Sciences & Techniques

  • Ce livre, écrit par l'un des plus grands neuroscientifiques, propose une analyse tout à fait nouvelle et passionnante du phénomène de la conscience et de son rôle dans le vivant. Jusqu'à tout récemment, beaucoup de philosophes et de neuroscientifiques s'accordaient pour penser que la question de la conscience était insoluble. Antonio Damasio, au contraire, est convaincu qu'avec la neurobiologie, la psychologie et l'intelligence artificielle nous disposons des outils nécessaires pour résoudre le mystère de la conscience. Dans ce livre, il éclaire toutes les facettes de la conscience. Les perspectives nouvelles qu'il explore en dévoilent les mécanismes, restant proches de l'expérience intime que nous en avons. Il explique les relations entre conscience et esprit, la différence entre être conwscient, être éveillé et sentir, le rôle clé des sentiments et la manière dont le cerveau détermine le développement de la conscience. Dans cette synthèse magistrale, Antonio Damasio réconcilie les découvertes scientifiques récentes et les éléments d'une philosophie de la conscience. Surtout, il présente de façon lumineuse l'essentiel de ses propres recherches qui ont transformé notre compréhension du cerveau et du comportement humain. Antonio Damasio, mondialement connu, est professeur de neurosciences, de neurologie, de psychologie et de philosophie à l'Université de Californie du Sud à Los Angeles, où il dirige le Brain and Creativity Institute. Il est membre de la National Academy of Medicine et de l'American Academy of Arts and Sciences. Ses ouvrages sont traduits dans une trentaine de langues. Il est notamment l'auteur de L'Erreur de Descartes, de Spinoza avait raison et, dernièrement, de L'Ordre étrange des choses, qui ont connu un immense succès. 

  • Vu de près, un flocon révèle toutes sortes de splendeurs : une merveille de géométrie et de symétrie. En 1610, le grand astronome Johannes Kepler en fut étonné et voulut expliquer pourquoi les flocons ont six branches. Étienne Ghys s'est à son tour pris de passion pour les flocons de neige. Dans ce livre aux magnifiques images, il nous conte l'histoire de la science de la neige. On y rencontre en chemin des personnages pittoresques et savants, un archevêque suédois, un philosophe français et un scientifique anglais, d'autres hollandais, américains, japonais, sans oublier «?une Lady?» et un pêcheur de baleines. Peu à peu, on apprend que la forme des cristaux est liée à la température et à l'humidité du lieu de leur formation. Qu'en observant un flocon, on peut connaître l'état de l'atmosphère qui nous surplombe... Étienne Ghys, avec son talent d'écriture inégalé, nous fait découvrir toute une science. Le ton est chaleureux, le récit nous entraîne. On parvient jusqu'aux marches de la science la plus moderne et on aperçoit, par des illustrations très simples, l'horizon mathématique de la cristallographie. Un formidable voyage initiatique, pour tous les âges. Un livre où se mêlent la poésie et la science. Un livre à la portée de chacun. Étienne Ghys est mathématicien, secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences, membre du Conseil scientifique de l'Éducation nationale. Il est directeur de recherche au CNRS (unité de mathématiques pures et appliquées - CNRS, ENS Lyon). 

  • Voici un livre qui vous plongera d'une façon inédite dans le monde incroyable des microbes. La scientifique Pascale Cossart, internationalement reconnue pour ses travaux en microbiologie, pose 73 questions et y répond de façon très simple, à la portée de tous. Originalité?: chaque réponse est illustrée par les aquarelles et dessins particulièrement évocateurs et colorés de l'artiste Fabrice Hyber. Les auteurs invitent à découvrir les différences fondamentales entre bactéries, virus, protozoaires... D'une façon légère, parfois ludique, mais très précise, ils expliquent les rôles que jouent les micro-organismes dans notre alimentation - la fabrication du pain, par exemple -, dans l'environnement... Le blanchissement des coraux est évoqué. Ils montrent aussi que les micro-organismes sont présents partout et forment de grandes assemblées, des «?microbiotes?», dans les océans, les sols, sur les racines des plantes et dans notre organisme, et comment ceux-ci sont indispensables à la vie et protègent des agents pathogènes. Ce livre nous fait découvrir qu'un petit nombre seulement de ces micro-organismes provoque des maladies et comment le système immunitaire les combat. Cet ouvrage est un tour de force, un vaste voyage dans le monde de l'infiniment petit qui vous fera enfin comprendre pourquoi les microbes sont indispensables à toute forme de vie. Pascale Cossart, professeur à l'Institut Pasteur, titulaire de nombreux prix internationaux, est secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences. Ses travaux ont porté sur l'élucidation des stratégies des bactéries pathogènes intracellulaires - notamment Listeria - et leurs mécanismes de régulations, en particulier par les ARN. Fabrice Hyber est né en Vendée en 1961. Plus jeune artiste ayant gagné le Lion d'or à la Biennale de Venise en 1997, il expose dans le monde entier?: Tokyo, New York, San Francisco, Shanghai, Tel-Aviv, Zurich, Guadalajara, Abou Dabi, Moscou... Il s'intéresse aux rapports entre art et science et toutes les formes du vivant, en particulier les arbres. 

  • Si la science ne peut pas tout, si l'enseignement dépendra toujours du talent et du savoir-faire des enseignants,?notre école a besoin, plus que jamais, de pouvoir s'appuyer sur les méthodes et les données scientifiques pour faire progresser ses pratiques pédagogiques. Réunis autour de Stanislas Dehaene, différents chercheurs de premier plan, spécialistes incontestés en leur domaine, se proposent ici de nous expliquer tout ce qu'il est possible de faire aujourd'hui pour qu'élèves et professeurs puissent tirer le meilleur profit des recherches expérimentales qui sont menées dans le champ éducatif. Oui, il est possible désormais de faire en sorte qu'il y ait moins de décrochages, ou encore d'apprendre aux élèves à résister aux idées fausses, même si elles semblent séduisantes et de développer leur esprit critique ou, enfin, de rendre notre école plus accueillante en favorisant, en particulier, la scolarisation des enfants sourds et malentendants en France. Du développement de l'esprit critique à la meilleure inclusion des élèves à besoins éducatifs particuliers, les dernières applications de la connaissance scientifique dans le domaine de l'école?! Avec, notamment, Gérald Bronner, Stéphanie Colin, Carlo Geraci, Jacqueline Leybaert, Elena Pasquinelli et Christine Petit. Stanislas Dehaene est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de psychologie cognitive expérimentale et membre de l'Académie des sciences. Il a publié Les Neurones de la lecture, La Bosse des maths, Le Code de la conscience et, plus récemment, Apprendre?!, qui ont rencontré un très grand succès. Depuis 2018, il préside le Conseil scientifique de l'éducation nationale, qui livre ici la suite de ses premiers travaux.

  • Encore aujourd'hui, la sexualité animale reste une énigme. Pourquoi est-elle assortie de pareilles incertitudes?? A-t-elle seulement pour objectif d'assurer efficacement la reproduction?? Et que vient faire le plaisir dans cette histoire qu'il complique assurément?? Et pourtant, 95?% des espèces animales ne pensent qu'à ça, et même la mouche jouit... Suivant le fil de l'évolution, Thierry Lodé nous raconte dans ce nouveau livre la félicité du poulpe, l'extase du moineau et la volupté du capucin. On y découvre que dauphins, perruches et écureuils sont adeptes de masturbations intempestives. On y apprend que le tapir et le canard détiennent le plus long des organes, mais que le vagin et le clitoris des femelles font de leur mieux pour rester sur le terrain de jeu des amants. Ici, les oiseaux perdent leur pénis, là, les gorilles s'adonnent aux étreintes lesbiennes... Et si le plaisir sexuel était bien davantage qu'un simple produit de l'évolution, s'il en était le propulseur, contribuant, dans les faits, à la mise en place d'interrelations originales et à la biodiversité animale ? Thierry Lodé est professeur d'écologie évolutive et directeur de recherches à l'université Rennes-I. Grand spécialiste des sexualités animales, il a notamment publié La Guerre des sexes chez les animaux, La Biodiversité amoureuse et Pourquoi les animaux trichent et se trompent. 

  • Sommes-nous seuls?? Y a-t-il dans l'Univers d'autres vies que la nôtre?? La Terre est-elle une arche unique?? Pour faire le point sur ces questions, Stéphane Mazevet nous entraîne aux confins du temps, de l'espace et de notre savoir. Il y a quatre cents ans, l'humanité comprend que la Terre n'est pas au centre de l'Univers. Il y a cent ans, elle admet l'existence d'autres galaxies. Il y a cinquante ans, elle met le pied sur la Lune. Depuis, des robots se sont posés sur Mars... Et nous voyons au-delà du système solaire?: les premières exoplanètes ont été détectées dans les années 1990. On en dénombre aujourd'hui plus de 4?000. Au coeur de cette incroyable épopée scientifique et technique, le désir de connaître notre Univers, mais aussi, brûlante, la question de la vie - ailleurs. Stéphane Mazevet raconte ces progrès de l'astrophysique, qui ont bouleversé ce que nous savions du système solaire et du cosmos. De surprise en surprise, notre représentation de l'Univers évolue à mesure que nous embrassons un horizon de plus en plus vaste. La quête de planètes peut-être habitables devient aujourd'hui un champ de recherche actif. Ce livre est un «?guide du voyageur galactique?» plus fascinant que la fiction, pour visiter le Very Large Telescope du désert d'Atacama et tout savoir sur les Jupiters chauds, les Super-Terres et les planètes océans... Stéphane Mazevet est astrophysicien, directeur du laboratoire Univers et théories à l'observatoire de Paris-PSL. Il porte le programme «?Origines et conditions d'apparition de la vie?» (PSL-IRIS OCAV).

  • Sommes-nous condamnés à subir le risque épidémique?? Malgré les alertes, le virus du Covid-19 est parvenu à prendre de court le monde entier, nous surprenant dans un état de grave impréparation et provoquant une crise sanitaire, sociale et économique sans précédent. Comment avons-nous pu être aussi désarmés face à la maladie?? Quelles failles cette pandémie révèle-t-elle dans nos systèmes sanitaires ? Alors que l'on espère la décrue épidémique, quelles leçons tirer et comment mieux préparer l'avenir?? Quelles étapes pour réussir la sortie de la crise?? Quelles réformes pour notre système sanitaire?? À quoi ressemblera la cohabitation avec le virus?? À ces questions, le professeur Houssin répond avec la précision du scientifique, l'expérience des politiques publiques et une vision internationale, pour guider nos efforts et nos pas vers le monde d'après. Didier Houssin est professeur de chirurgie. Directeur général de la Santé et délégué interministériel pour la préparation à une pandémie grippale de 2005 à 2011, il préside depuis janvier 2020 le Comité d'urgence Covid-19 de l'OMS. Il a été nommé auprès de Jean Castex à la mission pour le déconfinement du printemps 2020. Il est membre de l'Académie nationale de médecine et préside la filiale internationale de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris. Il a publié aux éditions Odile Jacob Soignons la science?! (2018) et Face au risque épidémique (2014). 

  • Quand il ne se lançait pas dans ses fructueuses réflexions sur la nature de l'espace et du temps, Einstein jouait du violon ou fumait la pipe, et ces deux objets ne sont certes pas pour rien dans l'élaboration de ses théories. Et même si chacun de nous n'atteint pas des sphères de la pensée aussi vertigineuses que lui, l'art de « penser à côté » est accessible à tous. Yann Verdo le montre ici, en pratiquant la physique en amateur averti, et en nous invitant à plonger avec lui dans la physique quantique, la relativité générale et la logique. De ses rencontres imaginaires avec Einstein, Cantor et Gdel résultent une familiarité nouvelle avec ces individus hors du commun, et une compréhension profonde des grands thèmes le temps, l'infini, la matière qu'ils ont révolutionnés. Yann Verdo est journaliste scientifique au quotidien Les Échos. 

  • Rationnel, le cerveau d'Homo sapiens?? Il ne manque pas de le faire savoir, quand il analyse à froid ses décisions. Mais sur le coup, quand il doit faire un choix, c'est une autre histoire?: le cerveau qui décide ne paraît pas si sage?! Il se laisse conditionner par l'habitude, envahir par les impulsions, diriger par les autres... Bref, il semble moins rationnel dans ses décisions pratiques que dans ses réflexions théoriques. À moins que ce ne soit le contraire?? Le cerveau reste un grand incompris. Peut-être, après tout, fait-il les bons choix sans qu'on s'en rende compte. Peut-être faut-il admettre ce paradoxe étonnant?: le cerveau a ses raisons que la raison ne connaît pas?! C'est le paradoxe exploré dans ce livre, à la lumière des sciences actuelles de la décision, où se rencontrent l'économie, la psychologie et les neurosciences. Mathias Pessiglione est directeur de recherches à l'Inserm. Biologiste et psychologue, spécialiste des mécanismes cérébraux qui motivent le comportement dans les situations normales et pathologiques, il dirige actuellement une équipe de recherches en neurosciences cognitives à l'Institut du cerveau à Paris. 

  • La consommation d'alcool est à l'origine de graves problèmes de santé publique et de la première des addictions. Première par la mortalité -?45?000 décès par an?-, par les problèmes médicaux et par les conséquences sociales, en particulier les violences intrafamiliales. Première dans l'histoire de l'Occident avant l'arrivée du tabac et des autres drogues, elle est la cause d'ivresses temporaires dangereuses et d'une maladie chronique. Il est cependant possible d'apprendre à vivre avec cette maladie, grâce à l'aide des soignants professionnels et des groupes d'entraide. Mais comment prévenir les problèmes alors que la société encourage la consommation d'alcool, bien que son coût social soit élevé?? Oubli ou véritable tabou?? L'épidémie de Covid-19 a aggravé les problèmes, a provoqué de nouveaux troubles et a modifié l'aide aux malades. C'est pourquoi «?il faut encore et toujours parler d'alcool?» et expliquer les particularités de cette addiction pour en sortir. Michel Craplet, médecin spécialiste, mais aussi architecte et historien de la médecine, explique comment il utilise les données historiques et culturelles de la question alcool pour rendre le soin plus facile et la prévention plus joyeuse. Il est auteur de Passion alcool, d'À consommer avec modération et de L'Ivresse de la Révolution. 

  • Les auteurs de ce livre ont vécu de l'intérieur cette crise sanitaire sans précédent. Frédéric Tangy est directeur du laboratoire d'innovation vaccinale à l'Institut Pasteur. Son laboratoire a conçu et mis au point, en seulement quelques mois, un vaccin contre le Covid-19. Jean-Nicolas Tournier, en tant que médecin militaire, s'est occupé du dépistage du virus et de la mise en place des mesures de protection au sein des armées ; il a lui-même expérimenté l'infection. Ce livre procède de leurs regards complémentaires. En un an, un virus jusque-là inconnu a surgi et a envahi toute la planète. D'où vient-il ? Pourquoi s'est-il réveillé ? Comprendre les maladies infectieuses, expliquer comment elles ont, au cours de l'évolution, façonné notre héritage génétique et défini notre identité, rappeler le rôle capital et largement méconnu qu'elles ont joué dans le cours de l'histoire humaine - celle des batailles et des empires -, montrer combien elles révèlent notre fragilité, telle est l'ambition de ce livre. Mais ce livre, d'une extraordinaire richesse, raconte aussi le combat haletant de l'humanité contre l'emprise infectieuse, la quête mondiale d'une immunité, et surtout la remarquable aventure de toute une équipe, celle de l'Institut Pasteur, mobilisée pour concevoir et mettre au point un vaccin français. Frédéric Tangy dirige le Laboratoire d'innovation vaccinale à l'Institut Pasteur Paris. Directeur de recherche au CNRS et professeur à l'Institut Pasteur, il a créé le cours international de vaccinologie de l'Institut Pasteur. Ses travaux scientifiques ont porté notamment sur la mise au point de vaccins contre le chikungunya, le sida, la dengue, Zika, la fièvre de Lassa ou encore le paludisme à partir du vaccin atténué contre la rougeole, et, récemment, la conception d'un vaccin contre le Covid-19. Jean-Nicolas Tournier est chef du département « Microbiologie et maladies infectieuses » à l'Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA). Il est professeur à l'école du Val-de-Grâce et scientifique invité dans le Laboratoire d'innovation vaccinale à l'Institut Pasteur Paris. Il est par ailleurs expert à la Commission technique des vaccinations auprès de la Haute Autorité de santé. Son activité scientifique a porté sur le développement des nouvelles thérapeutiques contre les maladies infectieuses, notamment la maladie du charbon. Il a participé plus récemment à la gestion de l'épidémie de Covid-19 dans les armées. 

  • Dernier épisode des avancées de la physique moderne : la physique de l'infiniment grand a rejoint celle de l'infiniment petit, et la cosmologie s'est unie à la physique des particules. À l'origine de l'Univers et de la matière, il y a quelque 14 milliards d'années, il n'y avait en effet que de l'énergie. Reste à comprendre la nature de cette curieuse interaction entre énergie, espace, temps et matière. Pour résoudre l'énigme, on a d'abord pensé que l'espace-temps, courbé à grande échelle par la gravitation, pouvait à très petite échelle se courber plus violemment, jusqu'à former une « écume » de pure énergie aussi chaotique que poétique. Ont suivi d'autres théories - supercordes, boucles, géométrie non commutative, gravité entropique et trois autres décrites ici pour la première fois de façon accessible - dont émergent aujourd'hui les modèles de « gravité quantique » qui raviront les amateurs de scénarios décoiffants. Certaines voient le tissu de l'espace-temps fait de minuscules bouts d'espace et de temps élémentaires, d'autres le voient flou, d'autres encore voient dans le réel une illusion due au grand nombre de particules dont nous sommes constitués. À défaut de donner ici la clé de l'énigme, Jean-Pierre Luminet nous fait partager sa passion - sans équation - et dresse un surprenant panorama des théories actuelles sur l'origine de l'Univers. ?Jean-Pierre Luminet, spécialiste des trous noirs et de la cosmologie, est l'auteur de nombreux ouvrages destinés au grand public. Il travaille au Laboratoire d'astrophysique de Marseille (LAM) sur les théories de gravité quantique. 

  • Le cerveau comme on ne vous l'a jamais raconté ! Mémoire, émotions, conscience, langage... les sciences du cerveau ont la particularité d'éclairer un domaine qui nous parle, mais dans une langue que nous ne parlons pas ! Une langue étrangère truffée de mots abscons : glie, synapse, récepteur membranaire, hippocampe, mémoire épisodique, cortex... autant de termes qui se dressent comme un mur entre notre cerveau et nous. Avec Parlez-vous cerveau ?, faites enfin tomber ce mur en vivant une expérience qui tient autant de la leçon de choses cérébrales que des aventures extraordinaires de Monsieur (ou Madame) Cerveau. Une expérience inédite et jubilatoire pour un bilinguisme non moins inédit : Parlez-vous cerveau ? ou comment devenir bilingue français-cerveau ! Ce livre est né d'une série estivale qui a réuni des millions d'auditeurs sur France Inter. De la radio au livre, le plaisir originel est intact, et l'écriture enrichie fait résonner ces mots du cerveau dans une comédie humaine dont chacun d'entre nous est le personnage principal. Lionel Naccache est normalien, neurologue, professeur à la Pitié-Salpêtrière, chercheur à l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) et membre du Comité consultatif national d'éthique. Auteur de nombreux essais à succès (Le Nouvel Inconscient, L'Homme réseau-nable, Le Chant du signe), il écrit pour la première fois avec sa femme Karine Naccache, ancienne élève de l'ESSEC, auteur de romans, qui pratique le « français-cerveau » au quotidien depuis plusieurs années. 

  • Depuis quelques années, dans le sillage d'importantes découvertes scientifiques liées à la communication végétale, une tendance de fond nous incite à prendre l'arbre pour modèle, voire à pénétrer les arcanes de sa « vie secrète ». Mais, au-delà des métaphores et des analogies faciles, que peut-on vraiment espérer de ce nouveau rapprochement avec l'arbre ? Une source d'inspiration, un modèle écologique, la clé d'un nouveau bien-être fait d'ouverture et de partage ? Un écologue passionné nous livre ses réponses empreintes de science, de sagesse et d'un infini respect pour l'arbre : « L'arbre semble vouloir s'adresser aux grands primates irrévérencieux que nous sommes devenus. Des primates aujourd'hui perdus au bord du chemin pour avoir sottement oublié qu'ils vivaient sur la planète des arbres. » J.?T. Jacques Tassin est chercheur en écologie végétale au Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Il a publié plusieurs livres sur le lien entre l'homme et les plantes. 

  • Dieu existe-t-il ? Comment l'Univers a-t-il commencé ? Y a-t-il de la vie intelligente ailleurs ? Peut-on prévoir l'avenir ? Qu'y a-t-il à l'intérieur d'un trou noir ? Peut-on voyager dans le temps ? L'espèce humaine pourra-t-elle survivre sur la Terre ? Faut-il coloniser l'espace ? Serons-nous dépassés par l'intelligence artificielle ? Que nous réserve l'avenir ? Telles sont quelques-unes des grandes questions que Stephen Hawking éclaire dans ce livre auquel il a travaillé jusqu'à sa mort. Tout au long de son exceptionnelle carrière, Stephen Hawking a approfondi notre connaissance de l'Univers et dévoilé quelques-uns de ses plus grands mystères. Mais, alors même que ses travaux sur les trous noirs, la gravité quantique, les temps imaginaires lui faisaient explorer les confins de l'Univers, il a toujours pensé que la science permettrait de résoudre les problèmes de la planète. Passionnant, ambitieux, ô combien intellectuellement stimulant et plein d'humour, le dernier livre de Stephen Hawking, l'un des plus grands esprits de notre temps, nous invite à nous confronter à notre humaine condition et au destin de notre planète. 

  • Au terme d'un siècle de recherches passionnantes, le cosmos s'est révélé bien plus proche de nous qu'on ne l'imaginait : d'infini et d'éternel, il en est venu, comme tout un chacun, à avoir une naissance, le Big Bang, et une évolution, qui a conduit à notre existence après quelques milliards d'années. Et s'il s'est peuplé de créatures aussi étranges que les trous noirs ou les ondes gravitationnelles, des milliers d'exoplanètes très semblables à notre Terre laissent entrevoir la possibilité d'une vie ailleurs. À la précision scientifique de l'astrophysicienne s'adjoint ici la poésie des images pour conter la saga de l'origine de la lumière, de la matière et du vivant, cette fascinante « symphonie des étoiles » dont nous sommes issus. L'humanité découvre avec stupeur cet univers immense dont elle fait partie. Sa très courte existence sur la planète Terre s'inscrit au sein d'un espace-temps d'une ampleur colossale. Elle doit en prendre conscience pour devenir adulte et orienter sa propre destinée. Sylvie Vauclair est astrophysicienne à l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie, et professeure émérite à l'université de Toulouse. Elle a notamment publié De l'origine de l'univers à l'origine de la vie. Une virgule dans l'espace-temps. 

  • Le coeur, c'est la vie. « Avoir un bon coeur » est essentiel pour être au mieux de sa forme, physique, psychologique et intellectuelle. Pour vivre mieux, pour vivre pleinement, pour vivre plus longtemps. Ce livre est fondé sur des preuves scientifiques, vous y trouverez tous les conseils pour votre vie quotidienne : les meilleures façons de vous nourrir et les activités physiques à pratiquer. Vous y apprendrez comment protéger votre coeur et vos artères, prévenir les maladies cardio-vasculaires et leurs complications, prendre en charge leurs facteurs de risque : hypertension, diabète et cholestérol. Vous comprendrez les bienfaits sur le coeur du sommeil et de la sexualité, les dangers du stress, du tabac et de la Covid-19. Votre santé et votre vitalité sont entre vos mains, agissez et profitez pleinement de la vie. Votre atout, c'est votre coeur. Ce livre associe les compétences et l'expérience de deux grands médecins : le docteur Jacques Fricker, nutritionniste, et le docteur Patrick Assyag, cardiologue. Le Dr Jacques Fricker est médecin nutritionniste à l'hôpital Bichat à Paris. Il a été chercheur en nutrition humaine à l'Inserm. Il est l'auteur à succès de nombreux ouvrages sur la nutrition. Le Dr Patrick Assyag est médecin cardiologue en libéral, praticien attaché à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, président du Syndicat des cardiologues de la région parisienne et ancien vice-président de la Fédération française de cardiologie. 

  • Protéger la biodiversité marine Nouv.

    Écrit par un grand connaisseur des fonds marins, ce livre bouscule bien des idées reçues sur les atteintes à la biodiversité marine et sur sa protection. En prenant pour exemple la Méditerranée, une évaluation assez révolutionnaire des impacts est présentée. L'originalité de cette approche repose sur la distinction des atteintes à la biodiversité de celles préjudiciables pour l'Homme. Cela conduit à mettre en évidence les plus nocives pour la vie marine afin d'en améliorer les dispositifs de protection. Cet essai révèle aussi à quel point les outils juridiques déployés pour défendre les espèces menacées et les espaces naturels doivent être réformés. Il est fort probable qu'au cours des décennies à venir les effets du changement climatique global et les introductions d'espèces bouleverseront la biodiversité. Cependant la Méditerranée, les mers et les océans de la planète reste-ront bien vivants, mais différents. Alexandre Meinesz est un biologiste marin, plongeur et naturaliste, professeur émérite à l'université Côte d'Azur-laboratoire CNRS «?Ecoseas?»?. Spécialiste de la végétation sous-marine, il a été le lanceur d'alerte sur l'invasion de l'algue Caulerpa taxifolia qui a défrayé la chronique dans les années 1990. Il est l'auteur du Roman noir de l'algue tueuse et de How Life Began?: Evolution's Three Geneses (Comment la vie a commencé?: les trois genèses du vivant). 

  • C'est en opérant l'un de ses patients atteint de la maladie de Parkinson que le Professeur Alim Louis Benabid découvre, presque par hasard, une méthode révolutionnaire qui va changer la qualité de vie au quotidien de centaines de milliers de malades?: la stimulation cérébrale à haute fréquence. C'est l'objet de ce livre. Devenue le traitement de référence de la maladie de Parkinson dans le monde entier, récompensée par de nombreux prix internationaux, la méthode suscite de grands espoirs et est déjà appliquée aujourd'hui à de nombreuses autres maladies?: les TOC (troubles obsessionnels compulsifs), l'épilepsie, mais aussi les addictions, la dépression, les troubles de l'alimentation et la maladie d'Alzheimer. Une véritable révolution du cerveau racontée par l'un de ses plus grands savants. Le Professeur Alim Louis Benabid est neurochirurgien et physicien. Il a été chef du service de neurochirurgie du centre hospitalier universitaire de Grenoble-Alpes et directeur de l'unité Neurosciences précliniques de l'Inserm. Il a créé le centre de recherche biomédicale Edmond J. Safra. Il est membre de l'Académie des sciences et conseiller scientifique auprès du Commissariat à l'énergie atomique. Reconnu internationalement, il a été récompensé par le prix Albert-Lasker en 2014 et le Breakthrough Prize in Life Sciences en 2015. 

  • Nous, les vivants, sommes des chimères. Mammifères, oiseaux, reptiles ou poissons, insectes, araignées ou mollusques, plantes ou algues, nous sommes tous constitués par une communauté d'êtres vivants qui partagent leur vie dans un même «?méta-organisme?». C'est parce que nous sommes ensemble que nous sommes vivants car nous avons besoin les uns des autres pour vivre. Si eux et nous pouvons vivre ensemble, c'est parce qu'un système immunitaire le permet, qui nous adapte à eux et les adapte à nous. De cette accommodation réciproque résulte une immunité d'un nouveau type, dynamique, relationnelle, jamais acquise. L'immunité que négocie ce système n'est pas parfaite, tant s'en faut, c'est un compromis. Elle n'évite pas toujours la maladie, elle en est même parfois la cause. La maladie est le prix de l'immunité. Car ce que permet le système immunitaire est bien plus essentiel que la défense de l'organisme, c'est l'existence même du méta-organisme que nous sommes. L'immunité n'est pas une protection, c'est une condition d'existence. Marc Daëron est immunologiste, ancien directeur du département d'immunologie de l'Institut Pasteur, chercheur émérite au Centre d'immunologie de Marseille-Luminy et membre associé à l'Institut d'histoire et de philosophie des sciences et des techniques. Il a publié aux éditions Odile Jacob, avec Éric Vivier, L'Immunothérapie des cancers. 

  • Qu'est-ce que la lumière, cette lumière qui éclaire et fascine l'humanité depuis le début des temps ? Replaçant ses propres travaux dans la perspective de la riche épopée de la connaissance, Serge Haroche dresse ici le tableau de ce que nous savons aujourd'hui de la lumière, de la manière dont nous l'avons appris, et des inventions que cette connaissance nous a apportées en révolutionnant notre vie quotidienne. Le temps s'écoule-t-il au même rythme à la surface de mon bureau et quelques millimètres au-dessus, et peut-on mesurer la différence ? Est-il possible de manipuler un objet quantique sans le détruire ? Qu'est-ce que l'intrication quantique et qu'appelle-t-on « décohérence » ? Le livre de Serge Haroche montre comment ces questions sont liées et leur apporte les réponses les plus actuelles. On y apprend comment est née la théorie de la relativité, d'où vient la physique quantique, et que le chat de Schrdinger n'est pas (seulement) un animal domestique, mais un paradoxe quantique que la physique contemporaine a domestiqué en lui donnant une traduction expérimentale. Acteur profondément engagé dans la science de la lumière, Serge Haroche en déroule ici les fils, de Galilée à Einstein, et jusqu'aux travaux qui lui ont valu le prix Nobel. Il revisite de l'intérieur, en théoricien et en expérimentateur, cette fascinante aventure scientifique. Explicitant les liens qui se sont tissés dans l'histoire des sciences entre l'optique, la mécanique, l'électricité et le magnétisme, il retrace le rôle essentiel que les interrogations sur la lumière ont joué dans la naissance de la physique moderne et dans l'élaboration de notre représentation de l'Univers. Loin d'exposer une histoire abstraite, Serge Haroche nous permet d'appréhender ce qu'est la démarche scientifique, faite d'un va-et-vient constant entre observation des phénomènes, élaboration de modèles théoriques et vérifications expérimentales. Un livre unique qui nous fait partager l'allégresse du savoir et l'exaltation de la découverte. ?Serge Haroche est professeur honoraire au Collège de France. Membre de l'Académie des sciences et prix Nobel de physique en 2012 pour la mise en oeuvre des méthodes permettant de manipuler et de mesurer des objets quantiques individuels, il a mené ses recherches avec son équipe au sein du laboratoire Kastler Brossel de l'École normale supérieure. 

  • Pourquoi et comment l'Univers a-t-il commencé ? Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Quelle est la nature de la réalité ? Comment expliquer que les lois naturelles soient aussi finement ajustées ? Et nous, pourquoi donc existons-nous ?Longtemps réservées aux philosophes et aux théologiens, ces interrogations relèvent désormais aussi de la science. C'est ce que montrent ici avec brio et simplicité Stephen Hawking et Leonard Mlodinow, s'appuyant sur les découvertes et les théories les plus récentes, qui ébranlent nos croyances les plus anciennes. Pour eux, inutile d'imaginer un plan, un dessein, un créateur derrière la nature. La science explique bel et bien à elle seule les mystères de l'Univers. Des réponses nouvelles aux questions les plus élémentaires : lumineux et provocateur ! Le premier ouvrage important de Stephen Hawking depuis dix ans. Célébrissime auteur d'Une brève histoire du temps, de Trous noirs et Bébés univers et de L'Univers dans une coquille de noix, Stephen Hawking est professeur à l'Université de Cambridge. Leonard Mlodinow est physicien au California Institute of Technology.

  • « Notre cerveau possède, dès la naissance, un talent que les meilleurs logiciels d'intelligence artificielle ne parviennent pas encore à imiter :?la faculté d'apprendre. Même le cerveau d'un bébé apprend déjà plus vite et plus profondément que la plus puissante des machines actuelles. Et cette remarquable capacité d'apprentissage, l'humanité a découvert qu'elle pouvait encore l'augmenter grâce à une institution : l'école. Au cours des trente dernières années, d'importants progrès ont été réalisés dans la compréhension des principes fondamentaux de la plasticité cérébrale et de l'apprentissage. Il est temps que chaque enfant, chaque adulte prenne la pleine mesure du potentiel énorme de son propre cerveau - et aussi, bien sûr, de ses limites. Le fonctionnement de la mémoire, le rôle de l'attention, l'importance du sommeil sont autant de découvertes riches de conséquences pour chacun d'entre nous. Des idées très simples sur le jeu, le plaisir, la curiosité, la socialisation, la concentration ou le sommeil peuvent augmenter encore ce qui est déjà le plus grand talent de notre cerveau : apprendre ! » S. D. Stanislas Dehaene est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de psychologie cognitive expérimentale, membre de l'Académie des sciences. Il préside le Conseil scientifique de l'Éducation nationale. Il a publié Les Neurones de la lecture, La Bosse des maths et Le Code de la conscience, qui ont rencontré un très grand succès.

  • Qu'est-ce qu'une émotion, un sentiment ? La joie et la tristesse, en particulier, sont les clés de notre survie et de notre bien-être. Non seulement les processus qui les expliquent préservent la vie en nous, mais ce sont elles qui nous motivent et nous aident à produire nos créations les plus admirables - l'art, bien sûr, mais aussi les comportements éthiques, le droit, l'organisation de la société. Descartes a instauré la grande coupure entre le corps et l'esprit ; Spinoza, à la même époque, les a réunis et, surtout, a su voir dans les émotions le fondement même de la survie et de la culture humaines. D'où ce voyage accompli par un scientifique pionnier afin de redécouvrir le génie visionnaire de l'Éthique. Car c'est Spinoza qui préfigure le mieux ce que doit être pour Antonio Damasio la neurobiologie moderne de l'émotion, du sentiment et du comportement social. Spinoza fournit les concepts et les perspectives nécessaires au progrès de notre connaissance de nous-mêmes.« Le plus audacieux, le plus réussi, le plus personnel des livres d'Antonio Damasio ; des vues pénétrantes sur la façon dont le corps et le cerveau produisent l'émotion et le sentiment, mais aussi dont ils déterminent non seulement notre vie, mais aussi les structures de notre civilisation. » Oliver Sacks, auteur de L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeauUn exercice intellectuel brillant, mais aussi une méditation sur la recherche du bonheur et d'une vie meilleure. Une tentative unique en son genre pour examiner en termes philosophiques les connaissances neurobiologiques les plus à la pointe. » Jean-Pierre Changeux Antonio Damasio est professeur et directeur du département de neurologie de l'Université de l'Iowa. Il est également professeur adjoint au Salk Institute de La Jolla. Il est l'auteur de L'Erreur de Descartes (traduit en vingt-trois langues) et du Sentiment même de soi (traduit en dix-neuf langues).

empty