Editions L'Harmattan

  • Cette création est le résultat d'un projet photographique, Refuge, mené à Montpellier auprès de jeunes homosexuels victimes de l'exclusion. La photographie y est interrogée dans sa dimension à la fois sociale et artistique. Mon ambition était de travailler à partir d'une idée de l'identité individuelle comme une construction en mouvement permanent. Cette proposition artistique est également le point de départ d'une réflexion plus large sur la différence, l'altérité et l'extériorité. (Photographies en couleur).

  • L'auteur questionne ici la relation entre image, intériorité et extériorité. Un autoportrait réalisé à Valparaiso en 2015 est à la source de ce travail. Il en constitue le point fixe à partir duquel l'auteur va revenir sur des photographies déjà réalisées et créer un nouveau réseau de sens entre elles. L'ouvrage questionne la notion de passage et de bifurcation. Il envisage la photographie comme un processus d'affleurement et d'actualisation entre le familier et l'étranger, le visible et l'invisible, la surface et la profondeur. (De nombreuses illustrations en couleur et en noir et blanc).

  • En explorant une collection d'archives familiales, retrouvées en Argentine lors d'un de ses voyages, l'auteur tente de construire un récit et un parcours imaginaires de la vie d'une famille ayant vécu en France durant la Première Guerre mondiale. Un siècle après, mystérieusement, ces photographies fragiles retournaient, par son intermédiaire à leur terre d'origine. En les récupérant et en les exposant, l'auteur donne leur donne ainsi une nouvelle vie : comme si ces images se réveillaient et continuaient à vivre.

  • Frontières & mémoires est une création photographique à caractère documentaire et autobiographique. Il prend son élan dans le voyage de mes arrière-grands-parents depuis l'Italie, où ils sont nés, vers l'Argentine, pays de leur émigration. Mon idée était de suivre leurs traces, de reconstruire, à travers des images, des documents et des récits, leur itinéraire. Centré sur mon histoire personnelle, ce projet traite des questions essentielles de notre temps et du rapport à l'Histoire : l'identité et l'histoire de l'immigration.

  • Notre mobilité dessine des parcours, des temporalités, un départ et un retour, une topographie et une géographie où se mêlent l'extérieur et l'intime. Seuils et frontières, limbes, milieux et demeures, tels sont quelques-uns des territoires géopoétiques, géoartistiques et géoimaginaires que rencontre le promeneur dans ses espaces. Il peut alors en concevoir la cartographie. Riche de ses illustrations couleur, il ne s'agit pas ici d'un agrégat d'images ni d'un recueil d'images, mais d'une oeuvre faite avec des images et des mots.

  • Et si notre vie ne consistait à rien d'autre qu'à l'écrire ? Il suffirait de se retourner, de retourner dans son pays natal, où peut-être n'est-on même pas né, et voici alors que nous pourrions le choisir. La frontière entre temps et espace peut s'ouvrir pour peu que l'on y dérive, que l'on associe nos lieux avec nos images. L'auteur est artiste plasticien et photographe. Ses recherches sur les questions de la référence en photographie le consuisent à un important travail sur les frontières entre expérience personnelle et transmission artistique.

empty