Le Lys Bleu Éditions

  • Cette année 2020 ne ressemblerait décidément à aucune autre : pendant ce printemps insolent qui inonderait de lumière les parcs et nos jardins, nous tenterions de réinventer du sens à notre existence. Confinés dans ce qu'on appellerait « la cabane » en mars, puis en octobre à nouveau, nous allions devoir vivre avec cette nouvelle donnée : plus rien ne serait comme avant et la pandémie durerait longtemps. Dans cette drôle de guerre contre la Covid, je déciderais de partir en résistance, de partager mes sentiments et mes émotions avec l'arme que je manie le mieux : la plume. C'est léger comme l'espoir, une plume. J'écrirais donc des chroniques quotidiennes sur Facebook pour envoyer des bulles d'oxygène et de joie à ceux qui me liraient.
    C'est qu'on n'allait pas se laisser aller ! On allait voir ce qu'on allait voir ! Ce moment serait celui des victorieux, de nous tous qui, modestement, allions lutter, chacun à notre manière, pour traverser cette épreuve et prouver que l'humanité n'est pas un vain mot.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Martine Bronzin, Bruxelloise, est née en Afrique. Professeure de littérature et de langue française, elle écrit depuis toujours pour son plaisir et se consacre à sa famille ainsi qu'à ses autres passions : la peinture, la nature et les voyages. On fera la fête sous le parasol rouge est son premier ouvrage publié.

  • Millie

    Amelie Romarin

    Milena passe beaucoup de temps à la bibliothèque. Mais, un jour, sa maman ne revient pas la chercher...
    Manon est bibliothécaire et elle croise toutes sortes de gens : normaux, chics, moins bien élevés... Parmi eux, il y a cette femme qui dépose sa fille, Milena, à chaque fois qu'elle va faire ses courses. Mais un jour, la mère ne vient pas la rechercher. Pourquoi ? Un oubli ? L'Alzheimer ? Que faire ? Comment Manon va-t-elle réagir face à cette situation et à cette préadolescente de 11 ans ? Surtout lorsque la petite fille lui avoue que sa mère ne l'aime pas... Comment croire de tels propos ? Quelle est l'histoire de Milena ? C'est ce que Manon s'apprête à découvrir...
    Manon pourra-t-elle garder Milena ? Où la maman a-t-elle disparu ? Découvrez ce roman touchant et plein de tendresse au travers de l'histoire d'une préadolescente oubliée par sa mère.
    EXTRAIT
    Quand j'ai demandé à Milena ce qu'il en était pour ses cheveux, elle m'a répondu que c'était moins facile à agripper. Je n'ai pas osé lui en demander plus, je ne savais pas s'il y avait quelque chose à comprendre derrière ça.
    Pour une fille abandonnée par sa mère, elle avait l'air de bien le vivre. Enfin, peut-être qu'elle ne voulait rien laisser paraître...
    Une fois à la maison, elle s'est liée d'amitié avec mon compagnon, Fabien. C'est d'ailleurs comme cela que je le lui ai présenté. Ça me fait bizarre de l'appeler ainsi mais il avait dépassé le stade du simple petit copain et nous n'étions ni fiancés ni mariés.
    Fabien et Milena ont fait un peu connaissance pendant que je préparais le lit de cette dernière. Fabien la taquinait déjà quand je suis revenue dans la cuisine?!
    J'ai senti une certaine complicité se créer entre nous trois durant le film que Milena avait choisi. Je savais qu'elle choisirait l'adaptation de son livre préféré, c'était inévitable?! Elle s'est bien amusée en le regardant, surtout avec les commentaires de Fabien et mes envies de danser sur certaines musiques du film.
    Je ne savais pas quoi faire, surtout si sa mère ne revenait toujours pas la chercher demain...
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Un très joli coup de coeur - Coquinnette1974, Babelio
    Un très beau roman qui montre toutes les facettes d'une vie - ART3MIS, Une lecture par minute
    Un tout petit livre, qui se lis très rapidement, mais qui viendra vous frapper directement au coeur. - Lynda Massicotte, Les mille et une page de LM
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Amélie Romarin est née en 1992 à Namur (Belgique). Elle écrit des histoires depuis qu'elle a 7 ans. Après plusieurs essais dans les études supérieures, elle a fini par trouver sa voie : elle étudie actuellement pour devenir bibliothécaire-documentaliste. Son premier roman, "Le Dernier Train", est paru en 2017.

  • Suivez, durant six années, le parcours d'un jeune homme qui quitte son pays pour vivre avec son épouse en France...
    Chassé croisé retrace six années du parcours d'Abdel Karim, un jeune casablancais qui arrive en France pour rejoindre sa jeune épouse franco-marocaine. Un parcours qui semble au départ se dérouler sous l'oeil attentif et bienveillant d'une fée nommée Providence. Naturellement, l'adversité ne tardera pas à s'inviter, drainant avec elle, son cortège de difficultés voire de souffrances. Elle porte, à chaque défi, le germe d'une sagesse. Abdel Karim, tel un Candide des temps modernes, est sur son chemin d'apprentissage. Ce roman est le fruit d'une espérance, celle de contribuer par la sensibilité romanesque à tracer les chemins de la concorde entre les identités, entre les cultures.
    Les défis, le choc des cultures et des identités, sublimés par la sensibilité romanesque !
    EXTRAIT
    Il a dépassé le quart de siècle et pourtant, il n'a jamais goûté à l'amour d'une femme, et il inhibe tout désir de paternité. La paternité lui apparaît comme un Graal, hors de sa portée, car pour fonder une famille, la coutume a force de loi. Pas question de s'afficher avec une femme sans un projet de mariage sérieux. Sa mère lui en a parlé à maintes reprises. Mais le mariage n'est pas compatible avec le chômage?! Quelle aberration d'imaginer un instant, lui et sa future femme, vivant sous le même toit, que ses parents, tous les deux sur leur dos. Abdel Karim se sent piégé comme un rat. L'amour, ce vaste sujet, est une source intarissable de questions qui, une fois la magie des illusions estompée, le ramène au constat amer de son inaccomplissement.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né à Casablanca l'auteur vit actuellement à Nantes. Docteur en biologie, il a exercé en tant que chercheur en France et à l'étranger (USA), puis comme enseignant de matières scientifiques dans la région nantaise.
    Bouchaïb Bahbouhi est l'auteur d'un récit autobiographique édité en France en 2018.
    Née à Nantes, de parents exilés espagnols, biographe et écrivaine pour autrui, elle a accompagné plusieurs personnes désireuses de publier leurs textes.
    Psychosociologue de formation, Patricia Manzano a exercé pendant plusieurs années dans un Établissement Public de recherches.

  • Une balade sur l'Atlantique entre Cap-Vert et Tobago. Un prétexte pour écrire un petit livre dont je me servirai pour digresser, régler quelques comptes, parler de tout et de rien en me regardant le nombril.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    C'est fort d'une expérience maritime de vingt années que Denis Pérot décide de faire profiter le public, par ce livre, de ses voyages en mer et dans la vie.

  • Route sans fin Nouv.

    La route est sans fin pour qui s'attache à résister aux bourreaux. Grand-père et grand-mère et tant d'autres encore étaient engagés totalement, sans la moindre hésitation, à la recherche de ce que l'humanité peut offrir de plus digne. Une étrange sensation s'est peu à peu emparée de l'auteur, mêlant l'envie de connaître, la peur de savoir, l'admiration pour les êtres d'hier et d'aujourd'hui. Son enfance s'était déroulée apparemment sans la moindre douleur de manque affectif. Tout était normal. Grand-père était mort pendant la guerre. Grand-mère n'en parlait que très rarement et jamais ne montrait une larme. Voilà, rien de troublant au premier abord pour les âmes enfantines : un simple fait. Survint un beau jour, vers la quarantaine bien sonnée, une incompressible souffrance. Un dialogue s'était instauré avec grand-père, le Résistant. L'héritage se faisait chaque jour un peu plus insistant, au point de mettre en route une écriture « flottant » entre passé vérifié ou imaginé et présent. Ils ont volé grand père, ils ont abîmé grand-mère et tant de héros ordinaires. Ils n'ont fait disparaître personne. Ils sont dans les mémoires des descendants, inaltérables, inoubliables. Ils vivent. Grand-père avait pris la main du petit fils. Merci, Grand père.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né en hiver 1952, à Lure dans le département de la Haute-Saône,Denis Parisot après des études complètes de sociologie pour, disait-il, mieux comprendre et refaire le monde, s'est mis à enseigner la sociologie à l'Université. Il compte à son actif des écrits successifs, sociologiques, centrés sur les pratiques sociales et les sports de loisirs, les sports et le genre, les nouvelles formes de tourisme actif et de développement durable. Ses fonctions occupées dans divers pays du globe lui ont permis de cultiver un état d'esprit d'entraide et de découverte qu'il a à coeur de transmettre aux prochaines générations.

  • Découvrez le récit authentique de 8 années de policier-coopérant à l'étranger.
    Au travers de nombreuses anecdotes, il nous fait découvrir l'expérience de ce travail de policier peu ordinaire au sein de deux polices de deux pays francophones. Après 24 ans de police judiciaire en France, l'auteur a voulu donner un nouveau sens à son métier et est parti exercer à Madagascar puis au Sénégal.
    Un témoignage inédit qui plonge le lecteur dans le quotidien d'un agent de police français expatrié !
    EXTRAIT
    Comme il est différent d'habiter au milieu de la population locale plutôt que dans une résidence française sécurisée, il est également différent de travailler dans des bureaux de police locaux plutôt que dans le cocon douillet de l'ambassade de France. Ma présence dans ce service de police doit gêner certaines pratiques suspectes. En effet, je constate souvent des allées et venues incessantes de mêmes personnes, des regards qui fuient, mais je ne suis pas là pour tenter de mettre un terme à la corruption locale existante, comme dans la plupart des «?services à pouvoir?». Dans ce contexte un peu flou, je trouve un allié précieux en la personne de Lalaina.
    Lalaina devient assez vite mon seul copain au sein de la DPJ. Il est commissaire de police et chef de cabinet du DPJ. Il arbore fièrement, dans son bureau vétuste dont le fauteuil n'a que trois pieds stables, une photographie jaunie de son père au milieu d'un groupe d'élèves à l'école des commissaires de police de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or (Rhône). La formation y était et y est encore de qualité, contrairement aux écoles de police malgaches aujourd'hui quasiment livrées à elles-mêmes, par manque de crédits alloués.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Prenez votre billet, embarquez et plongez dans le quotidien hors du commun d'un flic sans frontières. - Azul47, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Philippe Muratet est né en 1958. Il est commandant de police honoraire.
    Il débute comme Inspecteur de police au commissariat de Vincennes puis intègre l'Office Central pour la Répression du Banditisme avant de poursuivre au S.R.P.J.de Toulouse à la division criminelle.

  • Vénus et Rafaella décident d'entamer le voyage en Italie organisé par leur père, mort dans un accident de voiture...
    Vénus et Rafaella n'auraient jamais songé voyager jusqu'en Italie sans leurs parents. Ces vacances, elles les imaginaient pour quatre. Mais après leur disparition tragique et alors qu'elles n'ont plus aucune famille, elles découvrent l'itinéraire préparé avec soin par leur père, une liste d'hôtels réservés et quatre enveloppes correspondant aux quatre étapes du voyage. Une surprise, sans doute, qu'il leur réservait. Il n'en faut pas davantage pour convaincre les jumelles complices de prendre la route.
    Leur périple prend l'allure d'un road-movie : elles rencontrent Michel et Liliane, deux motards bien trop vieux pour se rouler des pelles mais qui ne perdent aucune occasion de se donner en spectacle, ainsi que Victor, quadragénaire dépressif qui tente de se suicider en se jetant sous leurs roues. Ce pot-de-colle égoïste et encombrant ne les quittera plus.
    Les révélations tombent au rythme des enveloppes jusqu'à ce que les deux jeunes filles aient reconstitué un puzzle inattendu.
    Découvrez ce roman road-movie sur les traces des parents de Vénus et Rafaella qui les mènera de surprises en surprises !
    EXTRAIT 
    Nos parents ne possédaient pas grand-chose, mais lorsque nous avons vidé l'épicerie, nous avons trouvé un petit coffre sous le comptoir. Il contenait la recette d'une quinzaine. Nous avons convenu d'utiliser cet argent à des fins futiles et purement égoïstes. Nous nous sommes installées à même le sol, devant le coffre, et nous avons dressé une liste sur le vieux carnet de maman. Chacune a proposé une idée. Saut en parachute, week-end shopping, soirée Cirque du Soleil, tournée des festivals en été, après-midi thalasso, notre liste comprenait une dizaine d'envies. À partager entre soeurs et à consommer sans modération. Puis, Vénus a proposé un voyage à Barcelone. «?Nous avons déjà prévu un voyage, tu te souviens???» lui ai-je rétorqué. «?Tu crois qu'on pourrait le faire sans eux???». La question est restée suspendue entre nous jusqu'à ce que je prenne la main de ma soeur, «?Oui, je crois que nous devons partir pour l'Italie?».
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Marie-Pierre Garet - J'aime les histoires, celles qui font vibrer et s'entêtent à nous poursuivre, même quand la dernière page est tournée. Cela me vient sans doute de ma grand-mère, sourde-muette, qui inventait des histoires et nous les racontait avec ses mains. Cela durait des heures, c'est du moins le souvenir que j'en conserve, et nécessitait que ma soeur et moi nous laissions aspirer et plonger sans réserve dans d'autres mondes ou d'autres vies. J'ai perdu l'usage des mains pour raconter, je me contente donc des mots.

  • Les chroniques de la vie ordinaire sont composées de quatre tomes évoquant les aventures d'une existence commune : la maladie en prose dans Nature et contention, l'amour en poèmes dans Un amour de renard, la tourmente également en poèmes dans Le gouffre et le bonheur en prose poétique dans À la conquête du bonheur. Inspiré de sensations et sentiments authentiques, cet ouvrage vous ouvrira les portes d'un coeur provocateur et fier, mais aussi doux et gentil. Avec piquant et amour, le regard que vous porterez sur ces mots mettra en lumière cette oeuvre innocente.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Kevin Zagni est né en 1985 dans le Calvados. Après une formation autodidacte, il devient ingénieur en informatique et se lance dans l'écriture.
    L'auteur publie en 2020 l'intégrale de ses textes dans Les chroniques de la vie ordinaire : d'abord auto-édité, il rencontre la pleine adhésion de son entourage et signe un contrat d'édition. Sociable, il crie publiquement les textes d'écrivains avec lesquels il se lie d'amitié. Il mène et co-signe plusieurs ouvrages d'écriture collaborative. Il vit aujourd'hui à Caen et partage son temps entre sa famille, la littérature et son métier d'ingénieur.
    - Avec les contributions écrites de Pierre Dali, Mukasa Nikiema et Danielle Zagni.

  • Anaëlle, le jour de ses 18 ans, reçoit une lettre de sa mère biologique...
    Comment réagiriez-vous si, le jour de vos 18 ans, vous receviez une longue lettre de votre mère biologique alors que vous avez été adoptée, quelques jours après votre naissance, avec pour seul renseignement, un prénom ? Cela ne troublerait-il pas votre vie ? Cela ne vous pousserait-il pas à faire des recherches ?
    Voilà toute l'histoire d'Anaëlle.
    Après la réception de cette lettre signée « Ta maman qui t'aime » commencent alors pour Anaëlle plusieurs mois de questions, de doutes, d'espoirs déçus, plusieurs mois où elle devra, malgré tout, continuer à vivre, plusieurs mois pour espérer reconstituer ses origines et se construire un avenir, tel un arbre qui ne peut se développer que lorsque ses racines sont bien ancrées.
    Dans un roman à l'intrigue envoûtante, découvrez l'histoire d'une jeune femme à la recherche de ses origines et, surtout, d'elle-même.
    EXTRAIT
    La journée de dimanche s'est passée pour Anaëlle avec beaucoup de questions. Mais dans la solitude. Elle a très peu parlé avec ses parents, sa soeur et la famille qui avait dormi à la maison. Après le déjeuner, elle s'est enfermée dans sa chambre.
    C'était comme si tout à coup, elle prenait conscience qu'elle avait une histoire?; qu'elle aussi pouvait avoir des souvenirs de famille, autres que ceux de Marie et de Franck. Que son père et sa mère s'aimaient. Avant, elle avait tout imaginé, le bon mais aussi le mauvais : qu'elle était le fruit d'un homme de passage, d'une mère qui avait déjà trop d'enfants et qui n'en voulait plus, que sa mère avait été violée et que c'était pour cela qu'elle avait été abandonnée. Cela, elle pouvait le comprendre, mais ne pas savoir c'était affreux et puis, se dire que son père était peut-être un voyou violent, elle n'osait pas y penser et faisait comme si cela ne la perturbait pas d'avoir été adoptée mais au fond d'elle il y avait toujours cette petite voix qui demandait : mais qui es-tu en fait?? d'où viens-tu??
    C'est un peu comme un être cher qui disparaît : ne pas savoir ce qui est arrivé c'est parfois pire que de découvrir sa mort. On a toujours un espoir, on s'imagine qu'il est quelque part et qu'un jour il va réapparaître. Ne pas savoir, cela empêche de faire son deuil.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Marie-Thérèse Denis est née en 1966 dans une famille d'agriculteurs, au coeur de la douceur angevine, avec de l'ardoise sous ses pieds et de l'ardoise sur son toit.
    Secrétaire, mère de trois filles, l'idée d'écrire lui est venue à la naissance de son deuxième enfant. Il lui a fallu ensuite plusieurs années pour finaliser son histoire.
    Aujourd'hui, revenue habiter avec sa famille près de l'endroit où elle est née, elle ressent le besoin de partager, de partager du ressenti, des émotions.
    Ecrire un livre c'est un peu se dévoiler...

  • Après le décès de sa mère, la jeune Clara se retrouve seule et doit se débrouiller dans une ville gigantesque et totalement sclérosée. Les livres n'y sont plus tolérés et la misère y est prépondérante. Au gré des rencontres, la jeune fille va devoir survivre, accompagnée d'un vieil homme qui tente de redonner goût à la lecture à une population ankylosée. Plusieurs destins vont se croiser : Candice qui enchaîne les emplois mal rémunérés dans des banlieues misérables ; Christian qui n'a plus de souvenirs ; une petite fille qui écrit sur commande, dans un troquet, pour le plaisir des gens. Tous ces personnages vont se connaître, cheminer, se confronter au monde inhumain de la lumière bleue, avec en toile de fond la menace de la destruction de la culture et de modernes autodafés.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Enseignant de lettres, Xavier Cerf publie chez le Lys Bleu Editions son premier roman intitulé Lumière bleue.

  • Un beau matin, Jean-Baptiste pose sa planche sur les flots mythiques du Nil et part à l'aventure en solo, sans autorisation, se faisant inviter chaque soir chez les pêcheurs et les paysans du fleuve. Dans ce paysage magique, loin des routes, il découvre un mode de vie paisible et familial, des gestes quotidiens inchangés depuis 2000 ans. À ceci près qu'on l'invite aussi sur WhatsApp et Facebook...
    Ce récit de voyage raconte l'Égypte mais aussi le Stand Up Paddle que le club Le Grand Huit s'est amusé à développer avec originalité dans nos plus beaux paysages urbains. Jean-Baptiste donne envie, en citoyen du monde, de dépasser nos peurs de l'étranger et de l'aventure.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Ex-Directeur des Ressources Humaines, Jean-Baptiste De Gandt a découvert un jour le bonheur de délaisser la voiture et de promouvoir les loisirs en ville. Depuis, il dirige l'association Le Grand Huit qui propose notamment le Stand Up Paddle à Lille, Joinville le Pont, Amiens et Gand.
    Dans son précédent livre À trottinette, publié aux Éditions Le Lys Bleu, il construit, depuis sa trottinette vers la Hollande, une vision positive de notre futur au quotidien en 2050.

  • Le refuge

    Parisse

    Telle une ode à la vie, cet ouvrage représente un simple tableau, celui d'une adolescence compliquée, un peu tourmentée. Il dépeint les nombreuses questions et le chemin escarpé vers l'acceptation de soi : des notes limpides, capables d'être lues et jouées par n'importe quel artiste.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Actuellement étudiante en première année d'école d'infirmières, après une réorientation, Parisse est une normande qui s'est lancée dans l'écriture de poèmes alors qu'elle était encore en licence de Lettres à Rennes.

  • Une flânerie contemplative, romantique, parfois mélancolique sur les chemins de mots choisis...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pour découvrir l'univers de Christophe Kittler, il faut partir du monde sensible de sa musique et déguster ses oeuvres sur toutes les plateformes musicales.
    Son amour du travail bien fait et de la lecture l'a amené à jouer avec notre belle langue française, et quoi de mieux que la poésie pour faire flirter sens et sonorités.
    Seul un musicien dans l'âme arrive à ce point à nous faire pénétrer dans un champ poétique où chaque mot a été minutieusement élu.

  • Nazisme, intolérance, mort, violence, pédophilie, viol sont autant de sujets tragiques abordés dans ce roman.
    L'auteur ne ménage pas ses paroles. Certains passages sont difficiles à lire en raison de l'abîme dans lequel sont plongés certains protagonistes.
    Malgré cette partie bouleversante, l'auteur aborde l'amitié, le courage et la détermination.
    L'auteur a voulu écrire ce livre pour donner la parole aux personnes souffrant de handicap mental et mettre en évidence leur manière de s'exprimer à travers les mots et les gestes.
    Ce qui le relie à cette histoire, c'est son vécu durant sa petite enfance au sein d'un I.M.P. Cela lui a permis de découvrir que leurs différents langages ont la même valeur que le nôtre sur le plan de la malice, de l'intelligence et de la créativité.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né en 1963 à Lille, en France, Antoine Hautefeuille est passionné de littérature et d'Histoire contemporaine.

  • Paradoxes Nouv.

    Paradoxes est un exercice de style où l'on contraint l'idée dans son essor littéral en une forme complexe et synthétique, dont on ne peut détacher un seul membre sans dénaturer le sens, ou la rendre totalement inefficace.
    Lorsqu'on s'écarte de l'exercice imposé, ce n'est qu'en apparence, pour le traduire dans une séduction onirique qui renversera l'effet de perspective sans l'annuler. La lecture automatique commence quand les yeux ont quitté le texte, les mots jouent avec les idées, dans une génération réciproque.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né à Paris en 1964, Christophe Breigeat est Avocat. Il a exercé à Paris, Lyon et Saint-Barthélemy. L'écriture est une manière de s'éloigner du quotidien en le traitant différemment, d'exercer sa conscience. Il vit désormais en Normandie au bord de la mer.

  • Sans trop réfléchir, Laura prend la décision de participer à une expérience scientifique qui doit la ramener à l'âge de vingt-cinq ans et lui permettre de vivre une nouvelle jeunesse. 
    Tout bascule lorsque l'expérience dérape. Laura a dix-sept ans et doit retourner au lycée. 
    L'organisation responsable, sous prétexte de créer un nouvel ordre mondial, décide de contrôler faits et gestes des humains et de toutes les machines. Sur ordre de son fondateur, Laura sera leur égérie. 
    Dans ce thriller technologique, Laura découvrira les applications les plus folles que permettent les avancées scientifiques actuelles. Armée d'une puce implantée dans son cerveau, parviendra-t-elle à sauver ses amis, sa famille et l'humanité tout entière ?
    « Entre humour et suspense, Alix Partam entraîne ses lecteurs dans un futur inquiétant par sa plausibilité et pose les questions existentielles de ce qui fait notre humanité. »
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Titulaire d'un master en gestion d'entreprise, Alix Partam se consacre corps et âme à ses deux passions, l'écriture et la peinture.

  • Du coeur de l'Afrique vers le coeur de Paris, la route sera parsemée d'embûches. En effet, Barnabé n'a vraiment pas d'autres choix que celui de quitter le spectacle désolant qu'offre son existence précaire. Dans sa ligne de mire, une odyssée périlleuse à travers le territoire sahélien qui le mènera en Europe. Mais pour quel résultat ? Un visage fracassé dans un miroir aux alouettes. Comment Barnabé, le migrant, réussira-t-il à tirer son épingle du jeu face à cette chaise vide laissée par l'espoir d'une nouvelle vie ? Devra-t-il rebrousser chemin pour enfin assister à l'éclosion d'un bouquet de fleurs d'espoir dans un cimetière de désarroi ?
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Formateur professionnel, conférencier sur des thématiques sociétales et dirigeant associatif, Sultan Befio a effectué ses études supérieures en sciences pédagogiques en France. Par ailleurs, il a eu une brève carrière dans l'humanitaire avec l'ONG CORDAID en tant qu'Administrateur Adjoint en République Centrafricaine. II a également été enseignant d'anglais professionnel au sein de l'institut supérieur Évolua Formation à Caen en France.

  • Plein phare sur quatre femmes d'une même lignée ; l'arrière-grand-mère, la grand-mère, la mère et la fille, quatre femmes aux vies tumultueuses. Au départ, un drame familial sur fond de première guerre mondiale... un fait divers qui aurait pu réduire cette famille à néant, mais la vie est là. Chacune de ces femmes, empêtrée dans ses souffrances, ses peurs, son désespoir parfois, n'a de cesse d'avancer en puisant dans ses propres ressources. Outre le lien de sang et les difficultés de la vie qui les lient, elles ont aussi en commun cette lettre A ; première lettre de leurs prénoms ; Adèle, Alice, Ariane et Anouk. Cette lettre symbolique serait-elle le signe avant-coureur d'une vie de désenchantements ? Les galères semblent s'enchaîner au fil des générations. À travers cet ouvrage, l'auteure dévoile sa propre histoire et celle de ses ancêtres sans tristesse aucune mais avec générosité, amour et fierté même. Elle pose ainsi un regard lucide, et parfois sans concession, sur les différents personnages. Sur le chemin des dames est un hommage à toutes ces femmes importantes pour l'auteure, c'est également un témoignage marqué de l'espoir d'une vie meilleure pour les générations futures.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Bien qu'ayant reçu une formation juridique, Sylvie Duplessis choisit d'emprunter la voie de l'écriture. À travers Sur le chemin des dames, inspiré de ses propres expériences et par la vie des siens, elle rend avec grand respect hommage à sa lignée et signe ainsi son premier roman.

  • Un recueil de pensées semi-poétiques.
    Ce recueil est une compilation de pensées semi-poétiques.
    Vous y trouverez
    Des tranches de vie diversifiées
    Des bouts d'émotions mis en mots
    Des fragments d'intimité dévoilés
    Un soupçon de rêverie
    Une belle dose de sincérité.
    Laissez-vous porter par ce recueil de poésies dans lesquelles le poète se livre et se dévoile.
    EXTRAIT DE Maman
    Je me suis demandé quel était le rôle d'une Maman. C'est vrai qu'en général elle est polyvalente, multifonctions. Bien plus que tous ces robots ménagers qui envahissent sa cuisine.
    Mais je souhaiterais m'attarder sur l'une de ses « fonctions » qui pour moi est essentielle.
    Une Maman se doit de croire en son enfant. Pas seulement croire à ce qu'il dit. Mais croire en ce qu'il est. Envers et contre tout.
    Croire qu'il est capable de réussir. Croire qu'il n'est pas plus bête qu'un autre. Arrêter de douter de ses capacités. Voir tout ce qu'il est capable de bien faire et que d'autres ne font pas.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Laury Versin est une amoureuse des mots et de la vie. Elle souhaite à travers ses écrits partager ses états d'âme. Elle espère ainsi faire écho au vécu de ceux qui la liront ou leur donner l'occasion d'être autres le temps d'une lecture. Elle a réuni dans ce premier ouvrage des textes écrits entre ses 18 et 25 ans.

  • Suivez deux amis malgaches depuis leurs idéaux de jeunesse jusqu'aux affres de la guerre...
    Les tirailleurs malgaches sont parmi les oubliés de la Grande Guerre.
    Des idéaux d'une jeunesse luttant pour que Madagascar se libère de l'emprise coloniale à la boue des tranchées, des parfums des jacarandas aux sables mouvants de la Côté atlantique, ce sont cinq années de la vie de deux amis, l'un des Hauts-Plateaux, l'autre venu des plaines du Sud, qui constituent la trame de ce roman.
    Premier, en France, à leur être consacré, il est dédié à tous ces soldats et manoeuvres d'infortune qui, emportés dans les tourments de la Première Guerre mondiale, très loin de leur île natale, n'ont jamais revu leur patrie, leur famille, ont perdu leurs rêves.
    Un roman en hommage aux oubliés de la Grande Guerre.
    EXTRAIT
    Joseph essaie de découvrir ce qui se cache derrière les mots qu'il prononce. Il a l'intuition, depuis qu'il en a discuté avec ses condisciples, que la France joue à l'équilibriste entre une société traditionnelle et ses rites pesants et la modernité qu'elle veut apporter. Quand il a appris que les Français avaient détruit les tombeaux royaux d'Ambohimanga et déporté les dépouilles des souverains, il n'a pas compris pourquoi son père, issu d'une ancienne famille princière, avait accepté de devenir un représentant de l'administration coloniale pour la région imerina. Et en même temps, il aime la vie bourgeoise qui est désormais la sienne, et c'est à la puissance occupante qu'il la doit.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Historien d'art et photographe, Georges A. Bertrand est spécialiste des passages esthétiques et plus largement culturels entre civilisations orientales et occidentales. Il est l'auteur de nombreux essais et articles consacrés à ses recherches, ainsi que d'ouvrages photographiques, résultat de ses multiples voyages de par le monde. Les Déracinés de la Grande Île est son deuxième roman.

  • En plein coeur de l'île de Ré, suivez les embrouilles de Pedro au sein du collège où il travaille.
    Une nouvelle aventure de Pedro : dès que Pedro met son nez dans une embrouille, la faucheuse suit avec sa carriole de macchabées frais, d'autant plus frais que le dernier sort du congélo.
    Le drame se noue dans l'île de Ré, sous l'oeil bovin des ânes sans culottes et des cyclistes sans sel, au sein de son sanctuaire spirituel, le collège «?Les Salières?».
    D'où, forcément, un Arrêt à Ré.
    Un drame pour les amateurs de macchabées bien frais !
    EXTRAIT
    ? Quand t'auras fini, appo'te moi les pâtes, l'sont dans l'magasin, puis la sauce, dans les boîtes du dessus, puis les épices dans les p'tites boîtes à gauche et l'huile d'olive dans les bouteilles en bas, pendant qu'tu y es le sel et l'poivre, tu mets tout sur le chariot d'vant toi. Presse, ma poule, t'es à la bourre. À sa connaissance, jamais Pedro n'avait été appelé «?ma poule?». Cet individu lui ouvrait des perspectives inexplorées jusqu'à aujourd'hui. Il était temps que le chef termine sa deuxième boîte de pâté, se penche, sans tomber, sur le bas peuple affamé, que les enfants se tartinent de sauce tomate pour que lui, Pedro, aille tranquillement à la chasse aux renseignements dans le reste de l'établissement.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né à Villeneuve-sur-Lot, Philippe Garenne a longtemps guidé l'unique collège de Ré la blanche vers l'orgasme budgétaire et financier. Revenu sur le continent, il arpente les quais de La Rochelle et les allées du château de Périgny à la recherche de l'inspiration... parfois, il la trouve.

  • Tel un ouragan, un père revient du jour au lendemain dans la vie d'une mère et de sa fille.
    -Ma mère m'a dit un jour, non. Non, Louisa, tu n'as pas de père.
    Pas de père. Elle a ensuite laissé quelques secondes se promener. Un silence dans le regard. À guetter ma réaction qui ne vint pas.
    - Le voir après autant d'années. Plus de neuf. Son silence brouillé. Brisé. Fracassé par sa silhouette au fond du couloir. À cet instant, la certitude que notre vie n'aura plus jamais le même goût.
    - Ce n'est pas une gamine de 9 ans qui plantera notre amour. Pas besoin qu'elle le valide. Il est temps qu'elle ait un père. Temps que je sois son père.
    Dans un maillage choral, les relations entre ces trois narrateurs sont dépeintes dans un style direct qui fait apprendre sur eux au fil des pages et qui se prête à l'intrigue de ce roman. Des voix qui s'écorchent, concilient, refusent, graillent, se murent ou résonnent dans une écriture qui épouse avec puissance et finesse les dilemmes intérieurs de ces personnages.
    Suivez troix voix, trois narrateurs submergés par une vague d'émotions, de silences, d'amours et de souffrances. Un roman psychologique poignant dont vous ne sortirez pas indemne !
    EXTRAIT
    Claire
    Louisa n'a pas voulu quitter sa chambre pour la visite de la maison.
    Elle s'est accrochée aux pieds du lit en hurlant. Des mots égrainés d'une colère sourde.
    Elle ne veut pas de Max, elle le déteste, elle me déteste. Carbure à la rage. Une croisade.
    Bang. Mon coeur cassé.
    Ma fille, ma petite fille. Je ne voulais pas ça, pour rien au monde.
    J'aime Max, tout simplement. C'est un fait, une claque, un réveil. Laisse-moi l'aimer. Laisse-le t'aimer.
    Donne-lui une chance.
    Allons vivre quelques jours là-bas et on verra après.
    Essaie au moins, Louisa. Ma Louisa.
    Elle s'est tapé la tête contre le mur, violemment.
    Une bosse au milieu de son front. Une licorne. Fragile. Éphémère. Irréelle.
    Elle m'a repoussée avec la poche de glace. Les glaçons roulés sur le sol, j'ai battu en retraite.
    Je me suis préparée et ai appelé la voisine. Elle restera avec Alma.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Nathalie Nottet est née à Namur en Belgique en 1964. Psycho-criminologue de formation, elle travaille dans le secteur de l'aide à la jeunesse. Elle a de l'écriture une expérience plutôt clinique. En 2015, elle publie son premier roman L'envers des pôles (Editions WEYRICH) , un livre qui dresse les affres des troubles bipolaires dans un texte serré qui vibre, grince, tourbillonne et palpite. Quoi que je fasse est son deuxième roman publié.

  • Le train, près de trois heures plus tard arrive enfin à Digne. Tous les passagers descendent... Tous ? Non ! L'un d'entre eux reste à sa place. Monté à Nice, l'homme est inanimé. Arrivent alors les pompiers et les secours. Trop tard, il n'y a plus rien à faire. Dès lors,
    une enquête est ouverte sur la mort de cet homme. Suspens et rebondissements viendront ponctuer les recherches dont le dénouement sera inattendu...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né en 1958 à Nice, Thierry Jan est diplômé de la faculté de droit de Nice. Outre sa passion pour l'écriture, il anime son blog : ARTAZUR et collabore aux pages culturelles de Nice Premium. L'inconnu du train des Pignes est son 16e ouvrage.

  • 30 ans déjà ! est un récit autobiographique qui reprend les trente premières années de la vie d'une femme confrontée à des problématiques de société. Il se veut enthousiaste, avec un brin de nostalgie vis-à-vis de certains événements et du temps qui passe.
    Arrivée à 30 ans, l'auteure a décidé de prendre du recul sur sa vie pour mieux l'analyser et en faire le bilan. Ce récit, qui constitue son premier roman, lui a permis d'extérioriser ses ressentis les plus intimes, se souvenirs. En écrivant ce récit de vie, l'auteure souhaite démontrer qu'à 30 ans , il n'est pas trop tard pour vivre ses rêves, bien au contraire.
    Au fil des pages, l'auteure va présenter son enfance et son adolescence, un passé douloureux mais aussi plein d'espoir, puis ses années à l'âge adulte, une vie faite de rêves, de complexités, de péripéties, de joies, de bonheur mais aussi de peines.
    Aujourd'hui, l'auteure analyse sans tabous ces problématiques actuelles et celles auxquelles elle pourrait être confrontée dans un futur proche, en les comparant à celles des femmes de son âge. Un roman frais, émouvant, avec un brin de nostalgie et surtout plein d'espoir !
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Elodie Gaubert

empty