Coédition NENA/Éditions Clé

  • Ouvrage des éditions Clé en coédition avec NENA
    Écrite dans une langue extrêmement concrète, la dernière aimée dénonce un certain nombre de vices et pratiques qui ont encore cours chez les tenants d'une certaine tradition dont ils se servent quand elle les arrange. Baba en usera pour détourner la femme que son fils rêvait d'épouser. Un autre problème tout aussi brûlant que pose la pièce tourne autour des relations entre les parents semi-lettrés ou tout simplement illettrés et leurs enfants qui ont fait des études supérieures.

  • Ouvrage des éditions Clé en coédition avec NENA
    Après le succès de sa première pièce, « Trois prétendants... un mari », Guillaume Oyono Mbia présenta cette nouvelle comédie en un acte à un concours organisé par la radio-diffusion britannique. Et « Jusqu'à nouvel avis » fut choisi, parmi les 340 contributions venant de 17 pays, comme la meilleure. Nous la présentons aujourd'hui dans sa traduction française et adaptée pour la scène, au public de langue française. Un jeune couple africain mais européanisé rentre au pays natal. Leur retour suscite beaucoup d'espoirs parmi les leurs. N'ont-ils pas contribué à payer lés études ? Le moment n'est-il pas venu d'en récolter des fruits ? Espoirs vains car « Jusqu'à nouvel avis » le couple ne viendra même pas rendre visite aux leurs. Deux conceptions de vie s'affrontent et un gouffre les sépare.
    Fils d'un cultivateur, Guillaume Oyônô Mbia est né à Mvoutessi près de Sangmélina au Cameroun en 1939. Après ses études secondaires il enseigna au Collège Évangélique de Libamtfa. Une bourse lui permit de continuer ses études en Angleterre, et il est maintenant Assistant à la Faculté des Lettres de l'Université Fédérale du Cameroun, à Yaoundé.

  • Ouvrage des éditions Clé en coédition avec NENA
    Il s'agit de ces femmes activement recherchées par certains hommes parce que leur intimité porte bonheur. Elles apportent le succès à leur partenaire, lui confèrent une aura bénéfique aux affaires et pourvoyeuse de réussites financières notamment. Mais le compagnon ne se sent pas tenu de la considérer comme une associée ou de la récompenser pour cet apport pourtant reconnu. Parfois pour mieux la dominer, il empêche à dessein l'épanouissement de sa compagne dans les domaines constitutifs de la féminité africaine. Et le jour où le compagnon a accumulé assez pour se passer de ce concours immanent, il s'en va, la laissant riche de questions sans réponses.
    Séverin Cécile ABEGA est né en 1955 à Saa au Cameroun. Universitaire, Chercheur et Critique littéraire, il est auteur de nombreuses publications.

  • Ouvrage des éditions Clé en coédition avec NENA
    Avec le Caméléon, Patrice NDEDI PENDA nous introduit en plein dans l'univers politique de l'Afrique contemporaine dont il fustige certains travers qui ravalent ceux qui les cultivent au plus bas de l'échelle humaine. En éclairant ainsi d'un jour cru un domaine resté jusqu'ici tabou, l'auteur ouvre une ère nouvelle qui connaîtra une littérature politique qui nous faisait défaut.

  • Ouvrage des éditions Clé en coédition avec NENA
    Mme Nganso ne peut vivre dans le mépris, elle n'accepte pas non plus que ses enfants subissent ce mépris. Elle refuse d'être, par son silence et sa passivité, la carapace qui couvre aux yeux du monde les violences et les humiliations dont elle est victime. Carapace qui, elle même, protège son propre bourreau et fait d'elle la complice de ce dernier. La Carapace dénonce l'inconsistance, l'égoïsme de M. Nganso, bardé de titres universitaires, directeur de banque. Ces titres cachent une délinquance de l'adulte, une irresponsabilité, un manque de conscience, un mépris de la femme et de la famille, qui, parmi les causes majeures de la régression de notre société, expliquent la pauvreté de plusieurs générations d'enfants Africains démobilisés, traînant dans la rue, vers l'alcool et la drogue.
    DATISABZE est l'auteur de « les Écarlates », recueil de poèmes paru aux éditions SOPECAM, Yaoundé, '1992. Outre « Les Caillots de vie » (poèmes), « La valise » (théâtre) et « Simo le prisonnier » (roman) sont attendus. Traductrice à l'Assemblée Nationale du Cameroun, DATI SABZE est détentrice du Certificate of Proficiency in Translation de l'Université de Georgetown, . Washington D.C. et du Certificate of Expertise on European Intégration, School of International Service, American University, 'Washington D.C. Mère de quatre enfants, DATI est connue comme auteur de variétés musicales, comédienne de théâtre et de cinéma : « Afrique je te plumerai », film de J.M. TENO; « Fragments de vie », triptyque de François WOUKOACHE. DATI SABZE est Chevalier du Mérite Camerounais.

  • Ouvrage des éditions Clé en coédition avec NENA
    Le soleil dominait le village. Dans la case sans fenêtre de Djavéa, venait de naître Blovéa. Le bébé était chétif; peut-être ne vivrait-il qu'un jour. Mais s'il arrivait à connaître plusieurs années, il serait endurant, car, comme on dit chez nous, il a « cheminé avec Midi, avec la plus vive lumière du soleil ». Des semaines passèrent. La mort s'éloignait du bébé qui grossissait de jour en jour. Il devint un bel enfant. Blovéa commença à se déplacer maladroitement, péniblement. Un mois après, il put bien marcher. Il fallait maintenant le surveiller de très près, car si sa mère ne faisait pas tant soit peu attention à lui, il tentait de s'en aller; souvent, il était attiré par le feu; parfois, il se dirigeait vers le marigot de la savane voisine.

  • Ouvrage des éditions Clé en coédition avec NENA
    En cette fin du vingtième siècle, l'Afrique apparaît comme un continent de tous les dangers : misères, cataclysmes, tragédies, etc. Bien sûr qu'il y a des catastrophes naturelles (maladies endémiques, désastres climatiques, éruptions volcaniques et autres séismes). Mais il y a aussi et surtout des drames créés par la bêtise humaine. L'auteur de cette pièce plonge dans les traditions séculaires de l'Afrique profonde pour montrer comment d'autres, longtemps avant nous, ont géré cette commune humanité avec sagesse et pondération.
    Gilbert DOHO est né à Fu'nda, village Bamboutos (à l'Ouest du Cameroun). Docteur ès lettres, il est chargé de cours à l'Université de Yaoundé I. Nouvelliste, dramaturge, metteur en scène et critique, il est l'auteur de plusieurs ouvrages, notamment « Nuée de Vautours » et « Théâtre camerounais ».

  • Ouvrage des éditions Clé en coédition avec NENA
    Roboa-Nat est un grand sorcier... bien malgré lui, car Ngakoutou, c'est son vrai nom, s'est vu affublé de ce titre et de cette fonction par sa femme Kenar. Lasse de la paresse et de l'ivrognerie inébranlables de son mari, elle se venge gentiment en lui imposant des activités inattendues, délicates... mais profitables tout de même. Roboa-Nat-Ngakoutou se tire si bien d'affaire qu'il se décide à rester sorcier.
    L'auteur de cette comédie aux accents savoureusement africains est un Français de 27 ans, né à Lyon, Xavier Bruneau. Durant ses études à Paris il s'est intéressé au théâtre en jouant dans la troupe de son école, puis en en prenant la direction. Cette brève mais riche expérience l'a conduit au Centre culturel français de Fort-Lamy, au Tchad, au titre de la Coopération. Pendant quatorze mois, il y a animé une troupe d'une quinzaine de jeunes Tchadiens, La Comédie du Chari. Avec elle Xavier Bruneau a monté trois spectacles, dont Trois prétendants... un mari, de Guillaume Oyônô-Mbia, et organisé en 1970 un Festival théâtral des jeunes troupes tchadiennes. C'est pour ses acteurs tchadiens que Xavier Bruneau a écrit Roboa-Nat.

  • Ouvrage des éditions Clé en coédition avec NENA
    Un foutu monde pour un blanchisseur trop honnête nous introduit dans l'univers du petit peuple qui ne s'embarrasse pas de syntaxe ou de philologie. Le lecteur découvrira à travers les pages qui suivent le charme et la saveur du langage des boys et autres, moisson de l'assaut donné à la langue du maître lors de la colonisation.
    Sylvain BEMBA est né en 1934 à Sibiti, en République Populaire du Congo. Journaliste, il travaille actuellement à la bibliothèque de l'Université de Brazzaville. Sous les pseudonymes de Martial Malinda et Michel Belvain, comme sous son vrai nom, S. BEMBA a publié de nombreux articles, chroniques sportives, nouvelles et pièces de théâtre. Il écrit depuis 1953 et plusieurs de ses ouvrages ont été distingués par des prix.

  • Ouvrage des éditions Clé en coédition avec NENA
    Une famille de paysans africains s'est saignée pour permettre à un de ses enfants de poursuivre ses études. Charlotte, ayant obtenu son parchemin et trouvé un emploi, occupe une place éminente dans la famille : père, mère, oncles, tantes, petits frères... ont tous une foule de projets qui demandent à se concrétiser grâce à l'argent gagné par Charlotte. Mais, cette manne tombée du Ciel pourrait tarir si Charlotte venait à se marier. Elle risquerait alors de garder son argent pour elle et son mari. La pièce « Notre fille ne se mariera pas ! » initialement écrite dans la version radiophonique en 1968, avait gagné le 2ème prix du concours inter-africain organisé par la défunte ORTF (actuelle RFI) en 1969.
    Guillaume OYONO MBIA est né le 2 mars 1939 à Mvoutessi 2, Arrondissement de Zoétélé, Province du Sud, au Cameroun. Il obtint une bourse du British Council en 1964 pour apprendre l'interprétariat et la traduction à Londres, ainsi que les langues et littératures anglaise et française à l 'Université de Keele. Rentré au Cameroun en 1969, il a enseigné la langue anglaise, la formation bilingue et la littérature africaine respectivement à l 'Université de Yaoundé et à la Faculté de Théologie Protestante de Yaoundé. Retraité de la Fonction Publique, il vit maintenant dans son village, exerçant des responsabilités au sein du Synode Metet (Église Presbytérienne Camerounaise). Auteur de l'ouvre à succès « Trois prétendants, un mari », écrit en 1960, alors qu'il était au collège de Libamba, Guillaume OYONO MBIA a publié entre autre autres « Jusqu 'à Nouvel Avis », « Les chroniques de Mvoutessi » (I, II, III) et « Le train spécial de Son Excellence ».

  • Ouvrage des Éditions Clé coédité par NENA.
    Une famille royale se consume sur fond d'infécondité du sang bleu et d'hostilités pour la succession au trône. L'aspirante reine-mère recourt à un stratagème adultérin dans l'intention de se mettre en selle. Mais les intrigues de là cour se chargeront plutôt de débucher et d'annihiler ses ambitions. Des manouvres indépendantes vont aiguiser l'appétit d'autres protagonistes, assoiffés de pouvoir, habiles manipulateurs, amateurs de coups tordus... Une folie meurtrière s'empare de la scène où les acteurs s'entre-dévorent devant un peuple médusé, désabusé et surtout désarmé. Au delà de cet univers fictionnel, l'auteur de « Noces de cendres » s'interroge sur les mécanismes de transfert et de contrôle du pouvoir susceptibles d'être appliqués dans la gestion moderne de la Cité. Gilbert DOHO est né à Fu'nda, village Bamboutos, dans la province de l'Ouest (Cameroun). Docteur ès lettres, il - est chargé de cours à l'Université de Yaoundé I. Nouvelliste, dramaturge, metteur en scène, critique littéraire, il est l'auteur de nombreux ouvrages. Après sa pièce « Le crâne » publiée en 1995, il revient aux Éditions CLE avec « Noces de cendres ».

  • Ouvrage des Éditions Clé coédité par NENA.
    DAIROU IV est une tragédie historique, dont l'action se situe au nord-ouest du Cameroun, à la frontière nigériane. L'impact et l'esprit des ancêtres dans la transmission du pouvoir, tel est le phénomène que connaît le très puissant Royaume de Daïrou depuis des temps immémoriaux. Pour l'avoir négligé, le roi Daïrou IV court à sa perte. Sa mort, en mettant fin à un règne détesté, sera l'aube d'une ère nouvelle, juste et généreuse. Adamou Ndam Njoya est né en mai 1942 à Foumban, capitale culturelle de l'ouest camerounais. Un doctorat d'État en Droit public de l'Université de Paris est venu couronner des études poursuivies au Cameroun et en France. Depuis 1969 Adamou Ndam Njoya participe à l'administration supérieure de son pays. Successivement au ministère des Affaires étrangères et à la Faculté de Droit de l'Université du Cameroun, il est actuellement chargé de la mise sur pied de l'Institut des Relations Internationales de ce dernier établissement.

  • Ouvrage des Éditions Clé coédité par NENA.
    Un jeune homme a pu faire des études parce qu'il a été soutenu par son père et son oncle. Aujourd'hui il est fonctionnaire et fait une belle carrière. Voici qu'un cousin se présente chez lui, fils de cet oncle qui l'a tant aidé. Il demande à être hébergé, nourri, soutenu par celui qui est« parvenu ». Celui-ci refuse. Irrité, l'oncle maudit son neveu. Or voilà que la prophétie se réalise. L'oncle est-il donc sorcier ? Tout le drame des familles aux prises avec la sorcellerie se retrouve dans cette pièce captivante. Né en 1952 à Bena-Kadiebwé, au Kasaf (Zaïre), le R. P. KADIEBWE MUZEMBE-NYUNYU a fait ses études primaires et secondaires à Demba puis à Kananga. Il entre au noviciat des pères de la Congrégation du Cour Immaculé de Marie (C.I.C.M.) en 1974. Il est ordonné prêtre le 22 août 1982 après sa formation philosophique à Kinshasa et théologique à Yaoundé. Le Père KADIEBWE est actuellement curé de la paroisse Sacré Cour de SAA.

  • Ouvrage des Éditions Clé coédité par NENA.
    KADJATA, l'instigateur d'un État prédateur, tombe en disgrâce, alors qu'il était loin de se douter d'une pareille mésaventure. Pendant que dans sa tête continue de carillonner une sérénade d'époques révolues, ses yeux se refusent à l'évidence... C'est à dessein que l'auteur donne des traits irréguliers à cette réalité africaine qui exige longue réflexion et prise de conscience en vue d'apaiser les rancours et les amertumes qui se cristallisent un peu partout sur le continent à cause des rivalités socio-politiques. Né en 1952 au Kasaï (Zaïre), le Père KADIEBWE MUZEMBE-NYUNYU est ordonné Prêtre de la Congrégation du Cour Immaculé de Marie (CICM - Scheut) en 1982. Il a travaillé comme missionnaire tour à tour à Mva'a. à Ngoya, à Okola, à Tsinga et à Sa'a avant d'être nommé Préfet des études dans un scolasticat à Kinshasa. Détenteur d'une Maîtrise en Philosophie et d'un DEA en Sciences Sociales de l'Institut Catholique de Paris, il prépare actuellement une Thèse de Doctorat sur la médecine traditionnelle africaine.

  • Ouvrage des Éditions Clé coédité par NENA.
    Cette pièce se veut une relecture de la période de désenchantement que les Africains ont vécue lors de la disette économique de la décennie 90. Ce fut une époque où foisonnaient des illusionnistes de tout acabit, prescrivant des solutions définitives à la misère ambiante. L'auteur donne ici l'illustration de nombreux blocages qui réduisent à néant toutes les initiatives de développement du continent africain, en décourageant les meilleures volontés. Ce sont ces bourbiers-là, peut-être pas les plus visibles, qu'il dénonce avec son humour habituel. Guillaume OYONO MBIA est né le 2 mars 1939 à Mvoutessi 2, Arrondissement de Zoétélé, Province du Sud, au Cameroun. Après ses études au Cameroun et en Angleterre, il a enseigné la littérature africaine à l'Université de Yaoundé et à la Faculté de Théologie Protestante de Yaoundé. Très connu dans les milieux littéraires en Afrique et dans le monde pour son ouvre à succès « Trois prétendants, un mari », publié en 1963 au démarrage des Editions CLE, il a écrit d'autres ouvrages, notamment: « Jusqu'à Nouvel Avis », « Les chroniques de Mvoutessi » (I, II, III) et « Le train spécial de Son Excellence ». Retraité de la Fonction Publique, il vit aujourd'hui dans son village, exerçant des responsabilités au sein du Synode Metet (Eglise Presbytérienne Camerounaise).

  • Ouvrage des Éditions Clé coédité par NENA.
    « Le Char des Dieux » est une fiction historique mettant en scène le premier coup d'état militaire en Afrique dans le Royaume de Bimbia au début du 19è siècle, sous l'impulsion des Européens. Cette agression avait pour but de faire main basse sur les matières premières et autres richesses du continent en éliminant les élites et les chefs nationalistes. Un impérialisme qui perdure et qui est en grande partie la cause multiforme, profonde des luttes tribales, des génocides, des confiscations de pouvoir, etc. dans un système de pillage organisé. Les Africains choisis pour animer, servir fidèlement et sans état d'âme ce système, sont prêts à tout pour préserver leurs acquis égoïstes et les intérêts des anciens colons au détriment de l'émancipation des peuples. Né le 4 mars 1945 à Banya-Bonkeng (Yabassi) au Cameroun, Patrice Ndedi Penda a fait des études de Lettres à l'Université de Nanterre (Paris). Il est diplômé de l'Ecole Supérieure des Transports de Paris. Journaliste, écrivain et dramaturge, il est marié et père de dix enfants.

  • Ouvrage des Éditions Clé coédité par NENA.
    Disons, avec Robert Corne vin, que Paul TCHAKOUTE nous a donné l'une des belles pièces historiques du Cameroun colonial. Puisse ce drame avoir en librairie comme sur scène le succès qu'il mérite. Né le 12 juillet 1945 à Bangangté, auteur de plusieurs recueils de poèmes et de pièces de théâtre dont quelques unes s'inspirent de l'histoire, le docteur Paul TCHAKOUTE, cet homme d'Eglise et de Sciences, poursuit malgré ses nombreuses occupations, une brillante carrière littéraire et publie aujourd'hui « Samba », une tragédie coloniale de la période allemande.

  • Ouvrage des Éditions Clé coédité par NENA.
    Qui est charognard, et qui ne l'est pas ?... Dans ce nouveau mélodrame de cinq tableaux, l'auteur décrit une société faite de complicités, de collusions, de compromis et de compromissions. Une société où chaque personnage est corrompu, pourri jusqu'à la moelle. Mais, chacun a ses raisons de l'être. L'usurier Elias, mégalomane, apparaît ici comme la « nécessité sociale ». Quand un citoyen a un problème, dit-il, ce n'est pas devant les banques qu'il ira se présenter étant donné les procédures. Facilement, directement, et efficacement, lui, l'usurier intervient, contre de « symboliques petits intérêts »... La rencontre entre ces personnages n'est pas fortuite. Charognards, ce qui compte pour chacun d'eux, c'est son intérêt égoïste. Chacun a raison. Mais, où est donc la raison ? Qui sont les parasites ? La seconde pièce en offre un prototype éclatant à travers le personnage de Atana, cet individu paresseux mais attiré par les jouissances, prompt à la violence et la mesquinerie la plus ignominieuse; chômeur oisif aux multiples projets chimériques, s'installe chez son frère Elias pour s'offrir tout ce qui lui plaît, poser énergiquement ses exigences et imposer même au maître de maison...au nom de la tradition !!! Né le 16 novembre 1953 à Nanga-Eboko, Bidoung MKPATT est un dramaturge prolifique. Il s'est particulièrement distingué par l'initiative des veillées théâtrales de Yaoundé à travers lesquelles il a promu de nombreux comédiens camerounais. Universitaire, éducateur et animateur social, il dirige actuellement l'Institut National de la Jeunesse et des Sports (INJS) de Yaoundé, où il s'efforce de former des cadres camerounais et africains au développement des Sports et aux activités de jeunesse et d'animation. Après avoir publié « La veste de fer » en 1998, il revient aux Editions CLE avec « Les Charognards ».

  • Ouvrage des Éditions Clé coédité par NENA.
    Pièce historique, Le Seigneur de la Terre porte sur scène une histoire qui s'est répétée dans bien des pays africains à un moment ou à un autre de période coloniale. Entre autres problèmes soulevés, il y a ceux de la connaissance qui permet la compréhension, de l'équilibre entre tradition et modernisme, des rôles respectifs des vieux et des jeunes et de leur complémentarité. Le vocabulaire assez simple et clair met le texte à la portée de tous les publics. L'auteur de cette pièce, René DOUALA-BELL, est né le 22 février 1927 à Douala au Cameroun. Journaliste de formation, il a travaillé tour à tour à la Radiodiffusion du Cameroun, à la Radiodiffusion-Télévision Française et à l'Agence Coopérative d'information au sein de laquelle il était notamment chargé de la rubrique « Synthèse Africaine » et des enquêtes. René DOUALA est marié et père de quatre enfants.

  • Ouvrage des Éditions Clé coédité par NENA.
    Grand notable au village de Nju Mevet, Mokala a laissé cinq veuves et quatre frères pour le pleurer. Avant même sa mise en terre, ses frères courtisent discrètement ses veuves. Comme on ne sait pas de quoi Mokala est mort, certains de ses frères exigent qu'on procède à l'autopsie traditionnelle... + l'issue du partage, chacun de ses frères ramène chez lui, en plus des biens, une veuve qui vient rejoindre ses trois ou quatre autres épouses. Quelque temps après, une étrange maladie décime les gens du clan de Mota Mokala. Charles Soh Tatcha est né à Nkongsamba au Cameroun le 05 avril 1960. Il est titulaire d'un doctorat de l'université de la Sorbonne Paris III (juin 1997). Il enseigne les métiers du cinéma et de l'audiovisuel à l'université de Yaoundé I.

  • Ouvrage des Éditions Clé en coédition avec NENA
    Le lion et la perle, première de ses pièces de théâtre à paraître en traduction française, est une comédie de moeurs dans la tradition satirique de Molière, cependant parfaitement africaine. La lutte entre l'homme d'action et de sagesse traditionnelle qu'est le chef Barocka et ce petit évolué, l'instituteur Lakounlé, pour posséder cette perle qu'est la jeune et jolie Sidi reflète l'opposition combien actuelle entre les tenants de la tradition et les promoteurs d'un certain modernisme. Le langage poétique et le déroulement dramatique, dans lequel s'insèrent trois grandes des scènes de mime, révèlent un sens accompli du théâtre.

  • Ouvrage des Éditions Clé en coédition avec NENA
    Kondo, le requin est une fresque historique qui décrit la résistance anticoloniale du roi dahoméen Gbéhanzin ; elle a été couronnée par de nombreux prix littéraires. C'est un véritable classique de la littérature africaine.

  • Ouvrage des Éditions Clé en coédition avec NENA
    Les deux pièces que nous présentons aujourd'hui, sont en fait les premières productions de Guy Menga et lui ont valu sa renommée. Combien souvent La Marmite de Koka-Mbala n'a-t-elle pas été jouée en Afrique ? Les deux pièces ont été primées lors des concours de l'ancienne OCORA. Les sujets que ces pièces abordent demeurent brûlants : la domination des vieux sur les jeunes, les moeurs entourant le mariage et qui défavorisent les jeunes.

  • « Si je ne sais que parler c'est pour vous que je parlerai. Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n'ont point de bouche. Ma voix la liberté de celles qui s'affaissent au cachot du désespoir. » Aimé Césaire

empty