Sectes

  • Deux personnages sont au coeur de l'enquête minutieuse que Lawrence Wright a menée pour écrire ce livre fascinant : le très inquiétant mais brillant auteur de science-fiction L. Ron Hubbard, dont l'imagination bouillonnante a accouché d'une nouvelle religion, et son successeur, David Miscavige, un homme rigoureux et déterminé qui eut la lourde tâche de poursuivre son oeuvre.
    Le lecteur est invité, médusé, à pénétrer au coeur d'une cosmologie délirante et de son langage très particulier. Il découvre la vie rocambolesque et captivante de son fondateur. Il suit le long combat juridique mené par l'administration fiscale américaine contre l'Église et ses richesses phénoménales. Il apprend comment et pourquoi elle courtise les célébrités telles que Tom Cruise ou John Travolta en même temps qu'elle relègue son bas clergé aux travaux forcés en vertu de « contrats » conclus pour des milliards d'années.
    Soigneusement documenté et rédigé dans un style limpide et narratif, Devenir Clair permet de pénétrer au coeur d'une des organisations actuelles les plus secrètes. Le livre, finaliste du National Book Award en 2013, a servi de scénario au film documentaire réalisé par Alex Gibney et produit par HBO et diffusé le 11 novembre 2015 sur Canal Plus.

  • À la recherche d'un refuge dans une vérité révélée et confortable, de nombreux individus, déçus par les religions établies et les idéologies politiques, se tournent vers les sectes. Aujourd'hui, elles sont plus d'un millier à vivre et prospérer sur notre territoire. En Europe occidentale, les gouvernements font preuve, face au phénomène, d'un immobilisme révélateur et de leur impuissance. En Europe de l'Est, la situation se dégrade. Profitant de la dynamique des mouvements de libération, les sectes s'implantent au nom de la liberté. Aux États-Unis, véritable patrie des sectes (elles bénéficient d'exonération fiscale), l'utilisation du système atteint un tel niveau, grâce au cynisme des uns et à la crédulité des autres, que le télévangélisme, son illustration la plus parfaite, est devenu un scandale national. Actuellement, elles ont élargi leur champ d'action aux individus bien implantés dans la société, comme les cadres d'entreprise. Pour atteindre ce nouvel objectif, financièrement juteux, elles ont perfectionné leurs méthodes et amélioré leur image de marque. La métamorphose est en train de devenir un succès retentissant. Il ne s'écoule pas de semaine sans son lot d'informations. Aux faits divers sordides succèdent les prétendues performances commerciales réalisées grâce à des techniques irrationnelles, parapsychologiques ou mystiques.

  • A la question « savons-nous vivre seules ? », faut-il comprendre « en sommes-nous capables ? », ou « le désirons-nous vraiment ? ». Plus qu'une réponse pratique, ce livre se penche sans détour et non sans humour sur le « célibat » au féminin. Vécu comme une punition par les unes, assumé sereinement par les autres, regardé comme une infirmité par l'entourage ou au contraire objet des plus secrètes jalousies, le célibat diffuse souvent une odeur de souffre - à moins qu'à travers lui ne souffle un vent joyeux de liberté... En véritable profiler  de la femme célibataire, Lissandre Craven partage ici des analyses précises « au laser », et toujours enrobées d'humour et de douceur. Dans ce livre pétillant d'intelligence, légèreté et profondeur s'unissent (non, non, ils ne se marieront pas à la fin !) pour notre plus grand plaisir... Je suis un peu comme un chat qui aurait sept vies, mais, à la différence du félin, je les ai toutes concentrées dans la même. La première d'entre elles, je l'ai vécue à travers la danse que j'ai commencée très jeune et grâce à laquelle je me suis forgée, exprimée et épanouie durant trente ans. Idéaliste dans l'âme et forte des valeurs qui m'ont été enseignées par mes proches, je me destinais à embrasser une carrière militaire, pour devenir Gendarme. Mais mon objectif absolu était de parvenir à devenir profiler au sein de l'institution, et ce fut là ma courte mais intense deuxième vie. Seulement, le corps ne répond pas toujours à la volonté et j'ai donc dû renoncer. Presque par dépit, mais surtout par nécessité, j'ai entamé ma troisième vie de fonctionnaire au sein du ministère de la Défense. Je ne m'éloignais ainsi pas trop de mes premières amours. Il me fallut trouver par ailleurs un nouveau moyen de m'exprimer et de m'évader, faute de ne plus pouvoir danser  : j'entamais donc ma quatrième vie à travers l'écriture. J'ai substitué les arabesques et les pirouettes à la valse des mots et ce qui devait être un exutoire s'est avéré faire partie intégrante de moi. En ce moment même, je commence ma cinquième vie, en tant que future présidente de l'association que je suis en train de créer. Mais le compte n'y est pas. Alors ma sixième vie correspond à ma vie personnelle, déjà bien remplie et qui je l'espère ne désemplira jamais. Mais, comme le dit Forrest Gump, "La vie, c'est comme une boîte de chocolats : on ne sait jamais sur quoi on va tomber." C'est pourquoi je me suis réservée la septième, à venir, pour avoir la surprise de vivre de nouvelles aventures.

  • Plus que dans toute autre démocratie, les sectes font l'objet d'une attention particulière en France. À tous les niveaux de l'État, des services sont en charge de les contrôler, des lois spécifiques ont été votées pour restreindre leur influence, et leurs membres font l'objet d'une surveillance généralisée. Retraçant l'histoire de ces controverses depuis près de quatre décennies, l'ouvrage d'Étienne Ollion montre comment les sectes sont devenues un objet politique et médiatique de premier plan.
    Plus que dans toute autre démocratie, les sectes font l'objet d'une attention particulière en France. Contrôlées, encadrées juridiquement et leurs membres surveillés, elles ont aussi donné lieu à d'importants débats : communautés attentatoires aux libertés individuelles pour beaucoup, ce sont des minorités religieuses injustement discriminées pour d'autres.
    Retraçant l'histoire de ces controverses depuis plus de quatre décennies, l'ouvrage d'Étienne Ollion montre comment les sectes sont devenues un objet politique et médiatique de premier plan. Contre l'idée communément admise, il démontre que si les sectes ont posé problème en France plus qu'ailleurs, ce n'est pas en raison de l'application d'une laïcité rigoureuse mais plutôt parce que ces groupes contrevenaient à des normes d'État en termes d'éducation, de médecine, d'alimentation, etc. dont les pouvoirs publics admettent mal qu'on puisse y déroger. Les pratiques et les croyances de leurs adeptes ne pouvaient alors être expliquées que par la manipulation mentale qu'ils auraient subie.
    Contribution originale à la sociologie de l'État, l'ouvrage constitue une réflexion d'actualité sur les accusations de manipulation mentale, sur la laïcité et sur les dispositifs de surveillance des groupes et individus en voie de radicalisation récemment mis en place pour lutter contre le djihadisme.

empty