• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Jean Valhardi a été créé par Jean Doisy et Jijé en 1941 dans Le journal de Spirou. Il est considéré comme l'un des premiers grands personnages des Éditions Dupuis, entre Spirou et Tif et Tondu. Ses premières aventures (initialement éditées dans les albums "Valhardi I" et "Valhardi II" en 1943 et 1948) sont publiées ici pour la première fois dans une version intégrale et restaurée. Ces pages sont introduites par un dossier hautement documenté, fruit de deux années de recherches et d'études réalisées par Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault, auteurs de "La véritable histoire de Spirou".

  • Par un froid mois de décembre 1942, un théâtre de marionnettes fondé par André Moons et Jean Doisy, alors rédacteur en chef du Journal Spirou, sillonne la Belgique occupée pour compenser l'interruption de la publication du journal et servir de couverture à un réseau de résistants. Les spectacles pour marionnettes à fils, espiègles et touchantes, mettaient en scène Spirou et son fidèle ami Spip dans des historiettes écrites par Jean Doisy et jouées par André Moons, entre les mains duquel les marionnettes prenaient vie de façon magique. Puis la guerre s'acheva et les saynètes s'endormirent 70 ans durant dans un grenier. Jusqu'à ce que... Des décennies plus tard, les auteurs de "La véritable histoire de Spirou" découvrent ces écrits uniques et, avec la complicité de Al, décident de les ramener à la lumière. Un pari osé, réussi avec grâce, qui nous ouvre les portes d'un voyage unique et émouvant dans le Spirou de ces années-là. Spirou, Spip, Fantasio pour sa première apparition visuelle (un an avant que Jijé ne lui confère sa célèbre silhouette), mais aussi d'autres grands oubliés du journal : les AdS, Georges Cel, le Fureteur ou les Tif et Tondu de Fernand Dineur.

  • Cet ouvrage est introduit par une préface très documentée, réalisée par Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault, auteurs de "La Véritable Histoire de Spirou" et contient les histoires suivantes : "Sur le rail", "Valhardi et les Rubens", "Les diamants artificiels", "Valhardi détective", "Le roc du diable" et "À la poursuite de Max Clair". Voici réunies dans leur intégralité les 199 planches de "Valhardi" qu'Eddy Paape dessina lorsque Jijé lui confia la série pour se consacrer à Emmanuel, la biographie du Christ. Alors débutant, il réussit à fédérer autour de lui les fans du personnage qui, depuis sa création en 1941, l'avaient élevé au rang de vedette du journal. Jean Doisy, le créateur de la série, continue de lui imaginer des aventures pleines de rebondissements, avant de passer le relais au très jeune Yvan Delporte, futur rédacteur en chef du Journal de Spirou, et scénariste pour Peyo, Franquin, Will, etc. Si, pour Eddy Paape, ces pages de Valhardi furent véritablement ses premières planches de bande dessinée, il en fut de même pour Yvan Delporte : "À la poursuite de Max Clair" constitue son tout premier scénario.

  • Chroniques des années de cendres raconte presque au jour le jour les événements qui ont déferlé sur la Nouvelle Calédonie entre les années 1984 et 1986, amenant ce territoire français du Pacifique au bord de la guerre civile. C'est le regard d'une femme sur ce déchaînement de violence : pillages, incendies, attentats, meurtres. C'est le récit de la confrontation entre la volonté d'une population, décidée à conserver sa liberté dans l'appartenance à la France, et la politique du gouvernement socialiste, incarnée par Edgard Pisani, allié objectif des indépendantistes minoritaires. C'est enfin, depuis 1986, la convalescence de cette île multiraciale, qui, par le référendum du 13 septembre 1987, a clairement choisi son avenir : "Rester Français et retrouver la paix dans la fraternité."

  • Alger, le Sud, le soleil et les palmeraies, Compiègne et les brumes du Valois, les garnisons qui se succèdent, la guerre qui, à son gré, rassemble ou sépare les tendresses, ainsi la famille Rebillat poursuit-elle son destin chaotique. Le père et le fils trouvent dans leur existence de soldats une raison de vivre, d'être heureux ; Hélène et sa fille Laurence cherchent la leur à travers des expériences, des amitiés, et croient la trouver dans l'art, l'une en écrivant, l'autre en devenant sculpteur. Mais Hélène, poursuivie par un sentiment d'échec, achèvera dans le drame une vie douloureuse, sans cesse contrariée. Laurence, plus sage, atteindra-t-elle un jour à cet équilibre qui est, peut-être, le bonheur ? Le lecteur retrouvera avec plaisir dans ce nouveau livre de Jacqueline Pelletier Doisy le charme romanesque et la sensibilité profonde qui avaient valu leur succès à l'Étang de la Breure et au Domaine de Hautefragne.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty