Iconoclaste

  • La vie d'Émilienne, c'est le Paradis. Cette ferme isolée, au bout d'un chemin sinueux. C'est là qu'elle élève seule, avec pour uniques ressources son courage et sa terre, ses deux petits-enfants, Blanche et Gabriel. Les saisons se suivent, ils grandissent. Jusqu'à ce que l'adolescence arrive et, avec elle, le premier amour de Blanche, celui qui dévaste tout sur son passage. Il s'appelle Alexandre. Leur couple se forge. Mais la passion que Blanche voue au Paradis la domine tout entière, quand Alexandre, dévoré par son ambition, veut partir en ville, réussir. Alors leurs mondes se déchirent. Et vient la vengeance. Une bête au Paradis est le roman d'une lignée de femmes possédées par leur terre. Un huis clos fiévreux hanté par la folie, le désir et la liberté.

  • Kérozène

    Adeline Dieudonné

    Une station-service le long de l'autoroute, une nuit d'été. Sous la lumière crue des néons, dans les odeurs d'essence et d'asphalte, quelques tables en plastique jaune délavé.
    23h12. Ils sont quinze à se croiser, si on compte le cheval et le cadavre planqué à l'arrière d'un gros Hummer noir. Une minute encore, et tout bascule...
    Adeline Dieudonné se joue des codes avec une irrésistible audace. Kerozene est drôle comme une comédie, tendu comme un thriller, mordant comme le réel.

  • - 38%

    La vraie vie

    Adeline Dieudonné

    Chez eux, il y a quatre chambres. Celle du frère, la sienne, celle
    des parents. Et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros
    gibier. Un prédateur en puissance. La mère est transparente,
    amibe craintive, soumise à ses humeurs.
    Avec son frère, Gilles, elle tente de déjouer ce quotidien saumâtre.
    Ils jouent dans les carcasses des voitures de la casse en
    attendant la petite musique qui annoncera l'arrivée du marchand
    de glaces. Mais un jour, un violent accident vient faire
    bégayer le présent. Et rien ne sera plus jamais comme avant.
    La Vraie Vie est un roman initiatique détonant où le réel vacille.
    De la plume drôle, acide et sans concession d'Adeline
    Dieudonné jaillissent des fulgurances. Elle campe des personnages
    sauvages, entiers. Un univers à la fois sombre et sensuel
    dont on ne sort pas indemne.

  • Qui prête attention à Joe ? Ses doigts agiles courent sur le clavier des pianos publics dans les gares. Il joue divinement Beethoven. Les voyageurs passent. Lui reste.
    Il attend quelqu'un, qui descendra d'un train, un jour peut-être.
    C'est une longue histoire. Elle a commencé il y a cinquante ans dans un orphelinat lugubre.
    On y croise des diables et des saints.
    Et une rose.

  • Mes 18 exils

    Susie Morgenstern

    Quelle vie ! Plus riche, plus inouïe, plus drôle qu'un roman ! Cela tombe bien, Susie Morgenstern
    est romancière : elle a publié plus de cent cinquante livres, dont d'immenses best-sellers pour les enfants. Avec elle, impossible de s'ennuyer. Tout est rire, autodérision, émotion. Elle a l'art de raconter les petits et les grands moments de la vie, les chagrins, les joies, mais surtout l'éblouissement d'aimer.
    De ses 18 exils, elle tire un hymne à la vie qui se lit pied au plancher et sourire aux lèvres.

  • Un concentré de sagesse à la portée de tous Trois amis en quête de sagesse et À nous la liberté rassemblent presque mille pages.
    Un concentré de sagesse à la portée de tous
    Trois amis en quête de sagesse et À nous la liberté rassemblent
    presque mille pages. L'idée de ce bréviaire est d'extraire la
    substantifique moelle de ces deux livres en la présentant sous forme
    de petits textes concis et accessibles, classés par ordre alphabétique.
    150 clés pour naviguer par tous les temps : Angoisse, Argent, Colère,
    Écologie, Mal-être, Optimisme, Paix, Solidarité etc. Au total, 150
    mots pour trouver les clés de la sagesse et avec quelques conseils
    pratiques.
    La vulnérabilité, l'interdépendance, la solidarité, la sobriété, l'anxiété,
    la résilience...nombre des notions de cet Abécédaire ont une acuité
    particulière en ces moments de fragilité et d'incertitude. Plus que
    jamais, nous avons besoin de lâcher prise et de revenir à l'essentiel.

  • "Toi, le poète qui passe
    avec ta muse sous le bras (...)
    écoute ma musique,
    tandis que je me décompose."
    Au bord d'un chemin, une femme gît, en décomposition.
    Passant par là au bras de son aimée, un poète se délecte de cette vue infâme.
    Clémentine Beauvais revisite avec audace le célèbre poème " Une charogne " de Charles Baudelaire. Elle imagine le destin de cette femme que l'histoire a bafouée, la faisant prostituée, chirurgienne, avorteuse, puis tueuse en série. Un court roman à la forme inventive, impertinent
    et engagé.

  • Sa vie, c'est d'écrire. À la main, toujours. D'un seul souffle, Christian Bobin compose un livre entièrement fait de lettres. Chacune est rare, précieuse.
    Elles sont adressées à sa mère, à l'ami, à un nuage, à une sonate. Au poète Ryokan aussi, ce moine et ermite japonais, génie de l'enfance. La lettre est ici le lieu de l'intime, l'écrin des choses vues et aimées. Elle célèbre le simple, le miracle d'exister. Et d'une page à l'autre, nous invite au recueillement et à la méditation.

  • "Quand je suis né, je n'ai pas ri, j'ai pleuré. Au fond, je devais savoir où je mettais les pieds."
    Le monde prend feu.
    Les crises se succèdent.
    Les injustices s'accentuent.
    La colère monte.
    Comment garder espoir ?
    Akhenaton s'interroge, s'insurge, fustige.
    Sa plume acide, ses mots syncopés pointent la voracité
    des décideurs en tout genre, leur faim toujours accrue.
    La faim de leur monde, à lire haut et fort, est un manifeste d'aujourd'hui. Un cri de ralliement.

  • - 33%

    Ma reine

    Jean-Baptiste Andrea

    Vallée de l'Asse. Provence. Été 1965. Il vit dans une station-service avec ses vieux parents. Les voitures qui passent sont rares. Shell ne va plus à l'école. Il est différent.
    Un jour, il décide de partir. Pour aller à la guerre et prouver qu'il est un homme. Mais sur le plateau qui surplombe la vallée, nulle guerre ne sévit. Seuls se déploient le silence et les odeurs du maquis. Et une fille, comme un souffle, qui apparaît devant lui. Avec elle, tout s'invente et l'impossible devient vrai. Il lui obéit comme on se jette du haut d'une falaise. Par amour. Par jeu. Et désir d'absolu.
    Ma reine est une ode à la liberté, à l'imaginaire, à la différence. Jean-Baptiste Andrea y campe des personnages cabossés, ou plutôt des êtres en parfaite harmonie avec un monde où les valeurs sont inversées, et signe un conte initiatique tendre et fulgurant.

  • Au XIIIe siècle, un personnage légendaire pose son regard de sage (ou de fou) sur nos comportements, nos imperfections. Ainsi naissent les histoires de Nasredin qui, depuis, ont voyagé à travers le monde et le temps, de la Turquie à la Mongolie, en passant par l'Inde ou l'Iran.
    Ilios Kotsou et Matthieu Ricard dévoilent ici leurs récits préférés afin de nous guider au quotidien. Car ces histoires pleines d'humour invitent à la réflexion : Nasredin n'a pas peur de balayer les faux-semblants, de critiquer le pouvoir et de mettre en scène ses nombreuses faiblesses. Derrière le rire, la lucidité conduit au discernement et à la liberté intérieure.
    Ce livre remet en perspective les grandes interrogations qui nous animent, avec de nouveaux éclairages : Comment changer de regard ? Nous libérer de nos fabrications mentales ? Comment être authentique ? Agir de façon juste ?

  • "On mériterait
    des applaudissements
    et les cris d'une foule en délire,
    tant on fait ça bien,
    l'amour."
    Elle se retire seule, loin du monde, dans une maison comme une tanière. Chaque jour, elle
    choisit un vinyle, écrit et prend des photos. Elle laisse venir les sentiments et les souvenirs,
    elle fait parler les plafonds et les murs. Et cette maison tanière devient la nôtre.

  • La pilule peut-elle rendre stérile ?
    Comment soigne-t-on l'endométriose ?
    Quels types de soins est-on en droit de refuser...
    De la puberté à la ménopause, Martin Winckler répond à toutes les questions que se posent les femmes.
    Il aborde tous les sujets, sans tabou, des cystites aux maladies mentales, des vaccins aux violences obstétricales. Les explications sont détaillées et claires, accompagnées de conseils, pour comprendre ce qu'il se passe dans notre corps et savoir réagir face aux médecins.
    Ce livre s'adresse à toutes les femmes, quel que soit leur âge, leur orientation sexuelle, leur désir ou non de maternité. Et à celles et ceux qui les accompagnent et les soignent.
    Médecin généraliste dans un centre de planification et d'IVG pendant 25 ans, Martin Winckler a consacré sa vie à la santé des femmes. Chaque mois, il continue de recevoir des centaines de questions qui lui ont donné l'envie d'écrire ce livre. Ses romans (La Maladie de Sachs ; Le Choeur des femmes ; L'École des soignantes) comme ses essais (Les Brutes en blanc) ont été d'immenses succès critiques et publics. Son oeuvre est traduite dans une dizaine de langues.

  • On les prenait pour des doux dingues.
    Elle était Sa Majesté. Il était le roi d'Australie. Ils se disaient investis d'une mission divine et se livraient à d'étranges cérémonies. La reine et son bouffon se déplaçaient en auto-stop, avec un chat en laisse.
    Leur errance, d'une départementale à l'autre, a duré vingt ans. Jusqu'à ce que le roi d'Australie croise, dans un bourg, un petit garçon sur son vélo rouge. Le fait divers a mis l'opinion publique en émoi et les politiques s'en sont mêlés. Après le procès, l'un des plus marquants auquel il ait assisté, Stéphane Durand-Souffland s'est plongé dans le dossier.
    Il a reconstitué toute l'histoire. Un roman noir haletant, écrit au plus près du réel, qui interroge la Justice, son pouvoir et ses limites.

  • - 43%

    En septembre 1967, Gabrielle Russier fait sa rentrée au lycée Nord de Marseille. Jeune mère divorcée, elle enseigne le français, porte les cheveux courts, fume des gauloises. Quelques mois plus tard, Gabrielle et l'un de ses élèves, Christian, tombent amoureux. C'est le début d'une passion hors la loi. À l'heure où Mai 68 proclame l'amour libre, Gabrielle Russier est poursuivie pour détournement de mineur et incarcérée.
    " Je ne te quitterai pas. Même si ces barreaux, ces murs, nous séparent. Même si la mort nous séparait. "
    Gabrielle Russier se suicide avant son procès en appel. L'affaire déchire la France. Interpellé à ce
    sujet lors d'une conférence de presse, le président Pompidou cite un poème de Paul Éluard, " Comprenne qui voudra "...

  • - 64%

    Liv Maria

    Julia Kerninon

    Son nom est Liv Maria Christensen.
    Elle fut l'enfant solitaire, la jeune fille fiévreuse, l'amoureuse du professeur d'été, l'orpheline et l'héritière, l'aventurière aux poignets d'or. Maintenant la voici mère et madone, installée dans une vie d'épouse. Mais comment se tenir là, avec le souvenir de toutes ces vies d'avant ? Faut-il mentir pour rester libre ?
    Julia Kerninon brosse le portrait éblouissant d'une femme marquée à vif par un secret inavouable. Et explore avec une grande justesse les détours de l'intime, les jeux de l'apparence et de la vérité.
    Née en 1987 à Nantes, Julia Kerninon est l'une des voix importantes de la nouvelle génération d'autrices. Ses précédents livres ont été couronnés de nombreux prix, salués par la critique et traduits à l'étranger. Avec ce cinquième roman, elle affirme encore son talent.

  • Un récit bouleversant sur un sujet sensible qui nous concerne tous un jour ou l'autre : l'accompagnement d'un parent en fin de vie.
    La lettre d'une fille à sa mère. Pendant deux ans et demi, Marie-Sabine Roger a visité sa mère placée en Ehpad, avant qu'elle ne décède, à 94 ans, quelques semaines avant le confinement. Très vite, la vieille dame est rendue incontinente et grabataire, faute de personnel à ses côtés. Les mains n'obéissent plus, la mémoire s'évapore, la dépression s'installe. On l'infantilise, on la médicamente pour qu'elle ne crie plus sa solitude. Bientôt, elle ne sera plus que silence. Jusqu'à la fin, cependant, sa fille cherche à renouer les liens avec cette mère qui fut toujours distante et peu chaleureuse. Elle s'interroge : a-t-elle jamais été aimée par cette femme-enfant capricieuse ? Peut-on se dire ce qu'on ne s'est jamais dit à la fin du jour ?
    Un sujet universel le grand âge, les conditions d'accueil en Ehpad, les rapports qui s'instaurent Avec les parents dépendants, et en écho notre propre vieillissement : autant de sujets traités ici qui nous touchent directement.
    Un cri d'alarme " Si vieillir est inéluctable, vieillir mal n'est pas obligé ", conclut Marie-Sabine Roger, qui en appelle dans ce livre humaniste à un accompagnement digne des personnes âgées. Il fallait son écriture à l'os pour rendre l'émotion aussi poignante, et donner toute sa portée à ce récit.

  • Le destin d'une femme n'est pas de devenir mère. Pas le sien, en tout cas.
    Chloé Chaudet a 35 ans. Elle n'aura pas d'enfant. C'est décidé. Ce choix suscite l'incompréhension, voire l'agressivité. " Tu. ne vas pas regretter ? " " Tu n'as pas peur de finir seule ? " Toujours ces mêmes questions, quels que soient l'âge et le milieu. En France, la maternité semble une évidence ; pourtant, près de 5 % des femmes la refusent. C'est un sujet tabou que même la révolution féministe tient encore à l'écart. " Comme des centaines de milliers de femmes indociles, j'ai pris une décision qui demeure inacceptable : vivre comme bon me semble. "
    Chloé Chaudet confie les raisons de son choix, décrit sa fragilité face aux réactions qu'il suscite
    et tente de comprendre ces diktats inconscients qui nous habitent. Un livre éclairant, qui bouscule les préjugés.

  • - 30%

    De la rencontre à la vie commune : un dialogue amoureux, sensuel et visuel entre Mathias Malzieu et Daria Nelson.
    À quarante ans, peut-on tomber amoureux avec la même fraîcheur que lorsqu'on était adolescent ? Mathias Malzieu et Daria Nelson en sont la preuve vivante. Lui avec les mots, elle avec les images, ils racontent leur première rencontre qui a " déréglé joyeusement la métrique amoureuse ", puis l'envie, deux jours plus tard, d'une vie ensemble. Les scènes se suivent, mêlant le réel à l'imaginaire, le quotidien aux fantasmes et aux rêves. Le corps est objet de désirs : les pieds sont des poissons tropicaux, une paire de fesses devient un trésor de pirates, un sexe est un instrument de musique. Entre les scènes, le chanteur Malzieu évoque ses frères aînés : Boris Vian, Serge Gainsbourg et Alain Bashung.

  • Les pistes de méditation sont à télécharger sur le site : http://meditations.arenes.fr/le-temps-de-mediter
    " Prendre le temps de méditer, c'est retrouver l'équilibre émotionnel, le calme intérieur, la lucidité, la tolérance et la bienveillance... "
    Dans un monde qui nous sature de ses écrans et de ses solli¬citations, où tout s'accélère, nous sommes souvent décon¬nectés de nous-mêmes et de nos véritables besoins.
    Depuis une quarantaine d'années, les recherches scientifiques ont confirmé les vertus de la méditation, ses bénéfices sur notre santé physique et mentale : véritable entraînement de l'esprit, la méditation est au cerveau ce que l'exercice physique est au corps.
    Avec ce livre, le Dr Christophe André, l'un des pionniers de la méditation en France, nous prend par la main et nous guide, le temps de méditer, vers le meilleur de nous-mêmes.
    En 9 chapitres complets et accessibles, cet ouvrage issu de la série d'été de France Inter nous révèle l'essentiel pour comprendre et pratiquer la méditation : Qu' est-ce au juste que la méditation " de pleine conscience " ? Qu'en dit la science ? De quelles traditions est-elle issue ? Quelles sont ses vertus et ses limites ?
    Les pistes de méditation sont à télécharger sur le site : http://meditations.arenes.fr/le-temps-de-mediter

  • Neverland

    Timothée de Fombelle

    " Je suis parti un matin d'hiver en chasse de l'enfance. J'avais décidé de la capturer entière et vivante. "Regarde, elle est là, tu la vois ?'Je l'avais toujours sentie battre en moi, elle ne m'avait jamais quitté. Mais c'était le vol d'un papillon obscur à l'intérieur, le frôlement d'ailes invisibles dont je ne retrouvais qu'un peu de poudre sur mes bras au réveil. "
    Neverland est un retour au pays d'enfance, un irrésistible voyage vers ces hauts territoires perdus que nous portons tous en nous.

  • Des photos, des menus de mariage, des mèches de cheveux,
    des images pieuses et des liasses de lettres _ celées... Voilà
    le trésor que Marie-Aude découvre en vidant la maison de
    ses parents. C'est toute l'histoire de sa famille qui se dessine
    alors. Il y a Raoul tombant fou amoureux de Cécile avant son
    départ pour les tranchées, il y a Gérard le poète qui rencontre
    Marie-Thérèse dans Paris libéré, il y a aussi celle qu'elle fut,
    et ses mots de dix-huit ans à Pierre, qui deviendra son mari...
    Toutes ces nouvelles que l'on se donne et ces secrets qui se
    trament, ces fêtes, ces maisons, les naissances et les deuils.
    Une vie française sur trois générations, tressant trois histoires
    d'amour, de la Grande Guerre aux années 2000.
    Marie-Aude Murail se joue avec humour de ses souvenirs,
    elle retourne sur les lieux de son enfance, voit combien
    ces destins l'ont nourrie, elle, la femme libre devenue écrivain.
    Et_l'accompagnant, nous suivons cette enquête intime, dont
    le souffle romanesque nous emporte.

  • - 57%

    Honoré et moi

    Titiou Lecoq

    Parce qu'il était fauché, parce qu'il a couru après l'amour et l'argent, parce qu'il finissait toujours par craquer et s'acheter le beau manteau de ses rêves, parce qu'il refusait d'accepter que certains aient une vie facile et pas lui, parce que, avec La Comédie humaine, il a parlé de
    nous, j'aime passionnément Balzac."
    Tout le monde connaît Balzac, mais bien souvent son nom reste associé aux bancs de l'école. Avec la drôlerie qu'on lui connaît, Titiou Lecoq décape le personnage. Elle en fait un homme d'aujourd'hui, obsédé par l'argent, le succès, l'amour, dans un monde où le paraître l'emporte sur le reste. Sous sa plume, ce géant de la littérature devient plus vivant que jamais.
    Titiou Lecoq est féministe, romancière et essayiste. Elle a notamment publié Libérées ! Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale (Fayard, 2017; Le Livre de poche, 2019) et
    Les Morues (Au diable vauvert, 2011; Le Livre de poche, 2013).
    Elle collabore à plusieurs médias, dont Slate, et anime un blog, Girls and Geeks.

  • La victoire de deux soeurs contre un prédateur. Un conte noir sous haute tension.
    Premier roman de Catherine Robert, La caresse du loup est un conte noir de deux soeurs face à un prédateur. Le prédateur c'est Jean-Loup, qui, sous de beaux habits de violoniste, va briser à tout jamais le destin des deux soeurs inséparables, Chloé et Clara. Un après-midi ensoleillé, il attire Chloé, 7 ans. La voilà victime d'une agression sexuelle. N'osant l'avouer, elle s'emmure dans le silence et enfouit ce traumatisme au fin fond d'elle-même. Les deux soeurs grandissent, différemment. Quand la première efface peu à peu toute trace de féminité, la seconde devient une jeune femme épanouie.
    À l'âge adulte, le terrible secret explose au sein de cette famille qui se trouve alors dévorée par la culpabilité, prise entre la tentation du silence et le désir de vengeance. Fortes de ce lien qui les attache l'une à l'autre, Clara, la protectrice, décide de ramener Chloé à la vie. La puissance de la sororité terrasse le mâle et inonde ce récit de lumière.

empty