• Une nouvelle collection pour repenser notre relation au monde sauvage dirigée par Stéphane Durand, co-auteur et conseiller scientifique des aventures cinématographiques de Jacques Perrin. Nous sommes les enfants de l'univers mais nous l'avons oublié. Au nom de la liberté et de la raison, nous avons coupé tous les ponts qui nous liaient au monde. L'homme moderne est devenu une énigme de la nature. Pourtant, une nouvelle révolution copernicienne est en cours au coeur de notre civilisation occidentale. Partout, au cinéma, en littérature, en philosophie, émerge un nouveau regard sur nos « compagnons de planète ». En allant à la rencontre des animaux et des plantes sur leurs territoires, ces auteurs-naturalistes (scientifiques, philosophes) partent en « mission diplomatique » à la frontière du monde sauvage. Pour en finir avec la peur de la nature typiquement française et partir sur de nouvelles bases, il s'agit d'abord d'en identifier le plus précisément possible les sources historiques. C'est la tâche confiée à l'historienne de l'environnement Valérie Chansigaud. Pour lutter contre l'amnésie écologique, il faut savoir ce que fût la nature avant que ses relations avec l'homme occidental n'évoluent et ne se dégradent.

  • Il ne se passe pas un jour sans que l'on soit informé d'une pollution, de l'apparition d'une maladie ou d'un nouveau risque sanitaire : ces événements sont traités comme des sujets d'actualité, isolés et sans passé, alors qu'ils forment un ensemble significatif. Nous n'en sommes pas seulement les témoins, mais également les acteurs et les victimes.
    Adaptation, frontières, inégalités, gestion, indicateur, indifférence, réitération et désordre, sont autant de mots-clés qui décrivent la crise environnementale actuelle suivant des angles différents. Ils organisent les chapitres de ce livre qui propose une histoire originale de nos multiples liens à l'environnement : ce qui met à l'épreuve la faune et la flore sauvages affecte aussi nos animaux et nos plantes domestiques ainsi que nous-mêmes.
    /> En se fondant sur des exemples très récents, ce livre nous fait découvrir qu'il a fallu attendre que des oiseaux deviennent incapables de se reproduire pour que l'on commence à s'inquiéter véritablement de l'impact des pesticides, que les arbres sont victimes d'épidémies tous les dix ans, que le nombre de pathogènes et de nuisibles croît de façon exponentielle, que l'augmentation de la consommation de viande menace l'alimentation des générations à venir, que de nouvelles maladies ravagent chauves-souris et batraciens, que le développement vertigineux du commerce et des voyages rend vulnérable l'ensemble du monde vivant, etc.
    Retracer l'histoire des liens entre santé et environnement permet de démontrer que l'homme n'est pas un élément extérieur à la nature et que bon nombre de maladies environnementales résultent en définitive de ses choix et de ses activités. L'histoire des maladies touchant la nature sauvage, de plus en plus nombreuses, est le signe d'un dysfonctionnement social profond dont l'homme est souvent la première victime.
    La Nature à l'épreuve de l'homme rend visible une histoire invisible et nous invite à nous interroger sur notre responsabilité.

empty