• Le jour de l'investiture de Barack Obama, un énigmatique millionnaire venu d'un lointain Orient prend ses quartiers dans une communauté préservée au coeur de Greenwich Village avec ses trois fils adultes aussi brillants qu'excentriques. René Unterlinden, jeune réalisateur velléitaire, comprend que ces étranges voisins peuvent devenir une source d'inspiration inespérée. Convoquant la littérature, la pop-culture et le 7e art, Salman Rushdie écrit ici le roman à la fois angoissant et jubilatoire de l'identité, de la vérité, de la terreur et du mensonge dans leurs atours contemporains.

  • Les versets sataniques Nouv.

    Un jumbo jet explose au-dessus de la Manche. Au milieu de membres humains éparpillés et d'objets non identifiés, deux silhouettes improbables tombent du ciel : Gibreel Farishta, le légendaire acteur indien, et Saladin Chamcha, l'Homme aux Mille Voix. Agrippés l'un à l'autre, ils atterrissent sains et saufs sur une plage anglaise enneigée.
    Gibreel et Saladin ont été choisis pour être les protagonistes de la lutte éternelle entre le Bien et le Mal. Mais par qui ? Les anges sont-ils des diables déguisés ? Tandis que les deux hommes rebondissent du passé au présent, se déroule un cycle extraordinaire de contes d'amour et de passion, de trahison et de foi avec, au centre, l'histoire de Mahound, prophète de Jahilia, la cité de sable - Mahound, frappé par une révélation où les versets sataniques se mêlent au divin.
    Salman Rushdie nous embarque dans une épopée truculente, un voyage de larmes et de rires au pays du Bien et du Mal, si inséparablement liés dans le coeur des hommes.

  • Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits est un conte merveilleux qui interroge notre vie contemporaine à la lumière de l'histoire et de la mythologie. Échappés de leur univers aussi fabuleux qu'ennuyeux, des djinns viennent mêler leur immortalité fascinée à la finitude des hommes, et partager la folle aventure de leur active et permanente déraison.
    À la fois inspirée par une tradition narrative deux fois millénaire et enracinée dans les multiples préoccupations du temps présent, portée par une langue où l'épique le dispute au comique et la légende à la méditation philosophique et politique, une fiction fastueuse et envoûtante, d'une puissance narrative et imaginaire à couper le souffle.

  • Quichotte, un représentant de commerce vieillissant obsédé par le "réel irréel" de la télévision, tombe éperdument amoureux d'une reine du petit écran et s'embarque, à travers les routes d'Amérique, dans une quête picaresque pour lui prouver qu'il est digne de sa main. À ses côtés sur le siège passager, Sancho, son fils imaginaire. Ce roman d'une ampleur phénoménale raconte l'histoire d'une époque déréglée - "l'Ère du Tout Peut Arriver" - et brasse dans son sillage des thèmes aussi divers que les relations père-fils, les querelles frère-soeur autour d'actes impardonnables, le racisme, la crise des opiacés, les cyber-espions, la science-fiction, l'histoire de l'Auteur qui a créé Quichotte, et la fin du monde. Exubérant, drolatique et terriblement intelligent, Quichotte est une bombe littéraire sur fond d'apocalypse.


  • LE livre le plus attendu de Rushdie : celui qui raconte la fatwa, la vie d'un écrivain basculant soudain dans la peur et dans la clandestinité, dont le paradoxe est d'avoir engendré une célébrité phénoménale.

    Le 14 février 1989, le jour de la Saint Valentin, Salman Rushdie reçut un coup de téléphone d'un journaliste de la BBC : il avait été " condamné à mort " par l'Ayatollah Khomeiny. C'était la première fois qu'il entendait le mot " fatwa ". Son crime ? Avoir écrit Les Versets sataniques, un roman accusé d'être " contre l'Islam, le Prophète et le Coran ".
    Ainsi commence l'extraordinaire histoire d'un écrivain obligé de devenir un clandestin, changeant sans cesse de domicile, sous la protection permanente d'une équipe de protection policière armée. Quand on lui demande de se choisir un pseudonyme à destination de la police, il songe aux écrivains qu'il aime et essaie des combinaisons de leurs noms ; puis l'idée lui vient : Conrad et Tchekov - Joseph Anton.
    Comment un écrivain et sa famille traversent-ils neuf années sous une menace de meurtre perpétuelle ? Comment continuer à écrire ? À vivre des histoires d'amour ? Quels effets le désespoir a-t-il sur sa pensée et son action, comment et pourquoi flanche-t-il et comment apprend-il à se relever et à se battre ? Telle est l'histoire que Salman Rushdie raconte pour la première fois à travers ces remarquables mémoires - l'histoire d'une des plus importantes batailles pour la liberté d'expression de notre époque. Il dit ici les réalités parfois cruelles, parfois comiques d'un quotidien sous surveillance armée, et les liens très forts qu'il tisse avec ses protecteurs ; il dit aussi sa lutte pour gagner le soutien et la compréhension des gouvernements, des chefs des services de renseignements, des éditeurs, des journalistes et de ses collègues écrivains, il dit encore son combat acharné pour retrouver sa liberté.
    C'est un livre d'une franchise et d'une honnêteté exceptionnelles, saisissant, provocant, émouvant, et d'une importance vitale. Car l'histoire de Salman Rushdie n'est que le premier acte d'un drame qui continue de se dérouler chaque jour quelque part dans le monde.

  • Les enfants de minuit Nouv.

    Les enfants de minuit

    Salman Rushdie

    Saleem Sinai, le héros de cet extraordinaire roman picaresque, est né à Bombay le 15 août 1947, à minuit sonnant, au moment où l'Inde accède à l'indépendance. Comme les mille et un enfants nés lors de ce minuit exceptionnel, il est doté de pouvoirs magiques et va se retrouver mystérieusement enchaîné à l'histoire de son pays. "J'ai été un avaleur de vies, dit-il, et pour me connaître, moi seul, il va vous falloir avaler également l'ensemble." Alors se déroule sous nos yeux l'étonnante et incroyable histoire de la famille Sinai : disputes familiales, aventures amoureuses, maladies terribles, guérisons miraculeuses - un tourbillon de désastres et de triomphes...
    Ce récit baroque et burlesque est aussi un pamphlet politique impitoyable. Élu en 2008 meilleur Booker Prize de l'histoire du prestigieux prix anglais, ce roman paru en 1980 a profondément influencé la littérature anglo-saxonne des trente dernières années.

  • Haroun ou la mer des histoires Nouv.

    Ainsi débute cette fable : un jeune garçon nommé Haroun, désolé de constater que son père, conteur de son état, a perdu son inspiration, entreprend un long voyage à travers une contrée merveilleuse. Son ambition est de retrouver la source vive où naissent les histoires. En chemin, il rencontre des créatures fabuleuses et inquiétantes - dont certaines, ennemies de l'imagination, entendent étouffer à jamais le pouvoir des créateurs...
    Dans cette oeuvre vibrante de fantaisie, d'inventivité et d'humour, Rushdie mêle avec art la rigueur du nonsense anglais à la richesse flamboyante du conte oriental. L'auteur l'a écrite pour son fils peu après la fatwa qui réclamait son exécution : c'est aussi un plaidoyer pour la liberté d'imaginer.

  • La honte Nouv.

    La honte

    Salman Rushdie

    Omar Khayyam Shakil a trois mères, trois soeurs qui manifestent en même temps les symptômes de la grossesse. Dans l'étrange retraite qu'elles se sont choisie, elles lui donneront à téter le lait de leurs six seins, elles lui apprendront à ne jamais connaître la honte. Mais Omar Khayyam n'est pas à la hauteur de son destin : d'autres tiennent les premiers rôles dans l'histoire de sa vie. Ce sont d'abord l'immigrant et l'indigène, le militaire et le civil, le pieux et le mécréant : les deux hommes qui prennent tour à tour le pouvoir au Pakistan, Raza Hyder et Iskander Harappa. Puis ce sont leurs épouses et leurs filles : de Rani qui brode des châles magiques à Sufiya Zinobia l'idiote, qu'épousera "sans honte" Omar Khayyam...
    Salman Rushdie compose une saga familiale et nationale, où les coups d'État succèdent aux mariages scandaleux, où l'hypnotisme et le somnambulisme jouent un rôle déterminant, où, comme toujours, les choses du sexe compliquent tout.

  • L'enchanteresse de Florence Nouv.

    Un jeune homme blond dressé sur un char à boeufs entre à la cour du Grand Moghol, au coeur des Indes. S'il recherche l'empereur, c'est pour lui raconter sa vie. Il est le fils de l'Enchanteresse de Florence, une princesse moghole oubliée, maîtresse sulfureuse d'un soldat florentin, à la beauté envoûtante et aux pouvoirs mystérieux. Leurs destins fabuleux embrassent l'Orient conquérant et contemplatif comme l'Occident sensuel de la Renaissance florentine. D'une cour à l'autre, au rythme des complots et des intrigues, se croisent sorcières et fêlons, courtisans, voyageurs et prostituées...
    Moderne Shéhérazade, Salman Rushdie allie à l'histoire du XVIe siècle la magie des contes et prouve de nouveau, dans ce roman foisonnant, qu'il a le don de charmer ses lecteurs.

  • Furie Nouv.

    Furie

    Salman Rushdie

    La furie s'est emparée du professeur Malik Solanka. Fuyant l'Angleterre, sa femme et son fils, il s'établit à Manhattan pour «se déprendre et se refaire». Mais recommencer de zéro est difficile quand vous poursuivent les souvenirs. Délaissant l'histoire des idées qu'il enseignait dans le Vieux Monde, il fabrique d'étranges poupées qui rencontrent un immense succès médiatique. Mais ce sont d'autres poupées, de chair celles-ci, qui subissent bientôt la colère d'un mystérieux assassin. Et des femmes aussi ingénieuses que belles se mettent à graviter autour de Solanka...

    Ce roman s'inscrit avec jubilation dans la lignée de Voltaire et de Swift. Furie est une satire féroce de notre monde actuel et de la civilisation américaine en particulier, l'histoire d'un homme en quête de rédemption.

  • Est, Ouest Nouv.

    Est, Ouest

    Salman Rushdie

    Dans les contes de fées de Rushdie, l'Est rencontre l'Ouest, la légende s'allie au réalisme, la parodie se mêle au merveilleux. Truculents ou émouvants, ses personnages sont toujours imprévisibles.
    Un voleur offre à ses fils un moyen de subsistance en les estropiant. Et eux de protester quand un miracle les délivre de leur infirmité. Un usurier tyrannique trouve une relique ; il voit sa maison devenir un charnier. Et que penser de la belle Miss Rehana, heureuse de ne pas obtenir un visa pour l'Angleterre ?
    Salman Rushdie sait se faire tendre pour évoquer une petite fille nommée Scheherazade ou l'amour de Mecir, portier émigré d'Europe de l'Est, pour Aya, une minuscule Indienne de soixante ans... Il lui fait la cour et elle, dans son décor londonien, se laisse courtiser, telle une ingénue avec anglaises et éventails...

  • Le dernier soupir du maure Nouv.

    La disparition de l'arrière-grand-père Francisco, avalé par un lagon du sud de l'Inde, constitue un premier drame au sein de l'invraisemblable famille Gama-Zogoiby dont est issu le narrateur, dit « Le Maure ». Celui-ci est le fils difforme de la pétulante Aurora qui, sur des sacs de poivre, de cardamome et de cumin, a séduit l'humble Abraham. Très vite, les frasques de cette beauté perverse, peintre de renom, vont entraîner le Maure dans des situations aussi cocasses que périlleuses, depuis les bas-fonds des métropoles indiennes jusqu'aux milieux corrompus de la haute finance.
    Mêlant la comédie et l'épique, la farce et le merveilleux, Salman Rushdie, tel un prestidigitateur, nous offre un de ses meilleurs romans - une oeuvre sensuelle et picaresque, remplie de saveurs et de couleurs, à la gloire de Bombay.

  • La terre sous ses pieds Nouv.

    Du Bombay des années 1950 aux distilleries de tequila du Mexique en passant par le Swinging Chelsea et les bateaux-émetteurs rouillés des stations de radio pirates, voici Vina Apsara, chanteuse pop à la voix irrésistible, traquée par les paparazzis, adorée par des millions de fans. Son succès et sa vie sont intimement liés au destin d'Ormus Cama, le musicien qui l'a découverte puis perdue, prêt à braver la mort pour la retrouver.
    Au-delà d'une étourdissante histoire d'amour inspirée d'Orphée et Eurydice, Salman Rushdie nous offre le tableau fantasmé de notre époque. Le fusil d'Oswald s'enraye et Kennedy échappe à la mort ; le Watergate n'est que l'intrigue improbable d'un thriller à succès. La terre sous ses pieds est un monument érigé au rock'n'roll, une réflexion sur la pop et le culte des stars, "un merveilleux monstre narratif qui se nourrit de culture populaire, d'Histoire malmenée et de la persistance des mythes." (Don DeLillo)

empty