• Le jeune Hermann suit avec passion les soirées de jeu chez l'officier Naroumov. Entendant parler d'une combinaison de trois cartes gagnantes permettant de gagner à tous les coups, secret révélé à une vieille comtesse par le mystérieux comte de Saint-Germain, il décide d'intriguer pour découvrir le précieux tour qui lui permettrait de s'enrichir. Cette quête tourne bientôt à l'obsession. Quand des fantômes et des cartes lui apparaissent en rêve, c'est la folie qui guette...
    Dans cette célèbre nouvelle - "un chef-d'oeuvre de l'art fantastique" selon Dostoïevski -, éclatante et féroce, la fascination pour le jeu atteint tous les personnages, emportés par la démesure de leurs rêves secrets.

  • C'est avec beaucoup d'humour que la collection « As-tu peur ? » catapulte les enfants dans des mondes qui fascinent et font frémir. Les fantômes et les loups-garous, ces êtres fantastiques et monstrueux, quittent leur légende pour nous révéler tous leurs secrets. Par des blagues, de courtes bandes dessinées et de nombreuses chroniques bien documentées, les jeunes lecteurs plongeront dans le quotidien loufoque de ces horribles créatures.

  • Les fantômes sont partout : dans la littérature comme dans le cinéma, la photographie, la peinture, la philosophie, les sciences, la technologie et même dans notre vie psychique. Mais qu'est-ce qu'un fantôme ?
    L'essai Théorie des fantômes tente d'offrir une réponse à cette question. Le fantôme est certes une figure de la peur, mais se pencher sur les formes de la revenance, c'est apprendre à penser les images et les formes artistiques. Envisager le fantôme comme mode de définition de l'image, c'est revenir aux sources culturelles de l'image (étymologies, formes artistiques, questions esthétiques et philosophiques).
    Qu'est-ce qu'un fantôme ? Réponse qui, de Pline à Derrida, de Platon à Spinoza, de Poussin à Hippolyte Bayard, de Homère à Shakespeare, de Hitchcock à M. Night Shyamalan, de Botticelli à Mankiewicz, de Kubrick à Benjamin, d'Aristote à Boccace, de Dante à Oliveira, de Barthes à Alain Cavalier, de Mesmer à Billy Wilder, de Proust au Général Instin, donne les contours esthétiques du fantomatique et des images en s'appuyant sur de nombreuses analyses d'oeuvres littéraires, artistiques et cinématographiques.
    Cette hantise de la mort qui traverse les oeuvres et la pensée nous permet d'envisager un acte esthétique fondamental, le fantôme.
    Sébastien Rongier est romancier et essayiste, agrégé de lettres, docteur en esthétique, membre du collectif remue.net. Derniers ouvrages parus : Cinématière (2015), 78 (2015).

  • Bâtie dans un rang peu fréquenté à Henryville, la maison de campagne de Cécile avait grand besoin de soins et d'affection pour retrouver son atmosphère accueillante et sa fière allure. Et c'est tant mieux : sa nouvelle propriétaire, énergique et enthousiaste, est ravie de se lancer dans l'aventure avec ses enfants, découvrant par la même occasion les joies et les défis de la vie champêtre.
    Lorsque, des années plus tard, une famille s'arrête pour admirer la maison remise à neuf, Cécile se fait un plaisir de raconter son expérience. Mais les questions de la jeune fille de cette famille se font de plus en plus pressantes : y avait-il, et y a-t-il encore, des fantômes dans le grenier de cette fabuleuse demeure ?

  • Le bouddhisme n'est pas une religion que l'on pratiquerait à l'écart du monde, comme abandonné à une sorte d'érémitisme, de solitude qui mettrait entre le monde et nous une barrière irréductible. Le bouddhisme est partout, il est la vie elle-même, et le pratiquant bouddhiste n'est pas toujours ce moine régulier, enfermé dans son monastère et agitant son obole. Le pratiquant bouddhiste, c'est aussi et d'abord celui qui sait s'adapter à la vie moderne, avec ses rigueurs, ses difficultés, comme il a de tous temps appris à le faire depuis la venue sur Terre du Bouddha Sakyamuni.
    Les trois histoires du volume que vous tenez entre vos mains sont vraies, et elles illustrent précisément cet état de fait, cette vivante aptitude du bouddhisme à s'intégrer à la société des hommes. A la manière d'Une Autre vie au Tibet, publié déjà par l'Association du Vrai Coeur, La Famille Arc-en-Ciel et autres récits nous enseigne le bouddhisme à travers des expériences qui s'inscrivent dans notre environnement social et mettent en scène des personnes ordinaires, mais qui ont parfois vécu des choses pour la plupart d'entre nous, extraordinaires.
    Un autre texte vient s'ajouter à cela, une synthèse de l'enseignement bouddhiste, délibérément simplifiée afin que chacun puisse s'en constituer une vision claire. Il s'agit d'une petite histoire qui s'inscrit, là encore, dans la volonté de rendre les idées bouddhistes plus accessibles au lecteur que ne saurait le faire, peut-être, un ouvrage strictement idéologique.
    Le message fondamental de ce livre est, en définitive, peut-être bien l'idée que toutes les situations auxquelles chacun de nous est quotidiennement confronté, constituent une matière extrêmement riche à la compréhension et à la pratique du bouddhisme : à tout moment de notre existence, quelles que soient les circonstances, nous avons la possibilité de comprendre et de nous exercer au bouddhisme, d'en exprimer toute la vérité.
    Trois récits, une synthèse
    Le premier texte, de loin le plus loin, conte l'histoire de la « famille Arc-en-Ciel ». Il s'agit d'un récit plein de tendresse, de rebondissements et dont l'enseignement porte essentiellement sur la réincarnation. Le second texte s'ouvre sur le personnage de Sophia, une jeune femme fort connue en Asie pour avoir inspiré une série télévisée, The Teenage Psychic, et parce qu'elle avait la capacité de voir les fantômes. Le troisième récit, enfin, est une histoire tout ordinaire, celle d'une amitié, celle aussi d'un cadeau qu'un ami offre à son amie, et qui contient tout un enseignement...
    L'Association du Vrai Coeur

  • La Porte du monstre est une nouvelle de William Hope Hodgson publié en 1910.
    Extrait
    | »Je dois vous taire l'endroit exact, mais il n'est pas à vingt milles de Londres. Du reste, ma discrétion, sauf qu'elle m'oblige à déguiser un nom propre, ne gâtera pas mon histoire. Et c'en est une, d'histoire ! Une des plus extraordinaires qui me soient jamais arrivées !
    » Je reçus, il y a quinze jours, une lettre par laquelle un homme que j'appellerai Anderson me demandait un rendez-vous. Je fixai une heure, et quand nous nous rencontrâmes, il me pria d'examiner, et, si possible, de tirer au clair, un cas invétéré et bien authentique de ce qu'il qualifia de « maison hantée ». Il me donna les détails les plus minutieux, et, finalement, le problème semblant présenter un intérêt unique, je décidai de m'en occuper... |

  • Billy Stuart et ses amis ne rigolent pas quand leur honneur de scouts est en jeu. Pas question de refuser l'épreuve que leur soumettent leurs rivaux, les Zaventuriers. C'est entendu, les Zintrépides passeront la soirée dans la demeure abandonnée des Scott. Et ce, même si on raconte que l'endroit est hanté...

  • Ceux de là-bas

    Patrick Senecal

    • Alire
    • 14 Novembre 2019

    À l'aube de la cinquantaine, Victor Bettany est psychologue auprès des étudiants du cégep de Drummondville. En excellente forme physique, c'est toujours à pied qu'il se rend au boulot... ou au CHSLD afin de rendre visite à son père, Philippe, aux prises avec l'alzheimer, et de soutenir sa mère, Thérèse, continuellement au chevet de son mari.
    Or, de voir dépérir son père perturbe Victor, lui qui a vécu il y a deux ans le décès accidentel de Roxanne, son amoureuse, et dont la peur de la mort s'amplifie en vieillissant. Mais, comme il le confie souvent à sa meilleure amie Lucie, Victor se sait capable de surmonter ses angoisses, et tout cela ne l'empêche pas de vivre sa vie, ni même de chercher une nouvelle âme soeur.
    Mais ce soir, sa rencontre avec une flamme potentielle ne s'est pas très bien déroulée et, plutôt que de revenir chez lui, Victor décide sur un coup de tête - qu'il va amèrement regretter quelques heures plus tard - d'assister à la première du nouveau spectacle de Crypto, un jeune hypnotiseur qui aime fouiller, paraît-il, dans les zones sombres de l'humain...

  • Les Spectres-Pirates est un roman de William Hope Hodgson publié en 1909.
    Extrait
    | Je me demandai s'il n'y aurait pas quelque chose de vrai sous les vagues histoires que j'avais entendues. Et je saisis la première occasion de m'informer auprès de lui.
    » D'abord, ses réponses furent évasives. Il ne se rappelait aucun incident particulier qu'on eût pu qualifier d'anormal, encore moins de surnaturel. Pourtant, avouait-il, on avait vu se produire quantité de petites choses qui, additionnées, ne laissaient pas de donner à penser. Par exemple, pourquoi les traversées de ce bateau étaient-elles toujours si longues et si contrariées, tantôt par des périodes de calme, tantôt par de mauvais vents ? Et il y avait plus grave : des voiles, soigneusement carguées, s'éployaient toujours de nuit. Alors, il ajouta cette phrase étonnante :
    » -- Il y a trop d'ombres sur ce maudit paquebot ! Et de ma vie je n'avais rien rencontré de pire pour les nerfs !
    » Ces mots furent prononcés avec précipitation, et d'un ton saccadé. Je me tournai vers lui, le regardai en face :
    » -- Trop d'ombres ! m'écriai-je. Que diable voulez-vous dire ?
    » Mais il refusa de s'expliquer davantage, et se contenta de hocher la tête, d'un air stupide, à chacune de mes questions ultérieures.... |

empty