Les Arènes

  • Assise sur les sables du Sahara pendant 3 ans et 9 mois. De Noël 2016 à la fin 2020. Une toile de tente pour tout refuge par 50 degrés. Une nature rase et hostile. Des gardiens intraitables,
    d'autres bienveillants. À 71 ans, Sophie Pétronin devient prisonnière dans le désert, privée de tout après une vie de dévouement auprès des orphelins et des plus pauvres.
    Éperdu d'angoisse, son fils la cherche partout : au Mali, au Niger, en Mauritanie. Sébastien Pétronin est prêt à tout pour sauver sa mère mais se trouve bientôt ballotté entre services secrets et intermédiaires douteux.
    En toile de fond : la France engluée dans la guerre au Sahel, réduite à financer les recherches du fils de l'otage. Des militaires et des agents du renseignement en concurrence. Pendant près de 4 ans, des informations cruciales ont été délibérément cachées. Elles sont dévoilées dans ce récit inédit.
    Une histoire folle vécue de l'intérieur
    par Anthony Fouchard, journaliste, alors
    correspondant au Mali de France 24 et
    RFI.
    758244

  • C'est une guerre qui ne dit pas son nom. En Colombie, chaque année, des centaines de " leaders sociaux " sont tués dans l'indifférence générale. Syndicalistes, responsables associatifs,
    simples citoyens voulant faire valoir leurs droits...
    L'une de ces figures s'appelait Maritza. Cette mère de six enfants fut assassinée dans sa ferme isolée, au coeur d'une région où se mêlent groupes armés, narcotrafic et enjeux touristiques. Pourquoi cette mort ? Emilienne Malfatto décide de tirer le fil de son histoire.
    Des Andes aux Caraïbes, ce récit est la quête d'une vérité qui ne cesse de se dérober, comme dans un jeu de miroirs, au milieu des menteurs et des hommes violents. Une enquête sensible
    et un livre puissant sur la part d'ombre de la Colombie.

  • Le livre qui montre comment la pleine conscience peut transformer nos vies, la société et toute la planète.
    Il est aujourd'hui démontré que la méditation est bénéfique à notre bien-être physique et psychologique. Jon Kabat-Zinn montre qu'elle peut aussi avoir un impact sur la société voire sur toute la planète.
    Jour après jour, la pratique de la méditation nous aide à prendre conscience de nos liens, de notre interdépendance, à accueillir l'autre et à nous ouvrir à sa différence. Ce travail d'empathie est un point de départ pour une action qui peut transformer le monde, faire progresser la justice sociale et l'écologie.
    En ces temps tumultueux, la sagesse que la méditation développe en nous est un outil essentiel. Et ce n'est pas un hasard si les députés anglais, suédois, américains et français ont désormais la possibilité de suivre des programmes de méditation.

  • Temporaire

    Louis Hyman

    En 1933, Marvin Bower, ancien de la Harvard Business School, rejoint à Chicago (Illinois) la jeune société McKinsey. En quelques années, il la propulse au sommet du conseil en " stratégie moderne ", devenant l'indispensable conseiller des grands patrons.
    En 1948, à Milwaukee (Wisconsin), Elmer Winter crée l'agence d'intérim Manpower qui, malgré son nom, recrute surtout des femmes, divorcées ou veuves, qui ont besoin de gagner leur vie. Toute une frange de travailleurs fragiles socialement - femmes, immigrés, Africains-Américains - découvre le travail intérimaire.
    Une nouvelle organisation sociale se met en place petit à petit ; et une nouvelle philosophie : le travail peut être externalisé et les travailleurs temporaires. La stabilité de l'emploi devient un problème plutôt qu'un but.
    /> Temporaire est l'histoire, sur la longue durée, de cette offensive idéologique.

  • Journaliste, Samuel Laurent est tombé dans le chaudron de Twitter dès la création de " l'oiseau bleu ". Promesse d'une démocratie sans filtre, le réseau apparaissait comme une source inédite de sujets, de témoins et de voix nouvelles.
    Pendant des années, Samuel Laurent a adoré Twitter, cette agora où il se passe toujours quelque chose, comme les mouvements planétaires #MeToo ou #BlackLivesMatter. À la tête des " Décodeurs " du Monde (un service de vérification factuelle), cinglant ou ironique, fort de ses 160 000 followers, Samuel Laurent s'est mué en chasseur d'intox et de complotistes. Mais comme beaucoup, il s'est brûlé : trop de raccourcis (y compris de sa part), trop de violence, trop de meutes organisées qui déchiquettent leurs proies virtuelles. Burn-out. Il a fini par décrocher, pour redevenir journaliste de terrain.
    Dans un témoignage puissant, en forme d'avertissement, Samuel Laurent enquête sur le monstre qu'est devenu Twitter, un réseau où chacun s'invente une vérité, où l'indignation vertueuse et la manipulation règnent. C'est pourtant là que les politiques et les journalistes scrutent le moindre mouvement d'opinion, au risque de créer des " bulles d'information " qui s'auto-alimentent.
    Au point de tuer la démocratie ?

  • Isabelle Samain, Isabelle Samain, Isabelle Samain, Isabelle
    Samain...  De tout temps et dans tous les pays, les hommes ont rougi
    devant Isabelle Samain, ont ete impressionnes par son charme
    absolu, son maintien tout en distinction, tout en elegance.  De
    tout temps et dans tous les pays, devant Isabelle Samain, les hommes
    se sont sentis sommaires.  A travers le recit des premiers emois
    amoureux de Francois Morel, une peinture de l'adolescence tendre et
    pleine d'humour.

  • " Incroyable... Curiosité sans bornes, générosité d'esprit, érudition, bravoure et clarté : un livre qu'il faut avoir lu. " -;THE TIMES " L'un des meilleurs livres du XXIe siècle." -;THE GUARDIAN
    " Les super-intelligents devraient être nos serviteurs, pas nos maîtres. "
    Le coronavirus a cruellement mis à nu l'aberrante hiérarchie des métiers : au sommet, les superdiplômés qui occupent des postes prestigieux et bien rémunérés ; à la base, les métiers vitaux mais en réalité méprisés et mal payés. Alors même que ce sont ceux-là, les infirmiers, les livreurs, les manutentionnaires... qui, pendant le confinement, ont fait tourner la société, quand les cadres sont restés chez eux, en télétravail.
    L'intelligence cognitive est devenue l'unique critère de sélection méritocratique - la Tête a pris le pouvoir, au détriment de la Main et du Coeur, et façonné la société en fonction de ses intérêts. Dans les années 1970, la plupart des élèves quittaient l'école sans qualification ; aujourd'hui 40 % des postes sont réservés aux diplômés du supérieur. L'inflation artificielle d'une " classe cognitive " sélectionnée sur ses diplômes universitaires a suscité une désillusion massive parmi la jeunesse diplômée et une frustration chez celle qui ne l'est pas.
    Pourtant, une société démocratique doit pouvoir reconnaître et rétribuer justement tous ses membres, y compris ceux qui ne veulent pas, ou ne peuvent pas, passer par de grandes études et des postes de cadre pour réussir dans la vie.
    David Goodhart prône un rééquilibrage en faveur des métiers qui privilégient des qualités humaines sous-estimées et par conséquent sous-payées, comme la sensibilité, l'empathie, la générosité, l'habileté manuelle.
    La Tête, la Main et le Coeur est l'histoire de cette nouvelle lutte sociale du XXIe siècle.
    Ancien journaliste au Financial Times et fondateur du magazine d'idées Prospect, David Goodhart est aujourd'hui un essayiste très écouté outre-Manche, notamment pour avoir prévu le Brexit dans Les Deux Clans (Les Arènes, 2019).
    La Tête, la Main et le Coeur sort simultanément en Grande-Bretagne, aux États-Unis, en Allemagne et en France.

  • Nous vivons presque tous en ville et pourtant chacun cherche à sa façon à redevenir " sauvage " : rêve d'une vie à la campagne, de congés au vert, de forêts urbaines. La perspective d'un effondrement, qu'il soit écologique ou pandémique, attise ce besoin d'ensauvagement. Idéalisée, la nature devient à la fois quête, refuge et solution face à une société de consommation qui manque de sens et détruit la planète. Le retour à la terre et à une vie plus autonome n'est pas nouveau ; ce qui est inédit, c'est l'intensification du phénomène et sa démocratisation.
    Sébastien Dalgalarrondo et Tristan Fournier sont sociologues. Habitants des villes, ils investissent, le temps des vacances, une grange isolée en Ariège où ils explorent les possibilités d'une vie hors flux. Petit à petit s'y construit leur nouveau terrain de recherche : la grange devient le centre névralgique de leur réflexion personnelle et professionnelle. Mêlant humour et distance critique, ils sondent plusieurs pistes pour tenter de comprendre cet appel du sauvage, ce qu'il dit de nous et de nos contradictions. Au fil de leur enquête, l'ambivalence de cet appétit de nature apparaît. S'y mêlent différents fils, différentes idéologies : l'utopie, le " c'était mieux avant ", l'alternatif et le retour au mythe du chasseur-cueilleur. Et toutes ces pistes redessinent de nouvelles façons intimes de faire de la politique.

  • SEXE ET MENSONGES, c'est la parole, forte et sincère, d'une jeunesse marocaine bâillonnée dans un monde arabe où le sexe se consomme pourtant comme une marchandise. Les femmes que Leila Slimani a rencontrées lui ont confié sans fard ni tabou leur vie sexuelle, entre soumission et transgression. Car au Maroc, la loi punit et proscrit toute forme de relations sexuelles hors mariage, tout comme l'homosexualité et la prostitution. Dans cette société fondée sur l'hypocrisie, la jeune fille et la femme n'ont qu'une alternative : vierge ou épouse. SEXE ET MENSONGES est une confrontation essentielle avec les démons intimes du Maroc et un appel vibrant à la liberté universelle d'être, d'aimer et de désirer.

  • Exploitation des données privées, surveillance généralisée, addic¬tion au smartphone, disparition de pans entiers de l'économie... Les critiques du monde numérique ne cessent de s'amplifier ; difficile d'ignorer les conséquences de l'utilisation d'Amazon, Facebook, Google, Instagram ou Netflix.
    Et s'il existait un autre Internet, respectueux de nos libertés ?
    L'ancien start-uper Maxime Guedj et la journaliste Anne-Sophie Jacques proposent de s'engager sur une nouvelle voie. Ils expliquent de l'intérieur comment l'utopie des débuts a engendré des entre¬prises tentaculaires. Ils sont allés à la rencontre de celles et ceux qui (re)font d'Internet un bien commun, un outil d'émancipation et de liberté : logiciels libres, design éthique, protection de la vie privée, information décentralisée...
    Véritable manuel d'autodéfense du citoyen connecté, Déclic contient des fiches pratiques proposant des solutions pour ralentir, pour échanger, s'informer et agir autrement.
    Un autre Internet existe déjà : libre à nous de le découvrir.

  • Pourquoi est-il si difficile de parler de racisme quand on est blanc ?
    La sociologue américaine Robin DiAngelo a passé vingt ans à étudier cette question dans des ateliers sur la diversité et le multiculturalisme. Elle en a tiré un concept fondamental pour comprendre le rapport des Blancs au racisme : la fragilité blanche, un mécanisme de défense ou de déni qui permet de détourner la conversation, empêchant d'identifier le racisme systémique qui persiste dans nos sociétés. Et donc de le combattre.
    Dans ce livre devenu un phénomène aux États-Unis, en tête des meilleures ventes depuis deux ans, Robin DiAngelo nous donne les clés pour être véritablement antiraciste.
    " Une dénonciation méthodique, précieuse et irréfutable, un appel à l'humilité et à la vigilance. " THE NEW YORKER
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Bérengère Viennot. Préface de Maxime Cervulle.

  • Pour beaucoup, le monde est au bord du gouffre, menacé par le terrorisme, les guerres, les migrations et les apocalypses. Pourtant, jamais l'humanité n'a vécu une période aussi paisible et heureuse : chiffres à l'appui, ce livre montre que la santé, la prospérité, la sécurité et la paix sont en hausse dans le monde entier.
    Ce progrès est un legs du siècle des Lumières, animé par des idéaux puissants : la raison, la science et l'humanisme. C'est peut-être le plus grand succès de l'histoire de l'humanité. Cependant, plus que jamais, ces valeurs ont besoin d'une défense vigoureuse. Car le projet des Lumières va à contre-courant de la nature humaine, de ses tendances au tribalisme, à l'autoritarisme et à la pensée magique : autant de biais qui nourrissent les populismes et les dérives religieuses.
    Steven Pinker remonte aux sources de la peur : les humains sont-ils intrinsèquement irrationnels ? L'avenir est-il menacé par l'épuisement des ressources ? Comment juguler les dangers climatiques ? Avons-nous besoin
    de la religion pour fonder une morale ? Faut-il avoir peur de l'intelligence artificielle ? Etc.
    Avec rigueur, profondeur et, souvent, humour, Steven Pinker propose ici un plaidoyer pour la raison, la science et l'humanisme. Ces idéaux sont nécessaires pour relever les défis d'aujourd'hui et avancer sur la voie du progrès. Car le catastrophisme est dangereux pour la démocratie et la coopération mondiale.

  • " Méticuleux et jamais fastidieux, ce livre s'appuie sur des centaines de résultats scientifiques pour brosser un tableau complet de l'évolution de l'humanité.
    Il nous montre comment la recherche sur l'ADN révolutionne notre connaissance du passé. "
    The Wall Street Journal
    Journaliste scientifique, Karin Bojs écrit un livre sur la vie des Sapiens quand sa mère meurt. Cette disparition lui donne envie de remonter sa généalogie par le truchement
    d'un test ADN. En enquêtant sur les vies et les migrations de ses aïeux, elle retrace le parcours de nos ancêtres à tous : ce petit groupe parti d'Afrique via le Moyen-Orient pour se disperser en Europe, vivant de la chasse puis de la terre, des nomades devenus sédentaires. À la lumière des découvertes scientifiques les plus récentes, l'auteure nous raconte la (sur)vie des Sapiens, les inventions décisives, les débuts de la poterie, le premier chien apprivoisé, la première bière, les changements climatiques.
    C'est le grand roman des origines qui se dessine dans cet arbre génétique foisonnant.
    Karin Bojs est journaliste scientifique pour le grand quotidien suédois Dagens Nyheter. Son livre, best-seller en Suède et traduit dans 15 pays, a été salué par la communauté scientifique et récompensé par le très prestigieux prix August.

  • Le XXe siècle a été le siècle de l'explosion démographique. Le XXIe sera celui du vieillissement de l'humanité. Déjà à l'oeuvre en Europe et en Asie, le déclin démographique est un défi pour la planète. Ce livre pionnier décortique la révolution en gestation. Une planète qui vieillit et se vide de ses habitants, c'est une planète plus calme et plus écologique. Mais aussi plus terne, sans jeunesse, sans feu, moins innovante, et économiquement en panne.
    " Le médicament qui n'aura pas été inventé, la technologie qui n'aura pas été perfectionnée, le tout parce qu'il y a moins de gens cette année que l'année précédente - comment évaluer cela ? Un déficit d'optimisme juvénile : voilà le prix très élevé que nous pourrions avoir à payer pour notre décroissance démographique. "

  • La mondialisation a créé une fracture entre deux clans : les Anywhere (ceux de Partout) et les Somewhere (ceux de Quelque-Part). Il y a les diplômés de l'enseignement supérieur et les autres.
    Ceux qui ont des revenus confortables, et les autres.
    Ceux qui ont un réseau, et ceux qui ont juste une famille.
    Ceux pour qui l'immigration est une chance, et ceux pour qui elle est une mise en concurrence.
    Ceux pour qui changer, c'est bien ; et ceux pour qui changer, c'est perdre.
    Les premiers décident des changements politiques, sociaux et culturels, alors qu'ils sont minoritaires.

  • Aussi incroyable que cela paraisse, nous vivons l'époque la moins violente et la plus paisible de toute l'histoire de l'humanité.
    S'appuyant sur des milliers d'études, plus de trente années de recherches et des statistiques incontestables, Steven Pinker montre que, malgré le terrorisme, malgré les conflits contemporains, la violence n'a cessé de diminuer dans le monde au cours des siècles.
    Des premiers mythes aux grandes conquêtes planétaires, des Croisades à l'Inquisition, de l'esclavage aux conflits du xxe siècle, Steven Pinker revisite notre histoire. Il explore la nature humaine, nous entraînant, au fil d'un récit passionnant, dans la révolution humaniste qui a permis aux idées des Lumières de progresser. Il montre comment les échanges commerciaux, les organisations internationales et les récentes révolutions des droits (des minorités ethniques, des homosexuels, des femmes, des enfants et des animaux) nous ont conduits à privilégier " la part d'ange en nous ", selon le mot d'Abraham Lincoln. Et à céder le pas aux motivations d'altruisme et de coopération inhérentes à notre nature.
    Ce livre au carrefour de la psychologie et de l'histoire a été traduit dans dix-sept pays et acclamé par les plus grandes universités du monde.
    " Un ouvrage hors du commun, qui nous éclaire sur les dangers des dogmatismes et nous évite de sombrer dans le syndrome du mauvais monde. " Matthieu Ricard

  • Hier, la Silicon Valley était l'épicentre du progrès technologique.
    Aujourd'hui, la Chine attire tous les regards.
    Comment a-t-elle pu rattraper son retard en quelques décennies ?
    Après avoir travaillé chez Apple, Microsoft et Google, Kai-Fu Lee est aujourd'hui l'un des investisseurs chinois N°1 en intelligence artificielle.
    Dans cet ouvrage fascinant devenu un best-seller mondial, il raconte comment la Chine utilise " le pétrole du 21e siècle ", c'est-à-dire les données générées par ses centaines de millions d'utilisateurs.
    Grâce à une nouvelle génération d'entrepreneurs et à une course à l'innovation encouragée par les pouvoirs publics, la Chine invente un monde où l'intelligence artificielle se déploie dans toute la société, les restaurants, les hôpitaux, les salles de classe ou les laboratoires.
    Kai-Fu Lee démontre à quel point l'IA va changer nos modes de vie et transformer l'économie, en privilégiant les plus agiles et les plus créatifs. Il propose d'utiliser les ressources financières considérables qui seront dégagées afin de soutenir les métiers où l'humain est irremplaçable : l'éducation, l'artisanat, les services à la personne.
    Un livre qui se lit d'une traite. Vous ne verrez plus jamais l'avenir comme avant.
    Né à Taiwan, Kai-Fu Lee a démarré sa carrière de chercheur en informatique dans la Silicon Valley en travaillant chez SGI, Apple, et Microsoft. En 2005 il est nommé président de Google China avant de fonder en 2009 la société d'investissement en capital-risque Sinovation Ventures. Il est l'auteur de plusieurs best-sellers en Chine et l'un des experts mondiaux les plus reconnus en intelligence artificielle.

  • Grand penseur écossais, Adam Smith est l'auteur en 1776 de La Richesse des nations. Il y dessine tout un cadre considéré aujourd'hui comme le B-A-ba du libéralisme économique : la richesse vient du travail et le travail est mu par l'intérêt et le profit. Mais le travail de qui ?
    Pendant des années, la mère d'Adam Smith s'est occupée de son intello de fils, a préparé son dîner, lavé son linge, veillé sur sa santé et ses humeurs. Des tâches non rémunérées bien que vitales - parce que l'homme ne sort pas de terre tel un champignon. Sans sa mère, chez qui il a vécu toute sa vie, que serait devenu Adam Smith ? Pourtant ce fils est ingrat : pas une ligne dans ses écrits sur le travail indispensable mais invisible de l'abeille qui s'affairait autour de lui sans en tirer aucun profit. Le péché originel de l'économie gît ici, chez ce vieux garçon qui n'a pas compris que derrière tout homme qui réussit il y a des femmes qui triment.
    Le libéralisme est sans doute dangereux pour la planète ; Katrine Marçal nous prouve, très sérieusement mais avec humour, qu'il l'est aussi pour les femmes.

  • Le voyage saharien

    Sven Lindqvist

    Dans le désert du Sahara, la lumière est parfois si blanche qu'elle confond ciel et terre.
    Est-ce cet éclat qui attira l'aviateur et écrivain Antoine de Saint-Exupéry, André Gide et Pierre Loti, la sulfureuse Isabelle Eberhardt, le peintre Eugène Fromentin et l'explorateur Michel Vieuchange ?
    Un siècle après leur passage, Sven Lindqvist tente de comprendre pourquoi tous furent éblouis, au point d'ignorer parfois les massacres perpétrés en ces lieux, au nom de la colonisation.
    C'est l'histoire des Plongeurs du désert, une odyssée bouleversante et inédite dans notre passé colonial.
    Quelques années plus tard, l'auteur repart dans le désert, avec dans ses bagages Au coeur des ténèbres de Joseph Conrad.
    C'est le point de départ d'Exterminez toutes ces brutes !, une analyse lumineuse où littérature et histoire dévoilent la part obscure de notre héritage européen.
    Le Voyage saharien réunit en un volume les deux plus grands essais d'un écrivain majeur, acclamé à l'étranger, indispensable à la compréhension de l'histoire coloniale en Occident.

  • L'effondrement de la biosphère à l'échelle planétaire
    fait planer une menace d'extinction sur la vie terrestre.
    Cette crise est révélatrice d'une Nouvelle Réalité.
    Le Dalaï-lama exhorte chacun à se transformer par la
    paix intérieure, l'altruisme et la compassion.
    La prise de conscience de nos interdépendances,
    intuition singulièrement moderne de la sagesse
    bouddhiste ancestrale, est partagée désormais par
    le pape, les scientifiques et les philosophes.
    Pour survivre à ce millénaire, l'humanité doit réaliser
    que tout est relié, de l'infiniment petit à l'infiniment
    grand. Le Manifeste de la Responsabilité universelle est
    un texte inédit mettant en lumière la communauté de
    destin de l'humanité.
    Écrit à partir d'entretiens exclusifs avec Sofia Stril-
    Rever, ce livre d'engagement personnel et politique
    est porteur d'un espoir pour le monde. Le Dalaï-lama
    offre sa contribution à la réflexion contemporaine sur
    les responsabilités humaines et les devoirs envers les
    générations futures.

  • Une enfance en Kabylie
    Slimane Zeghidour est né dans un village de montagne, où rien n'avait bougé depuis des siècles : ni la langue, ni les légendes, ni la mortalité infantile, ni l'habitude de vivre parmi les bêtes, en communion avec la nature. L'irruption de la guerre.
    L'enfance de Slimane se confond avec la guerre. Ratissages, rafles au petit jour, rumeurs et trahisons... Si le jour appartient à l'armée française, la nuit est le royaume des maquisards du FLN. Le gouvernement français décide de regrouper les montagnards dans des camps. L'arrachement au village ancestral est aussi pour eux la découverte de l'école, de l'hôpital et des " vrais Français ".
    L'Algérie, des braises mal éteintes
    À chaque ligne de ce récit, cent trente-deux ans d'histoire entre la France et l'Algérie se répondent inlassablement. Les notions de " Français de souche ", d'assimilation ou d'intégration, l'état d'urgence... les polémiques qui nous déchirent aujourd'hui remontent à la guerre d'Algérie. Elles ne peuvent être comprises sans en reprendre le fil.
    Ce livre, que l'auteur porte en lui depuis vingt ans, ressuscite un monde englouti. Entre adieu à l'enfance et ode à la construction de soi, Slimane Zeghidour réconcilie les deux parts de lui-même et le lecteur avec son Histoire.

  • Nos médecins généralistes savent tout de notre intimité. En première ligne, ils affrontent les maux de notre époque. Leur parole est rare.
    Dans toute la France, une trentaine d'entre eux se sont livrés lors de longs entretiens inédits. Avec humanité, ils posent un diagnostic saisissant de la santé des Français : obésité, addictions, ondes de choc des attentats, grand âge et fin de vie, souffrance au travail ou au chômage, pollution dans les régions viticoles et les Alpes, méfiance envers les vaccins...
    Ce livre souligne la pénurie de généralistes et invite les politiques à repenser -; notamment en termes de prévention -; une médecine générale enviée dans le monde entier.
    Qu'est-ce qui vous amène brosse un tableau intime, singulier et édifiant de notre pays.

empty