récit émouvant, inspiré par des faits historiques et nourri par un séjour sur place.

  • Emma et Capucine t.6 ; une rentrée pleine de surprises Nouv.

    L'été touche à sa fin et l'insouciance des vacances en Bretagne semble loin. Emma retrouve Jake, Misha et Héloïse mais se rend vite compte qu'ils ne seront pas dans la même classe cette année. Qu'à cela ne tienne, cela ne l'empêchera pas de danser avec eux. Alors qu'elle assiste, ravie, à son premier cours de commercial dance, elle découvre qu'une élève de sa classe partage la même passion qu'elle. Cela sera-t-il suffisant pour briser la glace entre les deux filles ? De son côté, Capucine reste entourée de ses amis. Pour autant, sa rentrée n'est pas plus facile. De retour dans les studios de danse de l'école de l'Opéra de Paris, elle a l'impression de devoir tout reprendre à zéro. Quelque chose cloche. Et sa nouvelle professeure, réputée pour sa sévérité et son exigence, ne lui facilite pas les choses. Une plongée dans le quotidien de deux soeurs danseuses et adolescentes, chorégraphiée avec brio par Jérôme Hamon et Léna Sayaphoum.

  • De jolis cheveux violets, une belle énergie, Evelÿne est une fillette turbulente. Abandonnée à la naissance, elle a été élevée par des soeurs dans un couvent. Et du haut de ses 7 ans, on peut dire qu'elle leur mène la vie dure ! Chaque jour, Evelÿne fait les quatre cent coups aux côtés de Benedict, un chat adopté en même temps qu'elle. Finalement, rien de vraiment anormal pour une enfant. À un détail près : elle fait également parler les statues et voit des fantômes ! Cette particularité rend son éducation plus compliquée, d'autant qu'Evelÿne ne maitrise pas encore ses pouvoirs. Dépassée par les petites et grandes bêtises de la fillette, les soeurs décident de la confier, ainsi que Benedict, au mystérieux Neil Farfadet, un chapelier londonien qui l'aidera à découvrir qui elle est vraiment. Une série de Lylian et Audrey Molinatti qui offre une plongée dans une Angleterre victorienne particulièrement kawaï, où vivent sorcières et créatures magiques !

  • Jason Mac Lane, alias XIII, a infiltré la Fondation Mayflower, une organisation ultra-conservatrice qui prépare un complot afin de s'emparer de la présidence des États-Unis. Perché au sommet de Washington Monument, il s'apprête à exécuter l'ordre de la Fondation dans l'espoir de sauver ses amis : tirer sur le Pape en visite officielle ! À 2132 mètres de distance, sa balle touche le Saint-Père au bras. Parmi les officiels, c'est la panique. Réfugiés à l'intérieur du Capitole, le Président et les membres du gouvernement voient le toit du bâtiment s'effondrer sur eux. Quelques minutes plus tard, trois terroristes islamistes tirent dans la foule depuis une camionnette-bélier. Puis des mini-drones, de la taille d'un insecte, lâchent un gaz mortel sur les décombres du Capitole. Le président du Sénat, membre du complot, accède alors à la tête du pays. La Fondation Mayflower a atteint son objectif. Il ne lui reste plus qu'à « reprogrammer » XIII en lui implantant une mémoire neuve, afin qu'il devienne entièrement dévoué à sa cause...

  • C'est l'histoire d'un amour à rebours. Une passion platonique mais éternelle entre deux êtres. D'un côté, il y a Ana. Sexagénaire charismatique, ancienne maire tout juste retraitée, mariée et maman. Une battante au grand coeur qui impose le respect. De l'autre, il y a Zeno. Célibataire endurci, libraire proche de la retraite et doctorant en physique qui aura mis quarante ans pour terminer sa thèse. Un esprit libre et voyageur, aussi séduisant que mystérieux. Au fil des années, ils ont tissé ensemble un amour impossible et intarissable. Tout en égrainant les excuses qui ont empêché qu'elle ne prenne forme, on remonte le temps de cette romance et de ses méandres... jusqu'à sa source. Avec Malgré tout, Jordi Lafebre (Les Beaux Étés, La Mondaine, Lydie) nous offre, avec toute la poésie et la tendresse qui le caractérisent, son premier album en tant qu'auteur complet. Un puzzle amoureux complexe, qu'il recompose savamment au travers de scènes distinctes... et pourtant indissociables les unes des autres.

  • Une diligence se fait sauvagement attaquer par les Apaches de Salvaje. Ceux-ci se montrent sans pitié et tuent les hommes blancs qui ont osé s'aventurer sur leurs terres. Pourtant, parmi les agresseurs, se trouve un Indien blanc... Autrefois appelé Caleb, le jeune homme a été kidnappé et torturé par les amérindiens qui en ont fait l'un de leurs meilleurs guerriers. Ce fut leur façon de punir sa mère, Joséphine Barclay, propriétaire de l'entreprise du même nom, pour avoir voulu faire passer le chemin de fer sur les terres apaches. Apprenant que l'Indien blanc aurait été tué au cours de l'assaut de la diligence, Madame Barclay désire au moins récupérer le corps de son fils et charge le Shérif Sid Beauchamp de trouver la personne qui accomplira cette mission. Et dès qu'il est question de cadavre, c'est évidemment Jonas Crow qu'on appelle !

  • Sousbrouillard Nouv.

    Sara ignore tout de ses origines. Elle n'a jamais connu sa famille. Sur son lit de mort, la vieille tante qui l'a élevée lui confie l'unique indice en sa possession : la moitié déchirée d'un bracelet de naissance. Un mot y est griffonné, c'est un nom de lieu : Sousbrouillard. Sara, en quête de son passé, laisse aussitôt derrière elle sa vie parisienne sans histoire. Elle se rend à Sousbrouillard, village un peu hors du temps, construit autour d'un lac sombre et mystérieux. Après une petite période d'adaptation dans ce « désert au milieu de nulle part », Sara va commencer à y faire des rencontres. Les habitants de Sousbrouillard lui racontent leurs propres parcours, « cabossés et rocambolesques », hauts en couleurs, tristes et émouvants. Sara les écoute avec tant d'empathie qu'elle finit par en oublier sa propre quête. C'est quand elle ne s'y attendra plus que lui sera révélé le noeud secret de toutes ces histoires et qu'elle comprendra d'où elle vient... Derrière son apparente réalité, Sousbrouillard glisse peu à peu vers le conte philosophique et la fable poétique. L'album met en lumière notre besoin de faire partie d'une histoire, ainsi que l'importance de ces rencontres qui changent parfois le cours d'une vie.

  • New York City, quartier de Wall Street. Un jeune homme est engagé dans une étude de notaire. Il s'appelle Bartleby. Son rôle consiste à copier des actes juridiques. Les premiers temps, Bartleby se montre irréprochable. Consciencieux, efficace, infatigable, il abat un travail colossal, le jour comme la nuit, sans jamais se plaindre. Son énergie est contagieuse. Elle pousse ses collègues, pourtant volontiers frondeurs, à donner le meilleur d'eux-mêmes. Un jour, la belle machine se dérègle. Lorsque le patron de l'étude lui confie un travail, Bartleby refuse de s'exécuter. Poliment, mais fermement. I would prefer not, lui répond-il. Soit, en français : je préfèrerais ne pas. Désormais, Bartleby cessera d'obéir aux ordres, en se murant dans ces quelques mots qu'il prononce comme un mantra. Je préfèrerais ne pas. Non seulement il cesse de travailler, mais il refuse de quitter les lieux... José Luis Munuera s'empare de la nouvelle d'Herman Melville dans une adaptation magistrale et porte un regard original sur ce texte, réflexion stimulante sur l'obéissance et la résistance passive.

  • Youpi, c'est les vacances ! Adieu Mons, bonjour le soleil ! Comme
    tous les ans, la tribu des Faldérault prend la direction du Sud à
    bord de Mam'Zelle Estérel, la 4L familiale. Pierre n'a pas terminé
    son album ? Pas grave, il bouclera les dernières planches au bord de
    la Méditerranée. Les voilà tous les cinq partis pour ne rien faire.
    Enfin, cinq et demi plutôt, puisque Mado est enceinte. Mais sur la
    route, patatras. Un camion les double, il perd son chargement et
    voilà le pare-brise d'Estérel qui vole en éclats. Plus de peur que de
    mal, mais impossible de continuer. Pendant que le garagiste répare la
    4L, la famille est hébergée par Esther et Estelle, deux femmes
    charmantes qui tiennent la ferme « Les Genêts ». Tandis que Pierre se
    prend pour Cézanne et que Mado regarde le bébé pousser, les enfants
    aident à sortir les chèvres et découvrent les charmes de la campagne.
    Mais ils apprennent aussi les secrets de la vie... Sixième tome d'une
    série « feel good » qui nous embarque pour un voyage dans le temps, à
    la découverte du bonheur des vacances d'été en famille, des petites
    joies du quotidien et des plaisirs tout simples de la vie qui va.

  • Apolline, Céleste, Chélonia et Sierra sont scolarisées dans le même
    établissement. Ces jeunes filles ont un point commun : elles sont
    isolées, mises à l'écart par les autres, parfois harcelées. Un jour,
    Chélonia décide de les réunir pour leur faire une proposition. Elle
    aimerait fonder avec elles le « club des mal-barrées ». Sa raison
    d'être : leur permettre de briser leur solitude et de devenir plus
    fortes, en somme, pour enfin « exister pleinement ». Leur premier
    objectif consiste à convaincre Paloma de les rejoindre. Adolescente
    rebelle et solitaire, celle-ci a épuisé plusieurs familles d'accueil.
    Elle vit désormais chez Liselotte, une femme habituée à héberger des
    jeunes en difficulté. Les quatre nouvelles amies pourront-elles
    l'aider à surmonter son passé ? Dans ce premier tome d'une série en
    cinq volets, servi par le trait subtil et les couleurs sensibles de
    Camille Méhu, les BeKa abordent avec justesse les thèmes de
    l'adolescence difficile et des dysfonctionnements familiaux.

  • Si Ben est amoureux de Capucine, elle fait tout pour le cacher à ses amies... qui finissent pourtant par le découvrir ! Leur réaction ne se fait pas attendre : elles le prennent mal, si bien qu'un froid s'installe même entre Manon et Capucine. Elle ne peut donc compter que sur elle-même pour réussir ce mouvement de danse qui lui résiste, et qui sera pourtant demandé à l'examen. De son côté, Emma accepte de participer au HHI France, un championnat de hip-hop, avec un autre groupe pour remplacer l'un des membres, blessé à la cheville. Son propre groupe ne compte pas s'inscrire alors pourquoi ne pas tenter l'expérience de son côté ? Le problème, c'est qu'Emma craint la réaction de ses amis et ne sait absolument pas comment leur annoncer la nouvelle. Et les choses ne font qu'empirer lorsque Jake leur annonce que Delphine revient dans le groupe et que pour l'occasion, il les a inscrits au championnat...

  • Emma a intégré le groupe de hip hop de Jake, Misha et Héloïse qui s'entraine en vue d'une audition importante qui approche. Jake voit en Emma un énorme potentiel et il pousse la jeune fille à travailler de plus en plus afin d'améliorer son style. À moins que, comme le pense Héloïse, il ne s'agisse que d'un prétexte pour passer plus de temps avec elle ?  De son côté, Capucine se rend à Londres pour une représentation de Casse-Noisette. Son rôle cette année est assez simple pour une danseuse de son niveau mais connaître une chorégraphie et la danser sur scène sont deux choses totalement différentes...

  • Le 18 avril 1955, Albert Einstein passe de vie à trépas. Pour la science, c'est une perte terrible. Pour Thomas Stolz, médecin chargé de l'autopsie, c'est une chance inouïe. Il subtilise le cerveau du savant afin de l'étudier. S'il perce ses mystères, il connaîtra la gloire... Le problème, c'est que le corps d'Einstein le suit ! Privé de cerveau, Albert continue à bouger, à marcher, à parler. La perspective de comprendre le fonctionnement de ses neurones l'excite au plus haut point. « Formidable ! On va faire ça ensemble, tous les deux ! », dit-il à Stolz. Reste à trouver un laboratoire à l'abri des regards. Ce qui n'a rien d'évident quand on a le FBI aux trousses... Après le succès de Pereira Prétend et de Malaterre, Pierre-Henry Gomont change de registre. Il nous entraîne dans un road movie échevelé et drolatique, inspiré par la véritable destinée du cerveau d'Einstein. Menée tambour battant, cette histoire rocambolesque et burlesque, servie par un dessin épris de liberté, est aussi une réflexion passionnante sur la complexité de l'âme humaine.

  • Cet été, pour les vacances, les parents d'Emma et Capucine ont prévu d'emmener la petite famille en Bretagne. Direction Carnac, chez des amis de longue date ! Une décision qui est loin d'enthousiasmer les deux soeurs. Entre la météo capricieuse, la mer gelée et les garçons de leurs hôtes qui ne pensent qu'aux jeux vidéo, les vacances semblent destinées à tourner au cauchemar. Une chance qu'elles soient ensemble et que la danse puisse se pratiquer n'importe où !

  • Jason Mac Lane est devenu un nouvel administrateur de la Fondation Mayflower. Pour prouver sa légitimité auprès des membres de la Fondation et de sa présidente, Janet Sheridan-Fitzsimmons, Mac Lane se voit invité à réaliser un test de tir de très longue distance : il doit toucher une cible se trouvant à 2 132 mètres ! Pourquoi ce test de sniper ? Devra-t-il tirer sur quelqu'un ? Comment fera-t-il au moment fatidique pour conserver sa crédibilité auprès de la Fondation sans devenir un assassin ? Il sait qu'il va devoir gagner du temps car, dans l'ombre de l'actualité, la Fondation place doucement mais certainement ses pions pour s'emparer du pouvoir aux Etats-Unis. Afin d'assurer la discrétion de leur entreprise, les dirigeants de la Fondation savent qu'ils doivent mettre la main sur les documents historiques qui prouvent ses malversations... et qui sont toujours détenus par XIII.

  • Enfer et damnation ! La Bruja, la sorcière la plus puissante de sa sororité, a disparu ! Elle venait juste de créer un élixir capable de changer la face du monde... Norah, sa nièce, inquiète de ne pas avoir de ses nouvelles, décide de se rendre à son domicile. Alors qu'elle entre dans la maison de sa tante, elle interrompt sans le vouloir un rituel d'invocation du Prince des Ténèbres, enclenché par erreur par Barbouillard, l'un des démons familiers de La Bruja. Catastrophe : voilà le Diable coupé en deux, bloqué dans un pentacle et condamné à rester sur Terre ! S'il veut récupérer ses jambes et son trône, il doit passer par les cinq démons qui gardent la porte des Enfers. Norah veut bien l'aider, à une condition : qu'il lui donne un coup de main - ou plutôt de griffe - pour retrouver sa tante. Et voilà comment le Diable se retrouve dans le sac à dos d'une jeune fille d'aujourd'hui, situation fâcheuse pour un personnage aussi illustre que lui... Prenez un zeste de sorcières, ajoutez une pincée de démons, assaisonnez le tout avec une bonne dose d'humour et vous obtiendrez Sac à Diable, un excellent élixir à consommer sans modération !

  • À la veille de l'An Mil, le feu du ciel se déchaîne sur la Terre et la plonge dans une nuit éternelle. Les villes sont rayées de la carte. Les humains se réfugient dans des grottes. Le temps de l'Obscure est venu... Quelques milliers d'années plus tard, tandis que le soleil est réapparu, la vie reprend enfin ses droits. Mais les savoirs anciens ont disparu. Pour survivre, des clans nomades se forment et se partagent les territoires et les ressources selon des règles établies. Un homme, Primus, a trouvé le moyen de faire pousser une plante, l'engrain. Sa découverte permettrait aux siens de ne plus jamais connaître la faim. Mais elle remet en cause la coutume et le pouvoir des autres clans... À la mort de Primus, il appartient à sa fille, Elaìne de Moòr, de prendre en main le destin de son peuple et de le préserver de la destruction.

  • Dans ce 4e tome, nous retrouvons les Faldérault au complet : Pierre, Madeleine et leurs quatre enfants, auxquels s'est joint Jean-Manu, le petit ami de Nicole. Cet été sera celui du grand changement : Pierre est devenu copropriétaire d'une villa toute neuve, clé sur porte, dans la campagne provençale ! En route ! La clé, ils l'ont - mais où diable se trouvent la porte et la villa ?... Plus que jamais, l'aventure est au programme, et c'est avec bonne humeur que la famille se serre les coudes. L'été des Faldérault, c'est sacré ! Et celui-là va drôlement marquer les mémoires...

  • À Rome, au lendemain du grand incendie de juillet 64, l'empereur Néron est en proie au doute. Lucius Murena, son ami, a disparu. Celui-ci aurait-il participé à un complot contre lui, comme certains le prétendent ? Néron l'a cru, mais ne sait plus quoi penser. L'absence de Lucius le ronge, comme si son propre passé avait disparu, lui aussi. Lucius est entre les mains d'une femme, Lemuria, qui l'a drogué afin de faire de lui l'objet de son plaisir. Lucius décide de la fuir, car il doit retrouver sa liberté pour se retrouver lui-même. Mais sa mémoire est incertaine. Seul Pétrone peut l'aider à renouer avec celui qu'il était. Pendant ce temps, dans les cercles du pouvoir, des proches de l'empereur fomentent une cabale. Devenu l'homme le plus recherché de la ville, Lucius rencontre une femme étrange, surnommée « l'Hydre ». Elle détient un terrible secret. Un secret qu'elle ne peut partager qu'avec Néron lui-même... Trois ans après Le Banquet, le retour très attendu d'une série devenue culte et servie par le trait classique de Theo Caneschi, digne successeur de Philippe Delaby.

  • La fin de l'année 1979 approche doucement. Les Faldérault ne peuvent pas dire qu'ils en gardent un bon souvenir : Madeleine déteste aussi bien son travail de vendeuse de chaussures que la femme qui l'a engagée, cette pingre de Delmotte, et Garin a proposé à Pierre de reprendre la série « Zagor », celle-là même que Pierre ne peut décidément plus voir en peinture ! Bref, il est vraiment temps que l'année se termine ! Pour se changer les idées, les Faldérault décident de fêter Noël au soleil ! Néanmoins, toute la petite famille ne sera pas de la partie puisque Julie-Jolie reste à la maison pour préparer ses examens. Ce n'est pas non plus du goût de Louis qui avait prévu d'assister au concert de Pink Floyd à Londres et dont les plans sont bouleversés à la dernière seconde. Les voilà donc partis pour des vacances qui s'annoncent mouvementées... surtout lorsque Louis décide de fuguer en cours de route...

  • Marseille, 1900. Clément est un ouvrier apprécié de tous. Un homme juste et droit, père de famille, mais dont la vie semble receler d'étranges secrets. Sa mort sera aussi brutale que mystérieuse. Gennevilliers, 1909. Les trois enfants de Clément ont grandi. Livrés à eux-mêmes, privés de leur mère qui croupit en prison, ils n'ont que la faim et la violence comme horizon. Un jour, une femme âgée prend contact avec eux. Elle se dit comtesse et prétend avoir connu leur père. Elle est à la fois étrange et rassurante, excentrique et attachante. Elle s'appelle Aristophania Bolt. Pour les arracher à leur vie de misère, elle les emmène loin de leur grisaille quotidienne et des morsures de l'hiver. Direction le Sud, son soleil et ses calanques, ses rivières et ses paysages sauvages. Direction l'Azur - c'est ainsi qu'elle nomme ce qui ressemble, pour les trois orphelins émerveillés, au Paradis sur terre. Mais il faut se méfier des apparences. Toute médaille a son revers, et l'Azur n'échappe pas à cette règle. Derrière la beauté et la lumière, de sourdes menaces étendent leur ombre. Elles ont pour nom Barboza, le chasseur de rats, ou encore le Roi banni et sa sinistre cour de laquais. Tous attendent leur heure, tapis dans les recoins des quartiers sombres de Marseille. Aristophania, la dernière fée d'Azur, convoquera toutes les ressources de sa magie afin de protéger les enfants et de les révéler à leur Destin... Avec Aristophania, Xavier Dorison et Joël Parnotte inaugurent une saga de French fantasy en quatre tomes, qui navigue entre fantastique flamboyant et réalisme social, entre merveilleux et romantisme noir. Bienvenue en Azur, mais attention à ses dangers...

  • Dans Aaron, Ben Gijsemans décrit les vacances d'été troublées d'un étudiant de 20 ans. Aaron doit réviser pour ses examens de rattrapage mais a d'autres choses en tête. Il lutte avec ses sentiments et ne comprend pas ce qui se passe en lui. Depuis la solitude de sa chambre, il ne trouve pas les réponses à ses questions et ses comics américains ne parviennent plus à le distraire de ses préoccupations. Durant le même été, son conflit interne s'accentue avec la rencontre de deux jeunes enfants de son entourage. Il découvre alors ce qu'il nie et nie ce qu'il découvre...

  • Pour satisfaire son chef, Randolph McKnight, Dany Finkelstein doit lui proposer un nouvel article en béton. Et justement, il vient de recevoir des documents qui promettent de faire une fois encore des ravages. Ceux-ci sont en lien direct avec l'enquête menée par l'aîné des Finkelstein et Warren Glass, ainsi que le travail du cadet, The Kelly Brian Story. Non seulement ces découvertes risquent de mettre à mal l'image idéalisée des origines du pays et de ses premiers colons, mais également de briser la réputation de certains de ses dirigeants actuels, candidats à la présidence. Du moins, si Finkelstein parvient à publier ces informations, car les espions rôdent et cette affaire dérange de nombreuses personnes haut placées qui aimeraient voir cette publication tuée dans l'oeuf...

empty