• Sommes-nous condamnés à subir le risque épidémique?? Malgré les alertes, le virus du Covid-19 est parvenu à prendre de court le monde entier, nous surprenant dans un état de grave impréparation et provoquant une crise sanitaire, sociale et économique sans précédent. Comment avons-nous pu être aussi désarmés face à la maladie?? Quelles failles cette pandémie révèle-t-elle dans nos systèmes sanitaires ? Alors que l'on espère la décrue épidémique, quelles leçons tirer et comment mieux préparer l'avenir?? Quelles étapes pour réussir la sortie de la crise?? Quelles réformes pour notre système sanitaire?? À quoi ressemblera la cohabitation avec le virus?? À ces questions, le professeur Houssin répond avec la précision du scientifique, l'expérience des politiques publiques et une vision internationale, pour guider nos efforts et nos pas vers le monde d'après. Didier Houssin est professeur de chirurgie. Directeur général de la Santé et délégué interministériel pour la préparation à une pandémie grippale de 2005 à 2011, il préside depuis janvier 2020 le Comité d'urgence Covid-19 de l'OMS. Il a été nommé auprès de Jean Castex à la mission pour le déconfinement du printemps 2020. Il est membre de l'Académie nationale de médecine et préside la filiale internationale de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris. Il a publié aux éditions Odile Jacob Soignons la science?! (2018) et Face au risque épidémique (2014). 

  • Soignons la science !

    Didier Houssin

    Le diagnostic du professeur Didier Houssin est sans appel : la science est malade... de son succès ! Jamais, souligne-t-il dans ce plaidoyer inquiet, la science n'avait atteint une telle puissance : par ses outils de mesure d'une sophistication inouïe, par la masse de ses données (le big data), par les sommes colossales qui sont mobilisées... Mais, qu'il s'agisse des conflits d'intérêts, des luttes disciplinaires et institutionnelles, de la médiatisation ou de l'obsession des résultats qui peut mener à la fraude, les maux dont souffre le colosse scientifique pourraient bien le conduire à s'effondrer sur lui-même. Pourtant, les remèdes existent ! Ils passent par la priorité donnée à l'éducation scientifique dès le plus jeune âge, par le développement d'une culture qualitative de l'évaluation et par l'émergence d'une communauté scientifique plus coopérative, ouverte, mais aussi résistante aux menaces d'instrumentalisation et à l'antiscience. Professeur de chirurgie, spécialiste de la greffe du foie, Didier Houssin a été directeur général de la Santé de 2005 à 2011. Président de l'Agence, puis du Haut Conseil, de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur de 2011 à 2015, il est membre de l'Académie nationale de médecine et préside la filiale internationale de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris. 

empty