Littérature générale

  • Orphelin recueilli par une tante qui cuisine du matin au soir des plats extravagants, le jeune Benoit aimerait donner un sens à sa vie mais comment y parvenir quand on doute de tout et qu'on se demande si l'on est vivant ou mort, si l'on n'a pas été un légume avant de naître, et que faire de ce don étrange qui vous permet de communiquer avec l'au-delà ? Perdu dans la forêt des ectoplasmes, Benoit tente d'échapper à ses cauchemars en fricotant avec les morts, mais sa rencontre avec Marguerite, plusieurs fois enlevée par des extraterrestres, va l'obliger à s'aventurer au bout de sa propre nuit. Entre vertige de l'indécidable et farce funéraire, Substance entraîne le lecteur de "l'autre côté", à moins que ce ne soit dans le cruel secret des choses.

  • Un employé affecté aux "crash-tests" chez un constructeur automobile, une strip-teaseuse se jouant de ses voyeurs mâles, un adolescent qui échappe à la cellule familiale en découvrant l'auto-érotisme dans des BD pour adultes : trois personnages en quête d'un point de rupture, d'une forme d'accident, et qui tous dansent sur le fil du rasoir au centre du sanctuaire que Claro édifie ici à Eros et Thanatos.

  • Il arrive parfois qu'une langue morte hante la vie d'un homme à la façon d'une âme : comme elle, plus qu'elle peut-être, cette langue prend les dimensions de l'histoire, s'enracine dans des terres lointaines, et son accent, sa scansion semblent alors remonter à la surface des jours avec l'inexorable entêtement d'une vengeance. Et si cette langue morte - la langue latine en l'occurrence - vous est offerte, en gage d'amour, comment l'accueillir, la chérir, si ce n'est en se l'appropriant sans aucune pudeur ? Insula Batavorum : telle est l'offrande que fait une nuit Loredan à Moghilev : désormais ce dernier s'engagera dans la rédaction d'annales impossibles, retraçant l'épopée du peuple batave au début de l'ère chrétienne, jusqu'à sa défaite ô combien prémonitoire face à l'Empire romain. Par un double mouvement qui n'est pas sans évoquer les replis successifs d'armées adverses, plus Moghilev s'acharnera à mettre à nu la magie de ces mots, « Insula Batavorum », l'île des Bataves, et plus l'ombre fragile de Loredan se verra soustraite à la vie, au pouvoir vivant de la langue. Le commerce des langues serait-il donc un jeu mortel ?

  • L'affaire Troppmann reste, sans nul doute, une des plus étonnantes et une des plus sinistres des annales criminelles françaises du XIXe siècle. L'horreur qu'elle a suscitée a été telle qu'elle a frappé l'imagination de quelques-uns des plus grands écrivains de l'époque, que ce soit Flaubert, Barbey d'Aurevilly, Tourgueniev ou Rimbaud en personne. Mais qui était au juste ce Troppmann ? Mécanicien, faux-monnayeur, chimiste, espion, fossoyeur, médecin, poète - on lui a prêté tous les emplois - et, surtout, tous les vices. Dans ce livre passionnant, Christophe Claro raconte Troppmann à travers ses meurtres épouvantables et montre comment un homme ordinaire peut un jour devenir un véritable monstre.

empty