• D'où vient la franc-maçonnerie ? Pourquoi et comment devient-on franc-maçon ? La franc-maçonnerie est-elle à l'origine de la Révolution française ? Y a-t-il des femmes dans la franc-maçonnerie ? Quels « secrets » les maçons s'engagent-ils à protéger par serment ? Quelles sont les relations de la franc-maçonnerie avec l'Église ? La franc-maçonnerie a-t-elle un avenir ?

    Depuis leur apparition au début du XVIIIe siècle en Angleterre, les francs-maçons, et leur part d'ombre bien préservée, n'ont cessé de susciter passions,mystères et préjugés.

    Institution publique, intimement mêlée à l'histoire intellectuelle, politique, sociale et religieuse de l'Europe, mais aussi monde peuplé de mythes et de légendes, la franc-maçonnerie s'expose régulièrement aux critiques et moqueries de ses ennemis.

    De ses lointaines origines médiévales aux clubs services - organisations philanthropiques - les plus récents, Roger Dachez, familier des loges maçonniques, offre une vision de l'intérieur d'un monde souvent méconnu, parfois déroutant quand il est envisagé de l'extérieur.

    Voici 100 questions riches et passionnantes qui lèvent le voile, sans jugements ni complaisance, sur plus de trois siècles d'histoire, de pratiques, et autant de secrets.

  • " La plus grande révolution de l'histoire est celle qui a permis à la raison de considérer l'humanité tout entière comme sujet de droit, et de reconnaître le titre d'homme à tous les humains, égaux en droits et en devoirs, et solidaires du sort de l'humanité. " Léon Bourgeois, franc-maçon, co-fondateur de la SDN et prix Nobel de la paix.
    Lorsque l'on évoque la franc-maçonnerie, c'est le plus souvent la main noire du complot qui vient à l'esprit de certains. Mais si la plupart des francs-maçons cherchent tout simplement à mieux se connaître ou se construire, d'autres - célèbres, méconnus ou tout simplement tombés dans les oubliettes de l'histoire - ont posé des actes fondateurs qui façonnent aujourd'hui encore la République. Cet ouvrage inventorie les réformes qui portent la marque de la franc-maçonnerie, parmi lesquelles la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, l'instruction laïque publique et obligatoire, le Code du travail, le divorce, ou encore, plus récemment, de grandes évolutions bioéthiques et sociales.

  • Le premier tome de ce recueil rassemble toutes les études supplémentaires de René Guénon sur la franc-maçonnerie et le compagnonnage. Les articles et comptes rendus ont été rédigés entre 1927 et 1935 et publiés dans les revues Voile d'Isis et Études traditionnelles.
    Abordant des thèmes aussi variés que les pèlerinages, les cathédrales de Cologne et Strasbourg ou encore les liens entre compagnonnage et bohémiens, René Guénon instruit le lecteur et l'initie à ces institutions fascinantes. Ses nombreux comptes rendus de livres et d'articles composent une revue exhaustive de la littérature sur ces sujets.
    Les écrits sont regroupés par le genre des sujets traités et le classement est fait dans l'ordre chronologique, ce qui explique que l'ouvrage mêle dans son titre franc-maçonnerie et compagnonnage.

  • Ce second tome rassemble les articles de René Guénon sur la franc-maçonnerie et le compagnonnage rédigés entre 1927 et 1935, également publiés dans les revues Voile d'Isis et Études traditionnelles. Il traite notamment des thèmes de l'initiation féminine, des signes corporatifs ou encore des métiers de maçon et charpentier.
    On retrouve dans ce livre de nombreux autres comptes rendus de livres et d'articles, ainsi qu'une série de documents et d'articles signé ou non signés, mais attribués à René Guénon et parus dans diverses publications.

  • Le symbolisme de la croix

    René Guénon

    • Dervy
    • 1 Juillet 2021

    Le Symbolisme de la croix compose une trilogie avec Les États multiples de l'être et L'Homme et son devenir selon le Vêdantâ. Chaque livre aborde sous un angle différent le rapport de l'être humain individuel à l'être total, dont il n'est qu'une manifestation transitoire. Le symbolisme géométrique est omniprésent dans Le Symbolisme de la croix, qui n'est en rien une apologie chrétienne. Il a même été reproché à René Guénon le fait que son symbolisme n'avait rien de chrétien. La métaphysique guénonienne va au-delà de la mystique chrétienne, on peut parler de déification. Il se rattache à la tradition primordiale par la rigueur mathématique, la pureté géométrique. Ce livre pourrait être ainsi défini comme de « la métaphysique pour scientifiques ». La croix, symbole commun aux traditions de tous les temps et de tous les pays, présente des significations multiples mais qui sont toutes dérivées d'un même sens supérieur et métaphysique. Elle est la figure de l'Homme Universel et représente la réalisation totale de l'être, dans toutes les possibilités qu'il porte en soimême et qui, hiérarchisées conformément à leur nature, constituent l'indéfinie multiplicité de ses états. Ce livre montre l'unité essentielle qui se dissimule sous l'apparente diversité des formes traditionnelles.

  • Depuis ses origines, au début du XVIIIe siècle, la franc-maçonnerie fascine ou intrigue. Réputée discrète, cette société initiatique, présente sur tous les continents, est devenue à la fois un objet de fantasmes et de mystères. À l'heure où refleurissent les théories du complot, le livre de Laurent Kupferman est une oeuvre salutaire. Loin des approximations historiques ou des approches idéologiques, cet ouvrage de vulgarisation intelligente superbement illustré permet enfi n de découvrir le vrai visage de la franc-maçonnerie une fraternité de réflexion et d'échange, centrée sur l'humain, engagée auprès de son prochain , et d'en comprendre les rituels, les symboles, les valeurs ainsi que son histoire.

  • Quels sont les grands combats émancipateurs de la maçonnerie aujourd'hui ? Pourquoi est-il si important, face aux religions de l'identité et aux intégrismes, de défendre et d'illustrer le principe de laïcité ? Les maçons sont-ils d'ailleurs encore une force agissante, relayée dans la société, dans l'État, dans les médias, comme sous
    la IIIe République ? Et surtout : sont-ils toujours à la hauteur de la tâche morale qui leur incombe ?
    Jean-Philippe Hubsch a été à la tête de la principale obédience française - le GODF - pendant deux ans. Il lève le silence sur toutes ces questions, et tant d'autres, que se posent initiés comme profanes au travers d'un dialogue intense et exhaustif avec le journaliste et essayiste Alexis Lacroix.
    Leur conversation dessine aussi en creux un portrait des enjeux les plus brûlants de notre époque. À la lumière de son expérience, Jean-Philippe Hubsch propose des voies
    pour réparer une société française en voie d'archipélisation, redonner à celles et ceux qui ne croient plus à la politique une confiance dans les affaires publiques et retrouver le fil d'un progrès partagé.
    Une certitude : face à l'insignifiance et au nihilisme omniprésents, le pari sur l'humanisme est un combat difficile, mais indispensable.

  • Que fait-on en loge aujourd'hui ? Que faisait-on aux siècles précédents ? À quoi les francs-maçons passent-ils leur temps ? Pourquoi « planche-t-on » dans les loges françaises et pas dans les loges anglaises ou américaines ? Quelle est la part consacrée au rituel, aux cérémonies, aux agapes ? Pourquoi les loges françaises parlent-elles de « solidarité » plutôt que de « charité » ? Ces questions, fréquemment posées, se heurtent souvent au silence, que ce soit par souci de discrétion ou par peur d'incompréhension. Il ne s'agit pas d'y répondre de façon péremptoire, tant les situations et les approches varient, mais de suggérer quelques pistes. Cet ouvrage s'adresse à la fois aux maçons et à tous ceux qui sont désireux d'entrevoir un monde nouveau pour eux. L'histoire d'en haut - celle des obédiences - a beau être essentielle pour comprendre les différences et les évolutions, c'est l'histoire d'en bas - celle des loges - qui charpente cet ouvrage. Les archives de milliers de loges sont disponibles et, dans leur grande majorité, inexplorées. Outre quelques loges anglaises et américaines, une quarantaine de loges françaises sont convoquées ici, en raison de leur longévité ou de leur forte identité, pour qu'elles puissent témoigner de leurs activités à l'intérieur du temple et souvent aussi de leur engagement dans la société. Depuis la fin du XIXe siècle - mais davantage encore au xxe siècle et de nos jours -, les loges ont relevé un défi permanent, celui de garder leur identité et leur liberté à l'intérieur d'un cadre commun, déterminé non seulement par des questions de forme, par le mode d'organisation et de fonctionnement, mais par des questions de fond : la tolérance, la laïcité, la mixité. Aucune loge ne ressemble à une autre. Chacune est unique. Et lorsque les loges doivent interrompre leurs activités, l'absence nous fait entrevoir le caractère précieux et fondamentalement humain de tous ces travaux. Il est temps de se poser la question de fond : Que faire... en loge ?

  • Cet ouvrage fait référence dans l'univers de la Franc-maçonnerie et a été lu par des centaines de milliers de Francs-maçons depuis plus d'un siècle.
    La Franc-maçonnerie rendue intelligible à ses adeptes ne prétend rien inculquer : ce n'est pas un livre de classe dans lequel l'élève apprend sa leçon en vue de pouvoir la réciter correctement.
    L'Initiation enseigne à penser, donc à faire l'effort personnel qui conduit à l'élaboration de la Vérité. Celle-ci n'est jamais révélée à l'Initié, dont la mission consiste à découvrir par lui-même les secrets qui l'intéressent.
    Un guide parfait pour l'Apprenti qui souhaite être initié à la Franc-maçonnerie à travers sa philosophie, sa méthode, ses rites et ses symboles.


  • Qui sont vraiment les francs-maçons ? Washington est-elle une ville initiatique ? Le symbole perdu et retrouvé révèle-t-il un secret ésotérique ? Les thrillers ésotériques de Dan Brown sont-ils sous influence maçonnique ? Dan Brown a-t-il résolu l'une des plus grandes énigmes de l'histoire de l'humanité ?

    Vous aussi, vous vous êtes sans doute posé ces questions en lisant Dan Brown et son Symbole perdu...
    Pour y répondre et prolonger le plaisir de lecture, Eric Giacometti et Jacques Ravenne, les deux maîtres du thriller maçonnique, ont mené l'enquête. Le résultat : des révélations étonnantes et un voyage passionnant dans les arcanes de ce nouveau best-seller signé par le pape du thriller ésotérique. Une plongée au coeur de la franc-maçonnerie, un retour sur ses origines mythiques, ses codes secrets et sa part d'ombre, pour mieux appréhender le vrai Symbole perdu...

  • Quelle est la signification symbolique de l'abeille, du bouc, de la croix, de la lettre O ou du chiffre 1 ?
    Nous vivons dans un monde rempli de symboles. En art et en littérature, mais aussi en politique, dans les techniques ou dans la publicité, les références symboliques sont nombreuses. Ce petit livre met l'accent sur 200 symboles, classés par ordre alphabétique, qui ont un sens pour nous. Issus de différentes cultures (mythologie, Egypte ancienne, mais aussi tradition chrétienne et païenne, Ancien régime ou France impériale), leur signification est ancrée dans notre inconscient. Fabrizio Vecoli décrypte ces symboles et explique leur origine et leur signification, qui évolue selon les époques. Chacun des symboles est illustré par un dessin au trait.

  • La franc-maçonnerie en 200 notions illustrées ! Que diriez-vous de découvrir dans un seul et même livre comment la franc-maçonnerie moderne s'est constituée au siècle des Lumières, que ce sont des rites organisés en " degrés " qui permettent à un franc-maçon de progresser, ou encore que les symboles utilisés par la franc-maçonnerie sont empruntés aux métiers des bâtisseurs de cathédrales ? C'est ce que vous proposent les Nuls en 200 notions illustrées avec ce tour d'horizon de l'histoire de la franc-maçonnerie à travers les âges. Vous saurez tout sur des thèmes aussi variés que les loges, les enseignements secrets, les obédiences, les symboles... Le tout en un seul livre !

  • En 1926, alors que l'alchimie avait depuis longtemps été reléguée au rang des vieilleries préscientifiques, il suffit d'un seul ouvrage pour la faire renaître comme le phénix de ses cendres : Le Mystère des cathédrales, signé d'un certain Fulcanelli. Dans ce texte unique en son genre, l'auteur se livre à une analyse serrée de la mystérieuse symbolique, tout à fait indépendante des motifs chrétiens, qui orne les grandes cathédrales de France, en particulier Notre-Dame de Paris. Il montre, d'une manière extraordinairement convaincante, comment ce langage pictural inscrit dans la pierre constitue en réalité une initiation complète aux opérations alchimiques les plus poussées. Ce livre est l'un des très grands classiques de l'ésotérisme contemporain, mais aussi un puissant témoignage de la richesse et de la complexité de notre patrimoine culturel, du Moyen Âge jusqu'au temps présent. Fulcanelli, d'une manière ou d'une autre, est toujours vivant et son enseignement nous interpelle, que l'on adhère ou non à l'alchimie.

  • Archétype de la beauté d'origine divine et de son mystère, la reine des fleurs n'a cessé d'inspirer, depuis l'Antiquité, poètes, peintres et écrivains, mais aussi pères de l'Église, mystiques et initiés. Cette multiplicité d'approches a conféré à la rose de nombreuses significations.
    Porté par une vaste érudition qui lui permet de voyager au travers des différentes sources, poétiques, patristiques, philosophiques et ésotériques qui ont évoqué cette fleur au fil du temps dans le monde occidental, l'auteur offre dans cet ouvrage de nombreuses voies de compréhension de ce symbole.

  • Cet ouvrage, à vocation lui-même initiatique, permet au lecteur de se familiariser avec le monde des grandes traditions ésotériques à travers les principaux adeptes de la philosophie occulte, depuis l'origine jusqu'à nos jours. Les figures choisies appartiennent à toutes les " confessions ", chapelles et confréries, témoignant ainsi de la diversité et du foisonnement d'une pensée restée fascinante à toutes les époques. À compter de l'an mille, les dépositaires d'une tradition cachée se succèdent au sein de sociétés plus ou moins clandestines, ou connaissent des parcours individuels hors du commun, en fondant de nouvelles écoles de pensée qui ambitionnent de mener les hommes à la sagesse en les inclinant - en dehors de toute religion - à rechercher l'étincelle divine dans leur vie intérieure. Jean-Jacques Bedu présente ici l'ensemble des doctrines de ces grands transmetteurs d'une parole perdue : Alchimistes, Hermétistes, Brahmanes, Chamanes, Soufis, Kabbalistes, Magiciens blancs et noirs, Prophètes, Illuminés,Thaumaturges et Théurges, Spirites, Médiums, Francs-Maçons, Rose-Croix, Gnostiques, Martinistes ou Théosophes... Ce volume, d'une ampleur sans équivalent sur un tel sujet, nous éclaire sur le parcours souvent méconnu de ces femmes et de ces hommes qui ont révélé à leurs contemporains une vérité occulte en les confrontant aux mystères de l'âme humaine. De Gerbert, l'énigmatique pape français de l'an mille, à Steve Jobs en quête de son maître en Inde, il raconte les existences exceptionnelles de personnages qui ont perpétué, chacun à sa manière et selon ses propres convictions, les secrets des grandes traditions.

  • Simple lobby pour s'assurer une réussite sociale, danger pour les âmes, secret de polichinelle ou initiation d'une élite aux secrets de l'humanité : les francs-maçons ont toujours suscité la controverse. L'Église catholique n'a jamais caché son hostilité. Beaucoup de croyants ne savent pas réellement pourquoi, et entendent quantité de discours contradictoires à ce sujet.Serge Abad-Gallardo a passé plus de vingt ans au sein des loges du Droit humain, Ordre maçonnique mixte et international, où il a occupé diverses fonctions d'officier, notamment celle de Vénérable maître et fait partie des Hauts Grades. Revenu à la foi chrétienne en 2012, il renonce définitivement à la fréquentation des loges à ses risques et périls. Il témoigne alors de sa foi et révèle au grand jour les véritables pratiques d'une organisation qui cultive méthodiquement le secret. Pour comprendre ce que la franc-maçonnerie recouvre exactement, il expose à partir de documents authentiques les pratiques ésotériques, alchimiques et magiques mais aussi politiques dont il a été témoin, et complète ses explications à la lumière de la Bible et des enseignements de l'Église. En fermant ce livre, chacun pourra comprendre pourquoi nombreux sont ceux qui sont séduits, et surtout nul ne pourra plus prétendre ignorer les méthodes et les intentions véritables de la franc-maçonnerie.
    Serge Abad-Gallardo, ancien haut fonctionnaire territorial, signe ici son sixième ouvrage. Il a passé plus de vingt ans au sein des loges du Droit Humain, Ordre maçonnique mixte et international. Revenu à la foi chrétienne en 2012, il livre son témoignage en parcourant la France et en donnant des conférences qui connaissent un véritable succès.

  • Société de pensée, ordre initiatique, association philosophique, communauté fraternelle ou simple réseau politique, la franc-maçonnerie demeure, pour beaucoup, environnée d'ombres, de secrets et de fantasmes.
    Née au début du XVIIIe siècle, d'une fondation britannique dont elle s'est affranchie très vite, la maçonnerie a su développer, en France, une identité originale et multiple. « Religion avortée » selon la formule du mathématicien Lagrange, attachée à des rites et des symboles plongeant dans un ésotérisme parfois déroutant, elle a aussi, et dans un même mouvement, fait place à l'esprit des Lumières en pratiquant les vertus du discours et de la raison critique.
    C'est pourquoi certains ont voulu y voir l'une des sources intellectuelles de la Révolution française. Au XIXe siècle, elle s'est résolument impliquée dans la vie sociale du pays, ce qui l'a conduite à exprimer des conceptions civiques et parfois politiques pour devenir, entre 1870 et 1940, une véritable « Église de la République ».
    Au détour de la Seconde Guerre mondiale, après la terrible persécution subie sous l'Occupation, la franc-maçonnerie française, perdant peu à peu de son influence sur les lieux de pouvoir, s'est enfin définie jusqu'à nos jours comme une puissance morale, défendant la laïcité, la tolérance, la dignité humaine, la liberté de l'esprit.
    Première étude d'ensemble publiée sur ce sujet depuis une quarantaine d'années, ce livre va à la rencontre de ses pionniers, de ses héros comme de ses adeptes obscurs, en découvrant ses hauts faits comme ses petites misères, ses fulgurances comme ses moments les plus faibles, ses rêves inachevés comme ses accomplissements. C'est en effet de cette mosaïque inimaginable qu'est composée son histoire presque trois fois séculaire.

  • Bienvenue en franc-maçonnerie !
    La franc-maçonnerie véhicule de nombreux clichés, présupposés et idées reçues. Mais fermez vos oreilles aux rumeurs, cet ouvrage vous propose de découvrir de l'intérieur l'une des plus anciennes sociétés secrètes du monde occidental : la franc-maçonnerie. Clair, précis, ludique, il permet de mieux comprendre les mécanismes et le caractère sacré de l'expérience initiatique tout en dépoussiérant certaines légendes attachées aux francs-maçons. Qu'est-ce que la franc-maçonnerie, quelle est son histoire, quelle philosophie sous-tend son action, que signifient les symboles maçonniques, ou bien qu'est-ce que l'initiation, autant de questions, et bien d'autres, qui trouveront ici leurs réponses, dans un ouvrage didactique dépourvu de jargon !

  • Pour tester l'hypothèse d'une chaîne de transmission unissant les grands initiés cités lors des voyages du compagnon franc-maçon, l'auteur enquête sur le lien existant entre pythagorisme et Kabbale et met en évidence une chaîne peu connue de transmission de la tradition initiatique.
    S'appuyant sur la tétraktys et l'étoile à cinq branches d'un côté, le tétragramme et l'arbre des sefirot de l'autre, il relève les analogies existant entre ces différentes approches ésotériques et montre comment les Kabbalistes chrétiens de la Renaissance que sont Pic de la Mirandole, Johannes Reuchlin et Guillaume Postel les ont approfondies et transmises.
    Le symbolisme maçonnique s'est enrichi de ce double héritage, tout particulièrement au grade de Compagnon.

  • Voici un " livre ressources " sur l'univers initiatique de la franc-maçonnerie, appelé à faire autorité.
    L'art royal (expression courante pour désigner la pratique maçonnique) intrigue toujours, répondant au goût d'un vaste public pour les secrets et supposés complots. Face à tant de fascination irrationnelle, parfois de méfiance, peut-on prétendre à une certaine objectivité historique ? La Franc-maçonnerie tente de répondre à cette interrogation, en offrant une source vive d'information et de références. L'ouvrage s'adresse aux profanes comme aux initiés, aux historiens comme aux curieux venus de tous les horizons de la pensée, à tous ceux qui veulent comprendre, au-delà des peurs et des fantasmes habituels. Il propose des pistes de réflexion, des débats d'idées, des dossiers, des documents historiques sur un sujet qui n'a cessé, depuis plusieurs siècles, de susciter des commentaires passionnés. Ces 1 200 pages présentent non seulement un historique de la démarche initiatique, de ses origines hypothétiques à aujourd'hui, mais aussi des diverses obédiences et des rites pratiqués, des symboles utilisés, de l'évolution des tempéraments, des ambitions et des pratiques. Cette entreprise monumentale s'appuie sur le concours d'auteurs émérites, pour la plupart initiés, appartenant à des obédiences et des rites d'origines diverses. Cherchant à éviter les partis pris et l'esprit de caste, tout en laissant libre chaque auteur d'exprimer ses interprétations et ses spécificités, le livre donne à entendre les résonances profondes d'une certaine pensée maçonnique plutôt que de se crisper sur des positions politiciennes tranchées ou sur des idéologies réductrices. Une volonté d'éclectisme " éclairé et ordonnée ". Cet ouvrage comprend sept chapitres (en symbolique maçonnique, le nombre sept est celui des sept officiers qui rendent la Loge " juste et parfaite " et représente aussi l'âge du maître), qui rendent compte de cette formidable épopée spirituelle à travers plusieurs siècles. Les Annexes offrent au lecteur quelques textes fondateurs, un dictionnaire des frères et soeurs " célèbres ", un lexique des outils symboliques et d'autres termes spécifiques, sans omettre une bibliographie générale la plus explicite possible.

  • En vivant le rituel d'élévation au « sublime grade de Maître », l'initié change de plan. Il entre dans la dimension mythique de la vie et s'intègre au corps de maîtrise, qui est un corps de fonctions, manifesté dans le temple par les offices.
    Connaître la nature de cet être vénérable et décrypter les éléments fondamentaux qui caractérisent le chemin des Grands Mystères, tels le mythe de création, la mort et la résurrection, ou la symbolique trop souvent négligée de la Veuve, est le but de cet ouvrage. L'éclairage apporté permet de comprendre la dimension spirituelle de ce grade, et de répondre à la question : De quoi le Maître maçon est-il maître ?



     

  • À quoi servent les symboles, les mythes et les rites ? Quels sont les comportements que développe cette méthode : mieux écouter, changer son regard, apprendre à patienter, oser entreprendre ? Chaque thématique abordée renvoie aux réponses des auteurs que Jacques Carletto, journaliste, a rencontrés et souvent interviewés en vidéo. L'ouvrage constitue ainsi un ouvrage de référence pour commencer une recherche dans ces domaines méthodologiques. Le livre est illustré de dessins humoristiques constituant un « contrepoint », qui donne un léger recul face au sérieux du travail.

  • Passionné autant par la médecine qLe troisième degré, grade de maître, réalise une coupure définitive entre la maçonnerie de métier des deux premiers degrés et la maçonnerie des futurs hauts grades dont la maîtrise constitue la racine. Le maçon change au troisième degré, avant de changer de plan. Il passe de l'équerre au compas. Il commence à s'élever au-dessus des contingences terrestres et matérielles pour pénétrer dans les sphères plus hautes de la connaissance spirituelle, dans un double espoir, celui de retrouver la parole perdue et celui de l'instauration du Saint Empire. Il faut donc bien se rendre compte qu'il s'agit avant tout d'un travail sur soi, en soi, qui n'est pas une simple transmission mais une vraie création enrichie, une conversion à un monde intérieur aboutissant à réorienter son regard. C'est un art augmenté d'une pratique vertueuse et spirituelle pour une ascension progressive et permanente. Un maçon ne doit jamais être indulgent avec lui-même et ne peut pas se contenter de l'ordinaire. Le Rite Écossais Ancien et Accepté (R.E.A.A.) offre une richesse quasi inépuisable d'inspiration et de réflexions car il a été construit selon une lente et réfléchie maturation en trente-trois degrés. La promesse de l'Écossisme est de combattre avec foi les forces d'entropie négatives qui créent la disharmonie comme la disparition du savoir et du bien-faire. Ce livre tente de clarifier certains points, au troisième degré pour le R.E.A.A., et donne une esquisse de philosophie générale afin d'en faire profiter les maçons qui veulent donner de leur temps pour se perfectionner. Un maître doit toujours se perfectionner, chercher, comprendre et s'améliorer, et faire que son travail ne s'arrête jamais car rien n'est acquis et tout se perfectionne.ue par l'histoire, l'auteur les pratique depuis plus de trente ans. Durant ces lustres, un constat surprenant lui est apparu : celui de la désacralisation progressive de l'homme dans la médecine, et ce avec la complicité de l'Église. D'abord l'esprit, puis l'âme, enfin le corps. Pour l'appréhender, il a retracé une fresque historique. Il donne l'exemple des prêtres égyptiens et des druides lorsque la médecine était entre des mains sacrées. Le processus se met en place tout au long du Moyen-Âge pour arriver au résultat consternant de la théorie mécaniste au xixe siècle. Est-il trop tard ? Pourra-t-on encore dans les années à venir parler de maladies psychosomatiques dans le vrai sens étymologique, sans pour tomber autant dans le péjoratif ? Pouvons-nous renverser la vapeur ? Ce serait remettre, retrouver le sacré de l'homme, dans l'homme, le divin en chacun de nous et dans l'autre. Concilier médecine, technicité et métaphysique. Tel est l'un des défis majeurs lancé en ce début du troisième millénaire.

  • « La franc-maçonnerie, institution essentiellement philanthropique, philosophique et progressive, a pour objet la recherche de la vérité, l'étude de la morale et la pratique de la solidarité ; elle travaille à l'amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l'Humanité. Elle a pour principes la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la liberté absolue de conscience [...] Elle se refuse à toute affirmation dogmatique. Elle attache une importance fondamentale à la Laïcité. Elle a pour devise : Liberté, Égalité, Fraternité » : Par ces mots débute l'actuelle constitution du Grand Orient de France, obédience maçonnique fondée en 1773 par le duc de Montmorency-Luxembourg et comptant en 2018 plus de cinquante mille initiés. Il semble aisé, en confrontant cet idéal de liberté, d'égalité et de fraternité au pouvoir héréditaire dont jouit la monarchie, et à la notion de gouvernement de droit divin qui sous-tend sa tyrannie, de conclure que ces deux ordres sont profondément opposés et antagonistes. Pourtant, est-ce si simple ? Rien n'est moins sûr.

empty