Francois-Xavier de Guibert

  • " Changez d'alimentation ", demande, dans son livre, le professeur Henri Joyeux. Beaucoup sont maintenant prêts à sauter le pas, mais se posent aussitôt la question : " Comment faire ? " C'est pour leur répondre que son épouse, Christine Bouguet-Joyeux, nous donne ce guide pratique et nécessaire ! En effet, conditionnés par une offre alimentaire industrialisée et médiatisée, qui se pare de toutes les qualités mais détruit à terme notre santé, nous avons besoin d'apprendre ou de réapprendre les gestes simples et les habitudes saines d'une alimentation intelligente, économique, gastronomique et savoureuse. Tout vous est expliqué simplement et clairement dans ce Guide, illustré par l'auteur : données scientifiques les plus récentes, et remises à jour pour cette 2e édition, sur les relations entre l'alimentation et les cancers, le syndrôme métabolique, le diabète, l'obésité, les maladies inflammatoires du tube digestif et des articulations, les troubles hormonaux et l'ostéoporose ; portrait santé des aliments présenté, de façon synthétique et enrichissante, initiation élémentaire aux tisanes de santé et aux épices ; conseils nutritionnels et alimentaires " à la carte ", adaptés à différents profils d'âge ou de santé, avec une annexe spécifique surpoids / obésité / forme ; techniques de préparation et de cuisson détaillées et accessibles même aux débutants : choix des aliments, couleur, odeur, saveur, cuisson idéale à la vapeur douce pour ne pas détériorer les aliments et leur garder leurs meilleures qualités nutritionnelles ; proposition de menus adaptés ; près de 200 recettes compatibles avec les intolérances classiques. Ce livre, testé et expérimenté, depuis plus de dix ans, dans de très nombreuses rencontres amicales et bénévoles, est à lire dans la cuisine. Il y sera le compagnon de chaque jour, indispensable pour mettre en oeuvre ces nouvelles habitudes alimentaires, base de " la santé au quotidien ", qui ont déjà aidé non seulement de nombreux malades mais également, encore plus nombreux, beaucoup de bien portants qui en tirent le plus grand profit. Il ne s'agit pas de régime ou de diète, mais réellement de manger mieux et meilleur pour préserver, restaurer ou construire un " capital santé pour tous ". C'est l'objectif nº 1 de la prévention. Il est maintenant à portée de main.

  • " Dans son manuel de médecine Causae et Curae ("Causes et remèdes"), Hildegarde décrivait, avec une précision étonnante, vu le niveau de connaissances de l'époque, l'apparition du phénomène inflammatoire rhumatismal, comme étant consécutif à un empoisonnement dû à l'envahissement d'agents pathogènes... Les variantes des maladies rhumatismales, qui doivent bien dépasser la centaine, ne sont pas, en effet, des troubles localisés ; c'est bien plus l'homme tout entier qui est atteint dans l'intégralité de son existence psychique, spirituelle et corporelle. Environ 80 % des manifestations rhumatismales et plus de 90 % de signes de la goutte sont provoqués par un mode de vie malsain et une alimentation erronée. Le mieux est donc de commencer par une désintoxication du corps et de maîtriser l'apport ultérieur de toxines. Le programme de santé d'Hildegarde de Bingen nous donne, pour ce faire, plus d'une centaine de traitements qui agissent efficacement contre les rhumatismes et la goutte. Des mesures de désintoxication du corps et de l'âme, ainsi que des règles d'alimentation spécifiques pour les rhumatismes et la goutte, font partie de la thérapeutique... Mais, même pour les personnes non-religieuses ou pour celles qui n'adhèrent à aucune confession, la médecine hildegardienne, qui s'appuie sur une approche globale, offre une alternative efficace à la thérapie présentée par la médecine conventionnelle, et cela avec des " risques et effets secondaires " bien moindres, voire inexistants. " Dr Wighard Strehlow

  • Ah si les seniors savaient ! Si on pouvait leur faire passer le message d'une bonne et saine alimentation ! On dit qu'ils sont gourmands et on leur fait subir d'innombrables régimes sans sel, sans sucre, sans graisse, toujours sans... sans compter les cachets et autres ampoules dont déborde leur gélulier. Parce que les diurétiques dessèchent souvent, les hypotenseurs affaiblissent, les anxiolytiques et antidépresseurs tuent la mémoire, on ne devrait pas dépasser cinq médicaments par jour et, souvent, seulement trois suffisent. Cet ouvrage, dont voici la troisième édition, est définitivement reconnu pour donner les bons conseils : manger mieux, et meilleur, même à un âge avancé. Si toutes les personnes âgées lisaient ce livre, il n'y aurait plus les drames liés à la canicule, dont ils furent les premières victimes en 2003, et depuis... Alors, quelle essence " mettre dans le moteur ? Le docteur Pascal Giuliani, avec presque vingt ans d'expérience, sait ce dont vous avez besoin. Avec tous ses conseils, vous vérifierez vous-même qu'un bon menu vaut mieux qu'une ordonnance. Henri Joyeux.".

  • C'est officiel en France : plus de 50 % des enfants naissent hors mariage, et 90 % des Pacs, détournés de leur objectif initial, servent à des couples hétérosexuels. Certains parlent " d'avancées ", d'autres de décadence... Depuis des siècles, pour ne pas dire des millénaires, les sociétés humaines reposent sur la famille, et la famille sur le mariage. Cette dernière institution apparaît bien comme le fondement commun de toutes les grandes civilisations. Faire ce rappel d'évidence permet de prendre conscience de l'ampleur du changement en cours et de ses conséquences. C'est sans doute dans cette perspective que Nicolas Sarkozy, souhaitant entreprendre une, politique de civilisation citait Edgar Morin : Le présent a un visage énigmatique et incertain. Tout ce qui peut sembler solide peut se déglinguer. Pour essayer d'interroger le futur, le passé doit être réinterrogé Quel est l'avenir de la famille sans le mariage ? Quel est l'avenir des enfants, des parents et même de la société tout entière dans des familles décomposées et recomposées, sans qu'aucune limite semble ralentir durablement le mouvement engagé ? La crise économique va remettre en question beaucoup de schémas jusqu'alors considérés comme immuables, mais pour la société, cette crise est déjà engagée depuis longtemps. Il n'est pas dit que la société n'en sorte pas plus tôt que l'économie, et autrement que les extrapolations de la situation actuelle le donneraient à penser.

  • Le suicide qui n'y a jamais pensé ? des clefs pour comprendre, parler, prévenir« Voilà un livre à la fois courageux, utile et revigorant qui ose s'attaquer à un tabou tenace. Le suicide reste, en effet, un sujet difficile à aborder. Ce drame humain suscite des réactions contrastées, peu propices à son approche : indifférence, incompréhension, douleur et culpabilité sont celles que l'on observe le plus souvent.Il y a, tout d'abord, les gens qui préfèrent éviter d'en parler. Parmi eux, certains pensent qu'il s'agit d'un drame de la fatalité contre lequel on ne peut rien. D'autres imaginent que le suicide ne frappe que les malades mentaux. D'autres encore se taisent par crainte de donner des idées à des gens qui n'en auraient jamais eu d'aussi mauvaises.Chez les proches qui vivent de plein fouet le drame suicidaire - ceux que l'on nomme les endeuillés - nombreuses sont les personnes se repliant pudiquement dans un silence empli de honte et de culpabilité, alors qu'il leur faudrait de l'aide, du soutien et du partage...Il y a ensuite les gens qui ne s'intéressent qu'à la chasse aux coupables. La souffrance des personnes suicidaires et de leur entourage est pour eux incompréhensible en l'absence d'un responsable. Ils s'en tiennent uniquement à sa recherche et font, parfois, le tour des proches, avec un regard soupçonneux, quitte à désigner un bouc émissaire.Il y a, enfin, les gens qui ne voient le suicide que comme une ultime preuve de liberté. Le sujet les fascine. Généralement, parce qu'ils ne connaissent pas le sujet " de près ". Ils se livrent à des spéculations purement intellectuelles. Sans savoir que le désespoir enferme et que l'objectif que l'on doit s'assigner consiste, au contraire, à soutenir ou restaurer la liberté de vivre chez ceux qui - pour toutes sortes de raisons - en sont privés...Tous ces " pièges à sens ", ce livre les aborde et les démonte. Au-delà du rappel objectif des chiffres sur un fait social majeur, les auteurs témoignent de leur stupéfaction devant les injustices de notre société. »

  • L'expérience de la médecine en milieu rural pyrénéen pendant de nombreuses années, a permis au Dr Pascal Trotta de constater que la médecine conventionnelle chimique qu'on lui avait enseignée, si elle est efficace dans les maladies aiguës, est le plus souvent insuffisante et toxique dans les pathologies chroniques. À la suite d'une intolérance au gluten d'une de ses filles, ce radiologue est amené à s'intéresser à la nutrition. En 1994, le livre du Professeur Joyeux : Changez d'alimentation. Prévenir les cancers est un déclic et le début d'une longue série de recherches personnelles et professionnelles en homéopathie, nutrition, acupuncture auriculaire. Son objectif est alors de soigner les véritables causes des maladies avec des moyens les plus naturels et écologiques possibles, sans nuire aux patients (primum non nocere). Au cours de cette recherche, il fait une autre rencontre décisive avec le livre du Dr Jean Seignalet : L'alimentation ou la troisième médecine. Ainsi ce petit livre est une synthèse des grands acquis médicaux de la collection Écologie humaine. La Nature, si elle n'est pas trop malmenée par l'homme, lui fournit tout ce qu'il faut pour entretenir sa santé. Ce livre explique de façon pédagogique, très accessible et synthétique ce qu'il est essentiel de savoir pour mieux vivre et diminuer les risques de maladies.

  • Ce livre est une mine d'or pour nous tous, thérapeutes, médecins, naturopathes, soignants et, plus encore, pour les parents d'enfants handicapés, pour les aider à ne pas abandonner leur enfant, en pensant qu'on ne peut rien faire de plus que ce que la médecine officielle nous propose. Dominique Dechamps, psychomotricienne et kinésithérapeute en neurologie infantile, est animée d'une saine obstination. En digne élève d'Hippocrate, elle observe jusque dans les moindres détails le fonctionnement de l'humain porteur de tel ou tel handicap de naissance ou acquis. Point besoin de statistiques. Chaque patient est un tout, un être unique. Cet être unique est pluridimensionnel, avec son corps souvent abîmé dès la naissance - quelles qu'en soient les raisons -, ses immenses capacités affectives, d'autant plus développées que l'esprit peut être en souffrance. Dominique Dechamps sait leur donner une âme, cette quatrième dimension que nous occultons si souvent, et qui, pourtant, anime (anima) tout notre être. Evidemment, pour véritablement aider les parents et l'enfant, il est indispensable de comprendre les bases du fonctionnement de notre corps, son oxygénation, sa nutrition, les positions de ses différents organes et viscères, qui ne sont pas positionnés sans raison... Vous comprendrez aussi comment se construit le langage au travers de la sensibilité émotionnelle, comment fonctionne le système de défense de l'organisme... et comment préserver, améliorer le capital santé de votre enfant, et le vôtre, en conséquence. Ce livre est abondamment illustré de cas difficiles, depuis l'enfant en difficulté scolaire jusqu'aux enfants dits "IMC". Il donne toujours - et c'est original - la parole aux parents, et à la maman en particulier. Il démontre la force vitale de l'auteur, sa persévérance contagieuse qui doit convaincre l'enfant et, évidemment, ses parents. Que de joies pour eux en voyant leur enfant s'améliorer, intégrer la vie sociale, retrouver le gout de la vie. Je suis persuadé que de nombreux lecteurs s'enrichiront de cette lecture qui est, d'abord aussi, le résultat d'une magnifique expérience humaine.

  • A l'heure où l'écologie est à la mode dans tous les domaines, s'il en est un où elle intéresse peu ou pas du tout c'est bien la sexualité. Pourtant, l'éducation affective et sexuelle est un défi majeur aujourd'hui. Pour son équilibre présent et à venir, l'enfant a prioritairement besoin de comprendre l'amour et la sexualité avant d'être bon en maths ou en géographie. L'école donne en général des explications biologiques détaillées, sans qu'elles soient malheureusement intégrées à l'immense domaine de l'amour et de l'affectivité. Car la sexualité et l'affectivité font un tout : les dissocier, c'est risquer les contresens de l'amour. C'est l'affectivité qui est première, prioritaire... Le coeur est plus important que le sexe. L'épanouissement de nos enfants conditionne aussi les grands enjeux de la santé publique et l'équilibre de notre société dans l'avenir. Après 20 ans de conférences et débats avec plus de 500 000 enfants, adolescents et jeunes et avec leurs parents, Henri Joyeux propose ici la troisième édition mise à jour d'une méthode originale pour répondre à cette nécessité urgente et dérangeante, et donc souvent éludée : comment parler à nos enfants de l'amour et de la sexualité. Ce livre rassemble en un volume avec des introductions appropriées les quatre livrets de la collection Ecole de la vie et de l'amour". Il vous permettra d'envisager d'un seul regard et de mieux comprendre, de 4 à 20 ans, les grandes étapes du développement de votre enfant. Excluant volontairement les images au bénéfice de la lecture ou de la parole, il veut être une aide concrète et pédagogique pour le dialogue. C'est souvent difficile parce qu'intime, surtout parce que nous avons tous tendance à répéter ce que nous avons appris, ce que nos parents nous ont dit. En général pas grand-chose et souvent maladroitement... ou trop tard. Vos enfants ont besoin d'informations claires, dites en vérité et avec délicatesse. Ce livre vous aidera à couper enfin la chaîne du non-savoir et des non-dits.".

empty